• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS >Diplômes >Licences 2014-2015 > Licence Sociologie
  • Licence Sociologie

    • Enregistrer au format PDF
    • Imprimer cet article
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Sciences humaines et sociales

    Mention : Sociologie

    Spécialisation : Anthropologie

     

    Responsables de la mention  : Baptiste COULMONT, Jacques SIRACUSA

    UFR de rattachement : Textes et Sociétés

    Secrétariat : Bât. B, salle 349 - Tél. 01 49 40 68 26 / 68 19

    Courriers électroniques : j.desvois@univ-paris8.fr - patricia.ebring@univ-paris8.fr

    Site Internet : www2.univ-paris8.fr/sociologie

     



    OBJECTIFS DE LA FORMATION

     

    Objectifs généraux

    • Offrir un acquis disciplinaire solide et structurant. Il s’agit de permettre aux titulaires de la licence de poursuivre avec succès des études au sein des principaux Masters de la discipline (ou disciplines connexes), mais aussi de faciliter l’éducation et la formation tout au long de l’existence. Des bases solides en sciences sociales (conceptuelles, d’analyse, d’organisation pratique) permettent aux étudiants la flexibilité intellectuelle nécessaire à la continuité de leurs études et une remise à niveau permanente.
    • Accéder à la vie professionnelle. La licence de sociologie offre un bagage théorique et méthodologique permettant une insertion réussie dans les secteurs des études et enquêtes, des nouveaux métiers du développement urbain ou par le biais de concours aux métiers de l’enseignement ou à différents métiers du social. Ainsi la demi-mineure « Métiers du social » offre-t-elle une préparation intensive aux concours d’admission aux écoles de travail social. Un premier module intitulé « Connaissance des concours et des métiers », au cours duquel les étudiants sont amenés à rencontrer de nombreux professionnels, a pour objectif de les initier aux enjeux actuels du travail social. Un second module intitulé « Entraînement aux épreuves orales et écrites » est axé sur la préparation technique des épreuves écrites et orales des concours et s’achève par l’organisation d’un « concours blanc ».
    • Articuler apprentissage conceptuel et formation pratique. L’apprentissage des principaux concepts de la discipline, de l’histoire de la pensée en sciences sociales et la mise en perspective des grands courants de la sociologie est fortement articulé avec une formation pratique approfondie et assurant l’équilibre entre les deux formes principales d’enquête (par questionnaire et qualitative).

     

    Objectifs spécifiques

    • Donner aux étudiants des bases théoriques solides dans les domaines-clé de la sociologie et de l’anthropologie : migrations, santé, éducation, travail, ville, religion, sexualité, parenté (auteurs classiques et contemporains, grandes enquêtes, recherche récente et en cours).
    • Articuler les différents domaines-clé à l’apprentissage de l’enquête, de sa conception à son analyse, passant par sa mise en œuvre et reliant les aspects théoriques et pratiques indissociables.
    • Intéresser les étudiants aux principales questions classiques et « d’actualité » des sciences sociales de manière critique et raisonnée à travers le commentaire, la dissertation, le débat ou la synthèse.
    • Donner de solides compétences méthodologiques et d’expression dans le champ des sciences sociales, compétences nécessaires à toute activité de recherche ou professionnelle.
    • Démocratiser l’accès à la recherche non seulement pour une suite imminente (Master), mais aussi comme « ouverture », base d’une flexibilité intellectuelle tout au long de la vie.


    COMPETENCES VISEES

     

    • Maîtrise des concepts de base en sociologie et anthropologie.
    • Capacité de synthèse, d’analyse et de réflexion personnelle sur des sujets et des données complexes.
    • Développement de l’esprit critique informé et exprimé dans les formes universitaires.
    • Autonomie dans le travail (planification, réalisation, analyse).
    • Solides compétences méthodologiques.
    • Capacité à concevoir et à réaliser une enquête sociologique.
    • Capacité à manier et analyser des données quantitatives de manière critique.


    POURSUITES D’ETUDES

     

    • Masters recherche et professionnel de sociologie
    • Masters Genre(s), Science politique, Sciences de l’éducation de Paris 8 et plus largement autres masters de sciences humaines et sociales
    • Formations spécialisées dans le domaine de l’éducation
    • Préparation des concours de l’Education nationale (CAPES CAPES Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré de sciences économiques et sociales, professeurs des écoles, conseiller principal d’éducation, conseiller d’orientation…)


    DEBOUCHES PROFESSIONNELS

     

    Bien que l’accès direct au marché de l’emploi ne soit pas encouragé en fin de licence, les titulaires de la licence de sociologie peuvent envisager une recherche d’emploi :

    • Dans le domaine des enquêtes et des études socio-démographiques : instituts de sondage, services d’études des entreprises ou des collectivités publiques, bureaux d’études, associations spécialisées dans les enquêtes sociales…
    • Dans les nouveaux métiers du développement social urbain (collectivités locales, les transports urbains, le secteur du logement social, le milieu associatif : agents de développement, médiateurs, animateurs de rue, enquêteurs sociaux, correspondants nuit, agents et animateurs d’espace de concertation, etc.).
    • Les titulaires de la demi-mineure « Préparation aux métiers du social », outre les secteurs mentionnés ci-dessus, peuvent envisager de porter leur candidature à un certain nombre de concours administratifs relevant des secteurs socio-éducatifs classiques.
    • Les titulaires de la demi-mineure « Anthropologie » (renforcée éventuellement par la spécialisation Anthropologie en L3) peuvent également envisager de postuler à un certain nombre d’emplois relevant des problématiques de l’interculturel, du développement, de l’action humanitaire.


