• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS > Licence Histoire
  • Licence Histoire

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Sciences humaines et sociales

    Mention : Histoire

     

    Responsables de la mention : Martin GRAVEL, Jean-Luc MASTIN

    UFR de rattachement : Textes et Sociétés

    Secrétariat : Bât. B2, salle 346 - Tél. : 01 49 40 68 25

    Courrier électronique : guylene.deruel@univ-paris8.fr

    Site Internet : www2.univ-paris8.fr/histoire/

     

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

    L’objectif central de la licence d’Histoire est l’acquisition des outils fondamentaux de l’historien : analyse critique de documents ; analyse diachronique (expliquer une évolution, faire la part des permanences et des mutations, mettre un fait en perspective) et comparative ; synthèse.

    La formation est progressive :

    • En 1ère année : acquisition de connaissances générales et de la méthodologie ; initiation aux sources de l’historien et à l’histoire globale ; découverte d’autres sciences sociales ;
    • En 2ème et 3ème années : approfondissements dans les quatre périodes historiques (ancienne, médiévale, moderne, contemporaine) et études de questions historiques plus précises ; spécialisation dans un parcours (choix d’une « mineure » d’histoire ou d’une autre science humaine) ; préprofessionnalisation ; le tout, en fonction du projet personnel de l’étudiant.

    L’étudiant acquiert donc une solide formation généraliste en histoire, développe sa réflexion sur quelques thématiques, se forme en même temps dans une autre science humaine et sociale (SHS), apprend ou développe sa maîtrise d’une ou deux langues vivantes, et affine son orientation professionnelle. Il peut ainsi envisager aussi bien de poursuivre ses études supérieures en master, ou d’entrer dans la vie active en disposant d’outils intellectuels l’aidant à mieux comprendre les sociétés contemporaines.

    Les doubles licences (Histoire - Science politique et bientôt Histoire - Anglais) permettent d’obtenir deux licences en une seule formation.

     

    FORMATION CONTINUE

    Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) la licence d’histoire peut être suivie en formation continue. Toutefois, à moins de bénéficier d’un congé de formation ou d’une disponibilité, il vous faudra demander un aménagement du contrôle continu (dans ce cas, contacter les responsables du diplôme).

    Conseils pour le financement, devis et suivi administratif auprès de la Direction de la formation, par mail à info-df@univ-paris8.fr ou sur www.fp.univ-paris8.fr

     

    POURSUITES D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS

    Les étudiants du département d’histoire peuvent poursuivre leurs études dans le cadre des masters que nous proposons ou s’orienter vers d’autres masters.

    Masters proposés à Paris 8 :

    • Master Histoire
    • Master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation)
    • Master Archives (métier d’archiviste)
    • Préparation à l’agrégation d’histoire
    • Autres masters possibles à Paris 8 : Science politique, Sciences sociales, ...

    Autres formations possibles hors de Paris 8 :

    • IEP (Instituts d’études politiques) de Paris et de la province (accessibles par concours "passerelle"), puis IRA (Instituts régionaux d’administration)
    • Ecoles de journalisme
    • Ecoles supérieures de commerce

    Les débouchés professionnels de la licence d’histoire sont beaucoup plus variés qu’on ne croit : enseignement, métiers de la culture et du patrimoine, métiers du tourisme, journalisme et communication, concours administratifs de la fonction publique, monde associatif et syndical, …

     

    CONDITIONS D’ACCES

    Peuvent être admis en licence les étudiants titulaires :

    • du baccalauréat
    • d’un titre admis en dispense du baccalauréat (DAEU, capacité en droit, BT, BTS…)
    • d’une validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
    • d’une validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

    L2 : une L1 complète est nécessaire au moins en histoire ou dans une discipline proche (archéologie, formation généraliste en humanités…). Les étudiants ayant obtenu une licence complète ou un diplôme supérieur peuvent également être admis, de même que les étudiants arrivés par VAE.

    L3 : une L1 et une L2 complètes sont nécessaires au moins en histoire ou dans une discipline proche (archéologie, formation généraliste en humanités…). Sont également admis les étudiants ayant obtenu une licence complète en science humaine. Les étudiants ayant obtenu un niveau Bac + 4 ou Bac + 5 ou un diplôme supérieur peuvent aussi être admis, de même que les étudiants arrivés par VAE.

     

    Double cursus aménagé Histoire - Science politique

    En L1, l’accès au double cursus est limité à 30 étudiants acceptés sur dossier (inscription APB catégorie 4). Le recrutement sur dossier vise à éviter d’accepter dans cette formation des étudiants fragiles qui ne pourraient supporter horaires chargés (140 % d’une licence normale) et travail personnel important à fournir, et courraient ainsi à l’échec.

    En L2 ou L3, possibilité d’intégrer des étudiants de Paris 8, ou des externes, notamment des étudiants de classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE), en fonction des capacités d’accueil des formations.

