Journée d’études : La subjectivation, regards croisés



Journée d’études : La subjectivation, regards croisés


organisée par Frédéric Rambeau 
 
 
 
Affiche de la journée d’études "La subjectivation - regards croisés"

 
Comment devenir sujet après la « mort du sujet » ? Comment ce qui n’est pas pourrait-il être soi ? Ainsi se formule l’enjeu paradoxal de cette notion de « subjectivation ».
 
 
C’est en accordant à ce qui était regardé comme seulement superficiel - les paroles, les discours, les désirs ou les imaginations - l’importance de ce qui est le plus grave et le plus matériel, que les théories de la subjectivation (chez Foucault, Lacan ou encore Deleuze et Guattari) ont ouvert la possibilité d’un nouveau discours positif sur le sujet, après les analyses structuralistes qui tenaient à son propos un discours essentiellement négatif. Est-ce pourquoi, dans la multiplication des discours actuels à son propos, dans la diversité des enjeux et des questions qui se croisent à son endroit, son contenu concret demeure, en vérité, quelque chose d’assez indéfini et d’indécis ? Plus elle est surinvestie, et plus elle apparaît comme la tâche aveugle des savoirs qui la valorisent.
 
 
Ces rencontres, qui visent à croiser différentes lignes de questionnement, invitent à prendre en compte ce matériau disparate, sans effacer son hétérogénéité sous l’unité d’une problématique qui transcenderait la diversité des approches. Car le procès du sujet n’ouvre aux processus de subjectivation que si la rupture avec la question de l’origine devient positivement une pratique de la transversalité.
 
 

En savoir plus


Contact : Frederic Rambeau
 
 

Informations pratiques


Jeudi 11 décembre 2014
de 10h à 13h et de 15h à 18h
Amphi B106
Programme de la journée d’études "La subjectivation, regards croisés"

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8