• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > Banlieues : projection de documentaires
  • Banlieues : projection de documentaires

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Affiche

    Dans le cadre du mois du film
    documentaire, la bibliothèque vous invite à la projection de trois films sur
    les banlieues parisiennes, en présence des réalisateurs.

     

     

     

     

    Mardi 26 novembre 2013

    à partir de 17h
    Salle de la coupole, Maison de l’étudiant

     

     

     

     

    Les trois films qui seront
    projetés ont en commun d’évoquer, chacun à sa manière singulière, la banlieue
    parisienne :

     

     

    Bois d’Arcy (2013, 24’), de Mehdi Benallal, a été sélectionné au
    dernier festival du Cinéma du Réel. À cette occasion, Jacques Mandelbaum avait
    écrit dans Le Monde : « Plans au
    cordeau des alignements pavillonnaires, voix off posée de la remémoration. La
    violence (...) tient dans la tension entre les vues mornes d’une ville des
    Yvelines sans histoire et les souvenirs humiliants du racisme qui s’y exerçait
    à l’encontre du réalisateur et de sa famille. Le sentiment d’une certaine
    horreur française passe dans cette vibrante topographie de la mémoire.
     »

     

     

    Le Crépuscule (2010, 11’), de
    Guillaume Massart, rend compte avec
    humour d’une fête foraine à Levallois-Perret consacrée au cinéma hollywoodien.

     

     

    Maàlich (2012, 85’), de Thomas Jenkoe, décrit
    les virées nocturnes du réalisateur autour de l’hôtel Chinagora, à
    Maisons-Alfort, et en particulier sa rencontre avec un sans-papiers originaire
    du Cap-Vert qui survivait alors dans les recoins désaffectés des bords de
    Seine. De ce film, Nicole Brenez - qui l’a programmé lors d’une séance
    exceptionnelle à la Cinémathèque française en juillet dernier - a écrit qu’il
    consistait en « une exploration
    extensive des formes descriptives propres au cinéma au long des heures du jour,
    une descente en apnée dans les ressources optiques offertes par la nuit 
     ». 

     

     

    Les réalisateurs seront tous
    les trois présents pour parler de leurs films avec les spectateurs.

     

     

     

    Entrée libre

     

    Contacts :

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page