• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS > Master Anthropologie de la mondialisatio
  • Master Anthropologie de la mondialisation

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Sciences humaines et sociales

    Mention : Sciences sociales

    Parcours :

    • Enquêtes, terrains et analyses sociologiques
    • Anthropologie de la mondialisation

     

    Responsable de la mention : Nicolas DUVOUX

    Responsables des parcours : Enquêtes, terrains et analyses sociologiques : Nicolas DUVOUX - Anthropologie de la mondialisation : Barbara CASCIARRI

    UFR de rattachement : Textes et Sociétés

    Secrétariat : Bât B, salle 348 - Tél. 01 49 40 68 18

    Courrier électronique : ccharron@univ-paris8.fr

    Site Internet : www2.univ-paris8.fr/sociologie

     

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

    Ce master généraliste vise la consolidation de l’apprentissage progressif des concepts, méthodes et techniques de la recherche en sciences sociales dans une double optique : d’apprentissage de la recherche et dans une démarche professionnelle. Il s’adresse à des étudiants salariés et non, français ou étrangers, désireux d’acquérir de solides compétences sur le plan théorique et méthodologique en sociologie et en anthropologie, afin de s’engager ensuite vers les métiers de l’étude, de la recherche et/ou de l’enseignement. Quatre points forts font l’originalité et la cohérence de cette formation :

    1. Un master qui met l’accent sur la mise en œuvre de savoirs théoriques adossés à l’enquête de terrain en sociologie et en anthropologie. Le M1 se clôture par un mémoire de recherche ou un mémoire professionnel. Le contenu est organisé autour d’une problématisation et d’un traitement du sujet ou de la mission qui met en valeur les connaissances sociologiques mobilisées pour répondre au questionnement ou réaliser la mission. Les parcours de M2 sont articulés autour d’un séminaire de laboratoire et d’un mémoire qui peut ouvrir sur la préparation d’un doctorat. En outre le parcours « Enquêtes, terrains, analyses sociologiques » prévoit la réalisation d’une enquête collective débouchant sur un mémoire secondaire.

    2. Un master qui vise à forger un esprit collectif de travail dans les ateliers d’accompagnement à la recherche ou à l’expertise professionnelle ou encore à l’élaboration et à la rédaction du mémoire. Cette dimension collective reste présente dans les deux parcours de M2 : les séminaires de laboratoire ; l’enquête collective au sein du parcours « Enquêtes, terrains, analyses sociologiques ».

    3. Un master résolument tourné vers l’international. Le département de sociologie a largement développé sa politique de coopération internationale. La formation poursuit son effort pour favoriser la mobilité étudiante et développer des accords et collaborations avec des universités européennes et hors UE. Un travail a également été engagé pour permettre la mise en place de conventions deUne convention de co-diplomation avec l’Université de Vienne a été signée en 2014. Par ailleurs le master participe à la double diplomation entre l’Institut d’Etudes Européennes, le département de sciences politiques et l’Université de la Viadrina en Allemagne. Enfin, les étudiants participent à un programme international Erasmus intensif européen et turc. La possibilité offerte aux étudiants, en M1 et en M2, de réaliser des stages ou des semestres d’étude à l’étranger ancre et rend visible cette politique. Le parcours « Anthropologie de la mondialisation » renforce également cette perspective, tout comme la collaboration de nombreux enseignants-chercheurs du département à des programmes internationaux.

    4. Une ouverture aux différents secteurs et métiers de la recherche en sciences sociales. L’ensemble du master accentue la dimension professionnalisante de la formation, en permettant aux étudiants de réfléchir, en M1, sur leur orientation, en favorisant la rencontre avec des chercheurs et des sociologues professionnels travaillant dans différents contextes (enseignement, cabinets de conseil aux organisations, associations, ONG de développement et d’intervention sociale, syndicats, collectivités territoriales, bureaux d’étude, organismes d’enquête publics ou privés, muséologie, métiers de la culture, diplomatie culturelle, etc.). Il s’agit d’offrir une formation qui ouvre sur les différents métiers et secteurs de la recherche, non réductibles à la sphère académique.

    Compétences visées

    • Travailler de manière autonome sur un sujet original (analyser, enquêter, étudier, découvrir, innover)
    • Travailler en groupe, animer un groupe (sens de l’écoute, de l’organisation) afin d’élaborer une réflexion collective
    • Développer, sur tout sujet, une recherche des sources, savoir faire une recherche documentaire afin d’établir une bibliographie exhaustive sur un sujet
    • Rassembler, contextualiser, analyser et synthétiser les travaux antérieurs sur un sujet pour produire un état des lieux
    • Construire des outils adéquats pour répondre à une consigne ou une demande
    • Lire et analyser des données quantitatives et qualitatives afin de produire des résultats sur une question donnée
    • Construire un protocole d’étude adapté à une question

     

    FORMATION CONTINUE

    Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) ce diplôme peut être suivi en formation continue.

    Conseils pour le financement, devis et suivi administratif auprès de la Direction de la formation, par mail à info-df@univ-paris8.fr ou sur www.fp.univ-paris8.fr

     

    ALTERNANCE

    Vous avez moins de 26 ans ou êtes demandeur d’emploi de plus de 26 ans ?

    La 2nde année de ce diplôme peut être suivie en contrat de professionnalisation avec le rythme suivant : 3 jours/semaine de septembre à avril.

