Master Droit public

Domaine : Droit, Economie, Gestion
Mention : Droit public
Spécialisations :
Droit public des affaires
Droit international et européen


Le Master « Droit public » est une formation généraliste : les principales matières de droit public sont enseignées, en droit international et européen et en droit interne (administratif, constitutionnel), tout en accentuant la part des enseignements liés aux collectivités territoriales et à l’activité économique.

L’année de M2 propose deux spécialisations, l’une tournée vers le Droit public des affaires, l’autre vers le Droit international et européen.Retour ligne manuel
La préparation aux concours est également mise en avant (fonction publique, services publics, contrats publics, environnement, urbanisme, politique régionale européenne, politiques publiques…). Le dispositif comporte deux niveaux : un niveau d’actualisation des connaissances dont l’ambition est de permettre à tout étudiant titulaire d’une licence de se doter des connaissances juridiques et des outils méthodologiques de base indispensables à la préparation des concours de catégorie A. Le second niveau met l’accent sur la nécessaire maîtrise des outils méthodologiques : note de synthèse, composition sur un sujet d’ordre général, questions à réponse courte et grand oral.

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence en Droit (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 en Droit (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

 

CRITERES D’ADMISSION A L’ENTREE DU MASTER

Il sera apprécié :

  • les résultats obtenus en licence
  • la valorisation d’un travail salarié, un engagement associatif ou dans la vie institutionnelle de l’université
  • l’obtention d’un des DU de l’UFR (Criminologie, Clinique juridique, justice, procès, procédure, etc)

Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langues française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • les résultats obtenus en licence et les diplômes obtenus
  • le parcours antérieur (activité salariée, engagements associatifs, etc.) au master
  • pour les étudiants non francophones, l’attestation du test de français (niveau C2)

Nombre de places : M1 : 40 - M2 : 40

Les étudiants titulaires du master « Droit public » peuvent poursuivre leurs études en doctorat.

Bien qu’ouverte potentiellement à tout type de concours de catégorie A, cette préparation cible plus particulièrement certains concours : attaché territorial (externe et interne) – spécialités administration générale, gestion du secteur sanitaire et social, ; officier de gendarmerie ; directeur de police municipale ; attaché d’administration de l’Etat (interne et externe avec l’IED) et, plus généralement, les emplois de catégorie A de la fonction publique d’Etat offerts à la sortie des IRA (Instituts régionaux d’administration).

Le master permet d’accéder également aux activités d’expertise menées par les organisations internationales non gouvernementales de plus en plus associées à la « gouvernance » des organisations publiques internationales et pouvant agir comme auxiliaires des pouvoirs publics au plan national.

Enfin les diplômés sont donc susceptibles d’intégrer les emplois suivants : juriste en collectivités, assistant de direction, cadre de la fonction publique, cadre responsable de la mise en œuvre de la politique des pouvoirs publics (attaché d’administration, attaché territorial, attaché des services extérieurs de l’administration, cadre d’inspection, responsable de mission d’aménagement du territoire, animateur-développeur de programmes européens, chef de projet politique de la ville), conseiller en développement local (agent ou chargé de mission en développement local, au sein d’agence de développement de communautés d’agglomérations), juriste et chargé d’affaires au sein de délégataires de service public, juristes spécialisés en marchés publics, avocats en droit public des affaires.

Les diplômés ayant suivi la spécialisation Droit international et européen, peuvent aussi prétendre aux emplois suivants : fonctionnaires internationaux, diplomates, cadre du secteur public et du secteur privé, responsables de secteurs associatifs, responsables des services au sein des groupes d’entreprise de la diversité culturelle ou de la responsabilité sociale et environnementale, lobbyiste, etc…

Responsables de la mention : Jean-Louis ITEN, Marc PELLETIER

Responsable de la spécialisation Droit public des affaires : Agnès GAUTIER-AUDEBERT

Responsable de la spécialisation Droit international et européen : Vincent TOMKIEWICZRetour ligne manuel

UFR de rattachement : Droit

Secrétariat  : Bât. A, salle 231

Liel FAVIER (M1) : 01 49 40 66 30 - liel.favier@univ-paris8.fr

Martine THIERRY (M2) : 01 49 40 66 26 - martine.thierry@univ-paris8.fr

Site Internet : www.ufr-droit.univ-paris8.fr/-Masters-

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8