• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >VIE ÉTUDIANTE > Les aménagements pédagogiques
  • Les aménagements pédagogiques

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • 3.1 Aménagements des cours

    Preneur de notes (durant les cours) / Supports de cours / Plans de cours

    La prise de notes est un aménagement pédagogique destiné aux étudiants en situation de handicap étant dans l’impossibilité de prendre leurs notes tout seuls et ceux bénéficiant d’une dispense d’assiduité. Le SAH privilégie les étudiants preneurs de notes (emploi étudiant) assistant aux mêmes cours que l’étudiant bénéficiaires de la prise de notes.

    Les prises de notes sont transmises au format numérique via email, de façon constante tout au long des deux semestres de l’année universitaire.

    En fonction des besoins de chaque étudiant, le SAH peut demander aux enseignants de transmettre leurs support ou plans des cours.

    Interprète en LSF durant les cours :

    L’interprétation Français-Langue des Signes Françaises (LSF) est une mesure de compensation proposée aux étudiants sourds ou malentendants utilisant comme mode de communication la LSF.

    Au début de chaque semestre une réunion est organisée par le SAH, avec l’étudiant et l’équipe pédagogique. Cela permet de définir l’emploi du temps de l’étudiant. Par la suite le SAH s’occupe de la réservation des interprètes en LSF pour tout le semestre.

    L’étudiant doit prévenir le SAH dès que possible de ses absences afin que les interprètes en LSF soient annulés.

    Codage LPC

    Le codage en Langage Parlé Complété (LPC) est une mesure de compensation proposée aux étudiants sourds ou malentendants utilisant comme mode de communication le LPC.

    Au début de chaque semestre une réunion est organisée par le SAH, avec l’étudiant et l’équipe pédagogique. Cela permet de définir l’emploi du temps de l’étudiant. Par la suite le SAH s’occupe de la réservation des codeurs LPC pour tout le semestre.

    L’étudiant doit prévenir le SAH dès que possible de ses absences afin que les codeurs LPC soient annulés.

    Tutorat pédagogique

    Le SAH met en place un tuteur pédagogique (emploi étudiant d’un niveau égal ou supérieur à la Licence 3) pour travailler et réviser les cours. Il s’agit également d’un soutien pédagogique personnalisé aidant à la préparation des travaux pratiques et des examens.

    Tutorat méthodologique

    Le SAH met en place un tuteur méthodologique (emploi étudiant d’un niveau égal ou supérieur à la Licence 3) pour l’aide à la structuration du travail, à la hiérarchisation des idées, au développement et à l’autonomie de l’étudiant dans son travail universitaire.

    Badge d’accessibilité aux locaux

    Cet aménagement est réservé aux étudiants dont les troubles ne leurs permettent pas de se déplacer aisément dans l’université.

    L’accès au parking est peut être mis en place pour les étudiants dont les troubles nécessitent le stationnement de leur véhicule personnel ou l’accès d’un transporteur spécialisé (chauffeur).

    Mise en accessibilité des supports pédagogiques (Numérisations / Transcriptions braille / Agrandissements / Documents en relief, etc.)

    Le SAH rend accessible les supports pédagogiques des cours (notamment pour les étudiants présentant un handicap visuel). De ce fait, les documents pourront être numérisés et convertis en formats .doc, .txt, .odt ou .rtf afin qu’ils puissent être lus par les différents logiciels de synthèse vocale (« Jaws », « NVDA », etc.).

     

    3.2 Aménagements des examens

    Secrétaire d’examen (dans une salle particulière)

    Le SAH met en place des secrétaires d’examen pour chaque étudiant en situation de handicap qui ne peut pas rédiger sa copie par lui-même. En ces cas-là, il sera assisté par un secrétaire qui écrit sous sa dicté.