    Plus d’informations sur l’alternance en consultant le site www.fp.univ-paris8.fr ou par mail à alternance@univ-paris8.fr

     

    POURSUITES D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS

    • Doctorat de sociologie et d’anthropologie ou d’une autre discipline des sciences sociales mobilisant la sociologie et l’anthropologie [ou « les deux disciplines »]
    • Enseignement : possibilité de préparer le CAPES de Sciences Economiques et Sociales, dans le cadre du Master MEEF, proposé par le département de sociologie de l’Université Paris 8 et l’Université de Paris Est Créteil. Pour suivre la préparation, il faut s’inscrire dès le M1 dans le master « Enseignement et Formation aux Sciences Economiques et Sociales »
    • Métiers d’étude et de prospection dans les domaines de la recherche en sciences de l’homme et de la société, du développement local, des études et prospectives socio-économiques :
      • Sociologues et anthropologues praticiens dans les métiers du conseil en organisation ou du développement social
      • Chargés d’études ou de missions dans des structures privées ou publiques (bureaux d’études, associations, services des administrations centrales ou des collectivités territoriales)
      • Chefs de projet en ingénierie sociale, urbaine ou organisationnelle
    • Concours de la fonction publique d’État et de la fonction publique territoriale (IRA, Attaché territorial, Rédacteur territorial, Ingénieur d’études ou de recherche)

     

    CONDITIONS D’ACCES

    L’accès en master est possible :

    • pour les titulaires d’une licence de Sociologie ou d’Anthropologie prioritairement. Secondairement, une licence de Science politique, Sciences de l’éducation, Histoire, Philosophie, Information-communication, Administration économique et sociale, Géographie (accès en master 1)
    • pour les titulaires du master 1 Sciences sociales ou d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
    • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
    • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

     

    CRITERES D’ADMISSION A L’ENTREE DU MASTER

    Il sera apprécié :

    • les résultats obtenus en licence
    • l’adéquation du projet de recherche avec la formation
    • les motifs justifiant du choix du master par le candidat

    Cette appréciation est fondée en premier lieu sur l’examen du dossier comprenant :

    • les relevés de notes de licence
    • le projet de recherche
    • une lettre de motivation

    Elle sera fondée en second lieu sur un entretien.

    Nombre de places : M1 : 45 - M2 : 60 (30 par parcours)

     

    MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2017-2018

    Télécharger le dossier de candidature sur le site de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » dès le mois de mars 2017.

    La date limite de dépôt des candidatures est indiquée sur la première page du dossier.

     

    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

    Télécharger cette page au format PDF
    Organisation et contenu des enseignements du master Sciences sociales

     

    MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

    Chaque enseignement doit être suivi avec assiduité et donne lieu à notation, selon les modalités définies par l’enseignant en début de semestre. En dehors du cas des étudiants ayant des contraintes particulières (étudiants salariés ou handicapés), l’évaluation des étudiants est guidée par deux principes pédagogiques principaux.

    1. Un contrôle continu qui repose sur une diversification des modalités d’évaluation. Le premier principe, commun à la licence et aux deux années de master, consiste à diversifier les modes d’évaluation afin de valoriser une diversité de compétences et de savoir-faire et de mettre en place un véritable contrôle continu pour chaque enseignement. Il s’agit ainsi de proposer aux étudiants : des évaluations écrites et orales, des évaluations sur table et des évaluations de travaux réalisés à la maison, des évaluations de travaux individuels et de travaux collectifs, des évaluations de compétences transversales telles que les capacités rédactionnelles, argumentatives et analytiques. Pour chaque enseignement, la moyenne semestrielle de l’étudiant repose sur un minimum de deux notes.

    2. Des évaluations articulées à la production du mémoire. Le second principe réside dans l’évaluation de travaux articulés sur la production du mémoire, afin de favoriser l’avancement de celui-ci. Le contrôle continu est ainsi conçu, quand cela est possible, comme accompagnement dans la conception et la rédaction du mémoire de master. Ainsi, dans chaque enseignement, est mis en place un contrôle des connaissances, mais il est aussi demandé aux étudiants de rédiger (ou de présenter à l’oral) un document qui fasse des liens entre le cours et leur propre recherche. Des ateliers sont également organisés pour aider à la construction du mémoire. Enfin, le mémoire fait l’objet à la fin du M1 et du M2, d’une double notation, assurée au moins par deux enseignants-chercheurs du département : une note d’écrit et une note d’oral.

     

    ECHANGES INTERNATIONAUX

    Dans le cadre du programme ERASMUS, le département de sociologie a des conventions d’échange avec les départements de sociologie des universités suivantes :

    • Autriche : université de Vienne,
    • Brésil : université de Sao Paulo,
    • Danemark : université de Copenhague,
    • Espagne : université Complutense de Madrid et université de Séville,
    • Finlande : université de Joensuu,
    • Hongrie : université Eotvos Lorand de Budapest,
    • Italie : université La Sapienza de Rome, université de Bologne, université de Naples, université Milan-Bicocca (Erasmus +)
    • République Tchèque : université Charles de Prague,
    • Turquie : université Galatasaray, Istanbul.

    D’autres mobilités sont encouragées avec l’Amérique du Nord, dans le cadre des programmes MICEFA et CREPUQ.

    Les étudiants peuvent en outre aussi candidater sur la base de conventions établies en sciences politiques ou en anthropologie, et plus généralement, si des places s’avèrent disponibles, auprès d’universités étrangères ayant une convention avec notre université.

    Accord bilatéral

    • Brésil : université de Sao Paulo, université de Rio
    • Soudan : university of Khartoum

     

    ADOSSEMENT A LA RECHERCHE

    • CRESPPA (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris, Unité Mixte de Recherche CNRS) : Equipes « Cultures et Sociétés Urbaines » (CSU) et « Genre Travail et Mobilité » (GTM)
    • LAVUE (Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement Unité Mixte de Recherche CNRS) : Equipes « Centre de recherches sur l’Habitat » (CRH) et « Architecture, urbanisme et société » (AUS).

     

    Télécharger la fiche compétences au format PDF
    Fiche compétences du master Anthropologie de la mondialisation

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page