    Nombre de places (dont 30 pour le double cursus Histoire - Science politique chaque année) :

    L 1 : 180 - L 2 : 150 - L 3 : 120

     

    MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2017-2018

    Futurs bacheliers et bacheliers antérieurs : Une procédure unique via internet - Admission Post Bac - permet de demander une inscription dans les universités et les autres établissements d’enseignement supérieur. Se connecter dès le mois de janvier sur : www.admission-postbac.fr

    Autres candidats : Etrangers (hors espace économique européen, la procédure doit être engagée dès le mois de décembre), salariés non bacheliers, étudiants d’une autre université… se connecter sur : www.univ-paris8.fr (rubrique Inscriptions).

     

    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

    La licence d’histoire (acquise en 180 "crédits" ou ECTS, European Credit Transfer System, 60 par année-niveau) se compose d’enseignements fondamentaux ("majeure" 110 ECTS), de compétences transversales (34 ECTS), et d’une "mineure" (36 ECTS).

    Se reporter à la brochure mise en ligne sur le site du département d’histoire : www2.univ-paris8.fr/histoire/

    Les UE de majeure

    1ère année de licence (L1)

    Les deux EC « initiation à l’histoire et méthodologie » (1 par semestre), qui représentent à eux seuls 28 ECTS sur 60 sont des cours doubles (2 x 3h de cours). Ils sont constitués chacun d’un cours d’histoire générale sur une période historique (par exemple histoire ancienne au premier semestre et histoire contemporaine au deuxième semestre), et d’un entraînement intensif aux méthodes de l’historien (dissertation au premier semestre, commentaire de document au deuxième semestre).

    Ils forment l’UE de majeure avec :

    • L’EC « documents de l’historien » (au premier semestre) vise à sensibiliser à la diversité des sources de l’historien : lecture de textes, déchiffrement de manuscrits, lecture d’images, visite de monuments, analyse de données chiffrées…
    • L’EC « Histoire du monde  » (au deuxième semestre) est un enseignement concernant une aire géographique extra-européenne ou une question d’histoire globale.

     

    2ème année de licence (L2)

    Les 4 EC dits d’ « introduction aux périodes historiques » (2 par semestre) permettent de mettre en place les grands repères chronologiques et les grands thèmes d’étude et d’acquérir les contenus nécessaires à la bonne compréhension des enjeux de la période étudiée. Il est obligatoire de suivre 1 EC d’introduction par période.

    Ils forment l’UE de majeure avec les 2 EC de « question d’histoire » (1 par semestre) et initient les étudiants à la recherche historique sur des sujets délimités. L’accent est mis sur le caractère critique de la recherche historique, et sur l’évolution de l’historiographie (la recherche historique évolue). Ces deux EC doivent être choisis dans deux périodes non étudiées en L1 dans les cours d’ « initiation à l’histoire et méthodologie ».

     

    3ème année de licence (L3)

    Les 4 EC dits de « thématique » (2 par semestre) sont fondés sur une approche par thèmes délimités, avec une présentation des sources et des recherches les plus récentes.

    Ils forment l’UE de majeure avec :

    • l’EC d’« historiographie », présentation des évolutions et des enjeux historiographiques, qui contient une réflexion épistémologique ;
    • l’EC de « sciences auxiliaires » : approfondissement d’une langue ancienne (latin, grec, ancien français) ; ou acquisition d’outils nécessaires à l’historien (paléographie, épigraphie, archéologie, informatique…)

     

    Les UE de compétences transversales

    Les EC transversaux spécifiques à la L1 sont : « Entrée à l’Université » (méthodologie universitaire, au 1er semestre) ; préparation au C2I (certificat de compétence en informatique).

    En outre, les étudiants doivent choisir chaque année (L1, L2, L3) :

    • Un EC de langue étrangère chaque année, soit 3 EC de langue au cours de la Licence
    • Un « EC libre » chaque année, soit 3 EC libres au cours de la Licence. Il peut être pris dans n’importe quel département de l’Université, toutefois il est fortement recommandé de choisir des cours de langues supplémentaires.

    En L2 et L3, 4 EC de « préprofessionnalisation » :

    • en L2 : deux EC de préprofessionnalisation sous forme de cours (métiers du journalisme, introduction à l’enseignement de l’histoire au collège et au lycée, introduction à la préparation des concours administratifs, introduction aux métiers du patrimoine).
    • en L3 : 2 EC de préprofessionnalisation sous forme d’un stage de 3 à 8 semaines (en entreprise, en établissement public, en association…) et d’un mémoire de licence. Le suivi de stage donne lieu à un rapport de stage, mémoire évalué par les enseignants.

     

    Les EC de « découverte » et de « mineure »

    L1 : « découverte » des sciences sociales

    Au premier semestre (S1) les étudiants ayant besoin d’un soutien en français suivent des cours de remédiation proposés par le département de COM-FLE (Communication / Français langue étrangère). Les autres suivent un EC « transdisciplinaire », dans lequel l’enseignant croise, sur un sujet précis, la discipline historique et une autre SHS (ex : histoire et économie ; histoire et archéologie ; histoire et droit…).