    Le rôle du secrétaire, durant les épreuves écrites, se limite strictement à :

    - « l’énoncé oral du sujet ou de la consigne écrite, dans le respect de sa littéralité, sans commentaire ni explications complémentaires ;

    - la transcription par écrit, sous la dictée du candidat, du travail produit par le candidat, sans correction de la syntaxe ou de la grammaire, sans modification du choix lexical du candidat. » Circulaire N°2011-220 du 27/12/2011

    Si le handicap de l’étudiant nécessite une autre forme d’intervention du ou de la secrétaire d’examen, aide à la reformulation par exemple, cela relève d’un autre aménagement qui doit être défini et autorisé par le médecin du SSU. C’est le cas notamment pour des étudiants autistes ou présentant un trouble spécifique du langage qui ont donc des difficultés d’élocution, d’orthographe, de syntaxe et de grammaire. »[1]

    Assistant d’examen (dans une salle particulière)

    Le SAH met en place des assistants d’examen pour chaque étudiant en situation de handicap qui ne peut pas rédiger sa copie par lui-même/elle-même et qui nécessite une aide à la reformulation tout laissant l’étudiant effectuer un devoir personnel.

    Surveillant d’examen

    Les étudiants en situation de handicap bénéficiant d’un temps majoré dont l’état de santé le permet, doivent composer dans la même salle que celle prévue pour l’examen des autres étudiants et être surveillés au même titre que les autres étudiants. La majoration de temps doit être accordée dans son intégralité par l’enseignant /le surveillant de la composante. « Rappelons que la responsabilité de la surveillance incombe au département (au même titre que pour les étudiants valides) ».[2]

    Si la situation médicale de l’étudiant l’exige, l’étudiant peut composer dans une salle à part avec un surveillant. En ce cas-là, se SAH réserve une salle et un surveillant. L’enseignant responsable de l’examen fournit son sujet d’examen au SAH.

    Interprète en LSF durant les examens :

    Un interprète en LSF peut être mis en place pour la première heure du devoir sur table afin que l’étudiant puisse poser ses questions sur l’énoncé à l’enseignant et comprendre ses consignes. Pour le cas où l’étudiant passe son examen dans une salle à part, la présence de l’interprète en LSF est inutile.

    Temps majoré pour les épreuves écrites

    Majoration d’un temps supplémentaire pour chaque épreuve écrite (partiel écrit). Cette majoration du temps est préconisée par le médecin universitaire au vu de chaque pathologie.

    Temps de pause entre les examens

    Le temps de pause entre les examens consiste à laisser une pause d’une heure minimum entre chaque examen.

    Temps majoré pour les préparations épreuves orales

    Majoration d’un temps supplémentaire pour chaque préparation d’épreuve orale : le temps supplémentaire concerne la partie préparatoire à l’examen oral.

    Temps majoré pour la préparation des épreuves pratiques / devoirs maison

    Le temps majoré pour la préparation des épreuves pratiques et des devoirs maison consiste à accorder un délais supplémentaire pour tout devoir ou exposé effectué en dehors du cadre de l’université.

    Salle particulière (étudiant composant à la main seul / bénéficiant d’aménagements matériels spécifiques / à l’aide d’un secrétaire/assistant)

    Les étudiants bénéficiant d’un secrétaire/assistant d’examen doivent de ce fait composer dans une autre salle que la celle prévue pour l’examen car ils doivent pouvoir dicter leurs réponses.

    Certains étudiants peuvent bénéficier d’une salle à part du fait de leur état de santé. C’est le cas notamment des étudiants présentant des phobies sociales ou des troubles cognitifs. C’est également le cas des étudiants présentant un handicap visuel ou moteur car ils doivent bénéficier d’aménagements matériels spécifiques (lampe, ordinateur, loupe, luminosité spécifique…), uniquement dans les cas où ces aménagements risquent de déranger le reste du groupe.

    Possibilité de sortir de la salle pendant l’examen

    Cet aménagement est réservé aux étudiants qui, pour des raisons médicales ont besoin de sortir de la salle d’examen. Le temps possible de la sortie est indiqué par le médecin universitaire sur l’attestation médicale.

    Transcription braille du sujet d’examen

    Transcription et embossage en braille du sujet d’examen.

    Agrandissement du sujet (format papier et/ou support USB)

    Agrandissement des sujets pour les étudiants nécessitant un support à gros caractères en format papier ou au format numérique.

