• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > Le ghetto iconique et la canopée (...)
  • Le ghetto iconique et la canopée cosmopolite

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Relations de race et de classe aux Etats-Unis aujourd’hui


    Conférence
    du Professeur de sociologie Elijah Anderson (université de Yale, USA) organisée par le
 CRESPPA UMR 7217

     

     

     

     

    Mercredi 29 mai 2013

    de 10h
    à 12h30

    amphi D001

     

     

    Programme

     

     

     

    Formé à Chicago auprès de Howard S. Becker et aujourd’hui
    reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de l’ethnographie urbaine aux
    Etats-Unis, Elijah Anderson présente
    deux concepts-clés issus de trente années de recherches ethnographiques :
    le Ghetto iconique et la Canopée cosmopolite. 

     

     

    « Dans
    l’esprit de nombreux Américains, le ghetto est « là où vivent les
    noirs ». Il symbolise une zone urbaine pauvre, marquée par la délinquance,
    la drogue et la violence. Soutenue par les médias de masse et la culture
    populaire, cette image du ghetto occupe désormais un statut d’icône et nourrit
    abondamment stéréotypes, préjugés et discrimination. L’histoire du racisme aux
    Etats-Unis ainsi que l’assimilation de noirs anonymes au « ghetto »
    fait peser sur les noirs une présomption négative qu’ils doivent d’abord
    réfuter avant de pouvoir construire des relations de confiance partagée avec
    d’autres personnes. Le statut des noirs les plus pauvres s’apparente à une
    « caste ». Pour les noirs de classe moyenne, les nombreuses
    contradictions et dilemmes de statut les renvoient sans cesse à leur couleur de
    peau ce qui exacerbe les tensions raciales. »

    « D’un
    point de vue racial, ethnique et social, les espaces publics sont plus divers
    que jamais. Distance sociale et méfiance à l’égard des étrangers semblent être
    à l’ordre du jour. Toutefois, la « canopée cosmopolite » offre à un
    ensemble divers d’individus un répit, une occasion de se rencontrer et de vaquer
    à ses affaires ainsi que de pratiquer une « ethnographie spontanée »
    à partir de laquelle construire un comportement en public. »

     

     

    Introduction : « On-going
    Race an Class Conversations », Celia Bense Ferreira Alves (CRESPPA-CSU)

     

    Discussion : « Vito’s world : when poor volunteers and
    their peers mentor young people in a Parisian youth institution »,

    Sylvain Bordiec (CRESPPA-CSU)

     

    « ‘It’s a black thing, you won’t
    understand’ : consumption practices, respectability and the social order of
    a corner store in New Orleans »,
    Nicolas
    Larchet (CRESPPA-CSU)

     

     

     

    Contact : 
celia.bense@univ-paris8.fr

     

    Accès libre, présentation du professeur
    Anderson en anglais avec supports en français, échanges en français et anglais

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page