    En outre, chaque étudiant suit un EC de « découverte » d’une autre SHS.

    Au deuxième semestre, chaque étudiant suit un EC de « prémineure interne » (qui est un cours de transdisciplinaire ou un cours d’ « histoire du monde », donnés au sein du département d’histoire) et un EC de « prémineure externe » (donné dans un autre département, par exemple géographie ou sociologie), qui lui permet de tester un choix de « mineure » pour la L2 et la L3.

    L2 et L3 : « mineure »

    Chaque étudiant doit construire son parcours personnel en choisissant sa mineure en fonction de son projet d’études supérieures et / ou son projet professionnel. Par exemple, un étudiant qui souhaiterait passer le Master MEEF pour devenir professeur d’histoire-géographie en collège ou lycée a tout intérêt à prendre une mineure « géographie ».

    Une mineure est composée de 8 EC (4 en L2, 4 en L3).

    1. Mineure « Métiers du patrimoines et des archives » (mineure interne)

    Elle consiste en un renforcement des enseignements en histoire, et l’acquisition des compétences professionnelles propres aux métiers du patrimoine et des archives. 

    • En deuxième année (S3 et S4)

    Choisir deux cours d’introduction et deux cours de « question ». Ces quatre cours doivent nécessairement être choisis dans au moins deux périodes historiques différentes (histoire ancienne, médiévale, moderne et contemporaine).

    • En troisième année (S5 et S6)

    Deux cours de sciences auxiliaires supplémentaires et un cours de thématique + un cours spécifique d’initiation aux enjeux de valorisation du patrimoine.

    2. Mineure « Histoire des civilisations » (mineure mixte)

    Elle vise à approfondir les connaissances en histoire et de croiser celles-ci avec les connaissances sur une aire culturelle particulière.

    Elle se compose de :

    • 4 EC dispensés par le département d’histoire (= demie mineure interne), à raison d’un EC par semestre, à choisir parmi les cours d’« introduction » et de « question » en L2, et parmi les cours de « thématique » et de « sciences auxiliaires » en L3 ;
    • 4 EC dispensés par le département de langue et civilisation, ou par le département de littérature (pour le latin et le grec ancien) (= demie mineure externe), à raison d’un par semestre, à condition qu’ils soient professés dans une langue étrangère ou qu’ils aient pour objet l’apprentissage d’une langue étrangère, ancienne ou moderne.

    3. Mineure « Géographie »

    Voir secrétariat du département de géographie.

    4. Mineure « Science politique »

    Voir secrétariat du département de science politique.

    5. Mineure « Sociologie / Anthropologie »

    Voir secrétariat du département de sociologie.

    6. Mineure « Métiers de l’éducation »

    Voir secrétariat du département de sciences de l’éducation.

    7. Mineure libre sur contrat pédagogique

    Ses 8 EC ne sont pas déterminés et peuvent être choisis dans une ou plusieurs disciplines. Elle offre une flexibilité à tout étudiant qui présente aux responsables de licence un projet acceptable. Il y a alors établissement d’un contrat pédagogique entre l’étudiant et les responsables de la licence.

     

    MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

    1. Le contrôle continu

    L’évaluation se fait en contrôle continu, ce qui exige l’assiduité aux cours et un travail régulier.

    Chaque EC fait l’objet d’une évaluation sur trois notes minimum, dont au moins une basée sur un travail écrit.

    Deux sessions de rattrapage (pour le premier et le second semestre) ont lieu en juin. L’admission en rattrapage n’est autorisée que si l’étudiant a obtenu au moins une note dans le cadre du contrôle continu.

    En fin de parcours (en L3), un jury examine le dossier de chaque étudiant avant l’obtention finale du diplôme de licence.

    2. Le contrôle final

    Exceptionnellement, un étudiant peut choisir de passer ses examens en contrôle final (par exemple dans le cas d’un étudiant salarié) : il n’a alors pas de notes à obtenir durant le semestre, mais est évalué à la fin sur un devoir unique. L’étudiant souhaitant valider un cours en contrôle final doit se déclarer à l’enseignant dans les trois premières semaines du semestre. Les étudiants choisissant ce mode d’évaluation préparent seuls leur unique examen. On attire l’attention des étudiants sur la difficulté à le réussir dans ces conditions.

    Par ailleurs, les étudiants handicapés ont droit à un tiers temps supplémentaire pour tous les examens.

     

    ECHANGES INTERNATIONAUX

    En L3, il est possible d’effectuer un semestre d’études à l’étranger, en Europe ou dans le monde, notamment au Canada.

    Les échanges internationaux ont lieu dans le cadre défini par les projets ERASMUS, Socrates, CREPUQ ou MICEFA, en fonction des souhaits des étudiants, et après un entretien avec Caroline DOUKI, responsable de ces échanges. Une bonne connaissance de la langue du pays avec lequel a lieu l’échange est nécessaire.

     

    Télécharger la fiche compétences au format PDF
    Fiche compétences de la licence histoire

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page