    CONDITIONS D’ACCES

     

    L1  : baccalauréat ou diplôme équivalent ou validation des acquis

    L2  : 30 ECTS ECTS (European Credit Transfer System) : système européen d’évaluation des enseignements suivis

    L3  : 90 ECTS dans une discipline des sciences sociales, avec le cas échéant des pré-requis. A défaut, sur dossier.

     

    Nombre de places :

    L1  : 200

    L2  : 150

    L3  : 150


    MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2014-2015

     

    Futurs bacheliers et bacheliers antérieurs : Une procédure unique via internet - Admission Post Bac - permet de demander une inscription dans les universités et les autres établissements d’enseignement supérieur. Se connecter dès le mois de janvier sur : www.admission-postbac.fr

     

    Autres candidats : Etrangers (hors espace économique européen, la procédure doit être engagée dès le mois de novembre), salariés non bacheliers, étudiants d’une autre université… se connecter sur : www.univ-paris8.fr (onglet Inscriptions).


    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

     

    Parcours de formation

    La licence de Sociologie est organisée autour de deux composantes : une majeure (discipline principale, en l’occurrence sociologie), et une mineure externe (discipline complémentaire).

    La majeure est composée de 12 Unités d’Enseignement (UE) semestrielles correspondant à 120 crédits européens (ECTS) qui dispensent des savoirs à la fois théoriques et pratiques. L’obtention de la licence suppose la validation de deux demi-mineures, l’une en L1/L2 et l’autre en L3. Chaque demi-mineure correspond à 30 ECTS. Leur objectif consiste à orienter le regard des étudiant-e-s vers d’autres sciences humaines et sociales en les invitant à explorer la richesse de l’offre de formation de l’Université Paris 8, ou bien à acquérir ou renforcer des savoir-faire spécifiques.

     

    Le cursus Cursus Cycle universitaire sanctionné par un diplôme se déroule sur trois années et comprend un total de 180 ECTS (60 ECTS par année) répartis en :

    • une majeure
    • une demi-mineure externe de 30 ECTS (5 ou 6 EC EC Elément constitutif )
    • une demi-mineure interne (ou poursuite de la demi-mineure externe) de 30 ECTS (5 ou 6 EC)

     

    Majeure

    • Enseignements fondamentaux
      • des cours sur des sujets généraux et transdisciplinaires en L1 (Genèse des sciences sociales 1 et 2, Les étapes du changement social XIXe et XXe siècles, Décrire la société française) ;
      • des cours thématiques (Introduction à la démographie, Questions de sociologie ou Domaines de l’anthropologie pour la spécialisation en L3) ;
      • des cours dont le contenu est plus spécifiquement conceptuel (Grands courants 1 et 2) ;
      • 1 EC libre.

     

    • Enseignements méthodologiques
      • 1 cours d’Introduction à la méthodologie et au cursus universitaires ;
      • 1 cours de Présentation des méthodes des sciences sociales ;
      • 1 cours de Renforcement méthodologique hors crédits à l’intersemestre entre S1 et S2 ;
      • Enseignements méthodologiques (méthodologie du travail universitaire)
      • de manière systématique, un accompagnement pédagogique dans tous les enseignements par petits groupes.

     

    • Enseignements linguistiques (3 EC)

    Les étudiants doivent suivre des EC d’anglais sauf projet personnel justifiant l’apprentissage d’une autre langue. Ainsi, l’étude d’une autre langue européenne est conseillée pour préparer la mobilité Erasmus ERASMUS European Region Action Scheme for the Mobility of University Students, programme d’échange entre universités . De même, l’apprentissage d’une langue en relation avec la demi-mineure Anthropologie peut être encouragé.

     

    • Enseignements appliqués (5 EC)
      • 3 cours de « pratique du terrain » consacrés à l’apprentissage empirique de méthodes de recueils de matériaux sociologiques ;
      • 2 cours d’apprentissage des méthodes de traitements statistiques de ces matériaux.

     

    • Eléments de professionnalisation (enseignements de professionnalisation)
      • 1 cours d’informatique correspondant à la préparation au C2i C2I Certificat informatique et internet. , en S1 ;
      • 1 « projet personnel tutoré » de l’étudiant en S4, hors crédits. Il s’agit d’un entretien individuel avec un enseignant référent qui explore la faisabilité et cohérence, pour l’étudiant, de son projet professionnel ou de sa poursuite d’études. Un des buts est également d’orienter l’étudiant vers la détermination raisonnée du choix des demi-mineures en L3.