    La police d’écriture et le format sont précisés par l’étudiant en situation de handicap lors de son entretien pour la mise en place du Plan d’Accompagnement de l’Etudiant Handicapé (PAEH) dans les locaux du SAH.

    Autorisation d’utilisation de matériel spécifique (ordinateur, clavier braille)

    Autorisation d’utilisation de matériel spécifique avec ou sans logiciels spécialisés durant un examen. La liste n’est pas exhaustive mais il peut s’agir des outils suivants :

    • Ordinateur personnel ou prêté par le SAH

    • Logiciel correcteur orthographique

    • Plage Braille / Braille sens

    • Logiciel agrandissant les caractères

    • Lampe

    • Loupe

     

    « Si le matériel est la propriété de l’étudiant, celui-ci doit enlever tout document non requis par l’épreuve et couper les systèmes de communication et se prêter à toute vérification du matériel « Le fait qu’il s’agisse de l’ordinateur personnel du candidat ne dispense pas ce dernier de supprimer du disque dur pour la durée des épreuves les dossiers de cours ou les dossiers de travail personnel qu’il y aurait déposés. […]. Le candidat est informé que le contenu de son ordinateur pourra faire l’objet d’une vérification. En cas de refus de se prêter à cette vérification, le candidat se verra refuser le droit d’utiliser ce matériel durant l’épreuve. Il peut également être demandé au candidat de désactiver les fonctions de communication sans fil (ex. : Wi-Fi et Bluetooth) de son matériel » Circulaire N°2011-220 du 27/12/2011

     

    3.3 Aménagements du cursus

    Dispense d’assiduité

    Il s’agit d’une dispense qui repose sur les mêmes principes que la dispense accordée aux étudiants salariés. Les étudiants bénéficiant d’une dispense d’assiduité n’ont aucune obligation d’assister aux Travaux dirigés (TD) et la note finale peut ne pas porter sur l’évaluation en contrôle continu, mais uniquement sur l’examen terminal. La dispense d’assiduité est préconisée par le Médecin universitaire. L’étudiant peut pour des raisons médicales ne pas pouvoir assister au cours. Celui-ci bénéficiera d’une prise de note afin de ne pas le pénaliser. Il conviendra alors qu’il contacte le SAH prévoir la programmation de ces derniers.

    REMARQUE : La dispense d’assiduité peut ne pas être compatible avec certains cours ou certaines formations. Lors d’une équipe plurielle, un accord écrit doit être mise en place par l’UFR ou le département pour la mise en place partielle ou complète de cet aménagement.

    POUR INFORMATION : La mise en place d’une Dispense d’assiduité déclenche automatiquement la mise en place de l’Aménagement de la durée de la formation (voir ci-dessous)

    A NOTER : un étudiant bénéficiant d’une dispense d’assiduité doit, s’il est absent pour raison médicale, passer voir le Médecin universitaire du SSU dès son retour à l’université. L’étudiant lui présentera ses justificatifs pour alimenter le suivi médical. Le Médecin universitaire établira un certificat médical justifiant de son absence.

     

    Aménagement de la durée de formation

     Les étudiants en situation de handicap peuvent bénéficier d’un aménagement de la durée de formation. Il s’agit d’un allongement du nombre limite d’années d’étude ou d’un morcellement de l’année universitaire.

     

    Aménagement des horaires

     Certains étudiants en situation de handicap nécessitent outre un aménagement de la durée de formation, un aménagement des horaires. En effet, en fonction des répercussions de leur handicap, ou des traitements médicaux, certains étudiants ne peuvent pas assister à des cours à certains moments de la journée. Lors de l’élaboration des emplois du temps et de l’inscription pédagogique ils sont donc prioritaires dans le choix des cours, des plages horaires et des groupes.

    Cet aménagement est soumis à la disponibilité de plusieurs créneaux horaires pour chacun des cours suivis.

     



    [1] Extrait de la Circulaire N°2011-220 du 27/12/2011

    [2] Page 56 du Guide de l’accompagnement de l’étudiant handicapé à l’Université, CPU 2019

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page