• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > La variation linguistique dans les (...)
  • La variation linguistique dans les langues romanes

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • La variation linguistique dans les langues romanes

     

    Colloque international organisé par l’EA 4385 Laboratoire d’études romanes

     

    Affiche de l’événement

    En constante effervescence, les langues changent afin d’accompagner l’essor de nos sociétés. Elles se transforment, se renouvellent, varient et s’enrichissent au fil du temps, dans les espaces où elles sont pratiquées, et au gré des situations de communication.
    Au XXe siècle, la variation dans les langues a véritablement été théorisée avec les travaux de William Labov qui, fondant la sociolinguistique américaine, nous a légué sa théorie du changement et de la variation, ainsi que les concepts clés de la sociolinguistique contemporaine.
    Aujourd’hui, nous pouvons toujours nous interroger sur la place de la variation dans les études linguistiques, du point de vue épistémologique et de l’histoire des sciences du langage. Sans avoir cependant cette prétention, dans le présent colloque nous souhaitons uniquement étudier la variation dans les langues romanes, dans le temps et dans les espaces géographiques où elles sont langues nationales, officielles ou véhiculaires : la variation interne et la variation externe, pour reprendre deux distinctions laboviennes.

    Du point de vue interne, les variations phonologique, morphologique, lexicale, graphique, syntaxique, textuelle et discursive méritent d´être observées et décrites. Du point de vue externe, la variation diachronique, diatopique ou géolinguistique, diastratique, diaphasique et diamésique ne peuvent pas être ignorées.

    La variation linguistique dans les langues romanes conduit à s’interroger sur la manière dont chaque langue romane gère l’enrichissement et la variation, du point de vue de la norme, de l’aménagement linguistique et de la normalisation. Norme et variation sont en outre des sujets centraux dans l’enseignement/ apprentissage des langues, maternelles, véhiculaires et étrangères, dans la lexicographie monolingue, bilingue et plurilingue, ou encore dans le domaine de la traduction professionnelle, principal véhicule de la communication internationale.

    L’enrichissement des langues et la variation qui lui est inhérente conduisent à différentes stratégies de gestion et de politique linguistique dans les espaces linguistiques des langues romanes, qui méritent aussi d’être analysés.

    La variation géolinguistique conduit dans certains cas et dans certains pays à l’émergence de nouvelles normes, dont la description et consignation dans des bases de données, dictionnaires, grammaires et autres outils didactiques deviennent essentielles non seulement pour la formation des locuteurs, mais aussi et surtout pour la légitimation d’une identité nationale, où les différences linguistiques et culturelles seront respectées pour la première fois dans leur histoire.

    Ce colloque propose aux chercheurs en langues romanes d’explorer la variation sous ces différentes optiques. Dans cette perspective, nous souhaitons contribuer à l’enrichissement du spectre théorique et appliqué des études linguistiques variationnistes et, par ce biais, interroger modestement la place de la variation dans les études linguistiques contemporaines.

     

    Informations pratiques

    Jeudi 11 et vendredi 12 janvier 2018

    Université Paris 8
    Bâtiment B, salle B106

    Contact

    isabelmariadesmet@gmail.com

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page