     

    Demi-mineures d’ouverture aux autres disciplines (L1-L2) (30 ECTS)

    anthropologie, droit, science politique, économie, études africaines, géographie, histoire, histoire des sciences, philosophie, psychologie, sciences de l’éducation, métiers de l’enseignement…

     

    Une des 2 mineures suivantes peut être également choisie :

     

    Demi-mineures (DM) proposées par le Département sociologie


    DM « Anthropologie » (L1-L2) (interne et externe)

    Cette demi-mineure propose une initiation théorique générale à l’anthropologie. L’objectif pédagogique est d’articuler l’apprentissage des principaux concepts, leur repérage dans l’histoire de la pensée anthropologique et leur mise en perspective dans quelques grands domaines et à travers diverses aires culturelles, pour déboucher sur la construction de problématiques et l’élaboration d’objets scientifiques. L’acquisition d’outils pour l’apprentissage au travail de terrain est également privilégiée.
    Elle est ouverte aux étudiants d’autres majeures.

     

    DM « Préparation aux métiers du social » (L1-L2)
    Cette demi-mineure s’adresse aux étudiants qui souhaitent préparer différents concours ouvrant à des carrières au sein de la protection judiciaire de la jeunesse, de l’éducation spécialisée, de l’assistance sociale, etc. Si ces concours sont en théorie, pour la plupart, ouverts aux titulaires d’un baccalauréat, rares sont les candidats qui les obtiennent à la sortie de l’enseignement secondaire.
    Elle associe des cours de pratique méthodologique aux épreuves spécifiques de certains concours (note de synthèse, dissertation de culture générale, oraux, etc.) à des enseignements thématiques liés aux secteurs professionnels auxquels ils se destinent.

     

    DM « Pratique d’enquête » (L3)
    Cette demi-mineure repose sur la réalisation d’une enquête tout au long du L3, en utilisant l’un des 3 types de méthodes d’enquêtes acquis en L1-L2, ou sur un stage de terrain d’une dizaine de jours. Depuis l’élaboration du projet jusqu’à l’exploitation des matériaux recueillis et leur mise en forme dans un mémoire final, cette enquête ou ce stage de terrain sont très étroitement encadrés et soutenus aussi bien par des ateliers méthodologiques variés que par des enseignements thématiques ou conceptuels complétant ceux reçus dans le cadre de la majeure. Elle s’adresse aux étudiants qui envisagent soit de poursuivre leurs études en Master soit d’intégrer une activité professionnelle dans le domaine des enquêtes et des études socio-démographiques ou dans celui des nouveaux métiers du développement social urbain.

    S’agissant du stage de terrain proposé dans le cadre de cette mineure, il représente une première expérience recommandée également pour les étudiants qui s’orientent vers un cursus d’anthropologie.


    MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

     

    Contrôle continu, partiel, examen écrit ou oral.

    S’agissant du contrôle continu, l’équipe pédagogique veille à en différencier le plus possible les modalités : travaux de recherche individuels et collectifs ; fiches de lecture et synthèses bibliographiques ; exposés oraux ; notes de recherche ; mise en oeuvre des différentes techniques d’enquête ; analyse de matériaux empiriques ; etc.


    ECHANGES INTERNATIONAUX

     

    Programmes d’échanges européens (ERASMUS). La plupart des universités partenaires offent aussi des enseignements en anglais.

     

    Conventions d’échange pour la sociologie :

     - Allemagne (Université de Francfort / Oder)

     - Autriche (Université de Vienne)

     - Danemark (Université de Copenhague)

     - Espagne (Université de Séville)

     - Finlande (Université de Joensuu)

     - Hongrie (Université Eotvos Lorand de Budapest)

     - Italie (Université de Bologne)

     - Pologne (Université de Wroclaw)

     - Suisse (Université de Bâle)

     - République Tchèque (Université Charles de Prague)

     - Turquie (Université Galatasaray)

     

    Conventions d’échange pour l’anthropologie :

     - Allemagne (Université Libre de Berlin)

     - Danemark (Université de Copenhague)

     - Espagne (Université autonome de Barcelone)

     - Grande Bretagne (Université Brookes d’Oxford et Université de Manchester)

     - Islande (Université de Reykjavik)

     - Italie (Université de Pérouse)

     - Norvège (Université de Tromsö)

     

    De plus, des programmes vers le Canada (Crepuq CREPUQ Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec est un programme franco-québécois. ), les Etats-Unis (MICEFA MICEFA Mission interuniversitaire de coordination des échanges franco-américains est un programme d’échange franco-américain ) et l’Amérique Latine fonctionnent.

     

     

    • Enregistrer au format PDF
    • Imprimer cet article
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page