• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS > Master Géomatique, applications et (...)
  • Master Géomatique, applications et accessibilité

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Sciences, Technologies, Santé

    Mention : Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales (MIASHS)

    Parcours : Géomatique, applications et accessibilité (G2A)

     

    Responsable de la mention : Dominique ARCHAMBAULT

    Responsable du parcours : Vincent GODARD

    UFR de rattachement : eriTES (études, recherche et ingénierie en Territoires – Environnements – Sociétés)

    Secrétariat : Bât. D, salle 128 - Tél. : 01 49 40 73 25

    Courrier électronique : master.handi@univ-paris8.fr

    Site Internet : www.ufr-tes.univ-paris8.fr/Master-MIASHS

     

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

    Le Master MIASHS vise à former des professionnels maîtrisant à la fois l’architecture logicielle et les outils de génie informatique et des champs disciplinaires relevant des Sciences Humaines et Sociales, leur permettant de participer au développement des outils logiciels spécifiques nécessaires à ces champs disciplinaires.

    Historiquement, il s’agit des technologies d’assistances aux personnes handicapées et aux personnes âgées dépendantes, au travers du parcours HANDI, plus récemment de la géomatique, au travers du parcours G2A.

    L’objectif du parcours Géomatique est de permettre à nos étudiants d’apporter une réponse spatiale à des questionnements sociaux, qu’ils se destinent à la recherche académique, à la production d’études pour des services publics ou privés, à l’action humanitaire, sociale ou syndicale, au journalisme ou à la gestion territoriale, que ce soit dans le cadre de l’étude :

    • des nouveaux modèles et des pratiques innovantes dans l’aménagement des territoires ;
    • des enjeux, des pratiques et des outils liés à l’étude et à la prise en charge des questions environnementales au sein des territoires (capacité d’expertise, maîtrise des dispositifs, construction de projet, participation et concertation entre acteurs...) ;
    • de la dimension technique de l’aide à la décision pratiquée par les géographes (géodécisionnel) qui s’appuie sur le développement informatique couplé à l’exploitation des bases de données à référence spatiale.
    • des vulnérabilités des territoires liées aux formes contemporaines du capitalisme, de la mondialisation et des pratiques de développement ;

    A l’issue de cette formation, les étudiants auront acquis une connaissance approfondie des concepts, méthodologies et enjeux de la géographie, de l’analyse spatiale, en locale et à distance (web), appliqués à la géomatique au sens large (géomarketing, santé, environnement...).

    1. Gestion de bases de données spatiales

    • Proposer et mettre en oeuvre des solutions d’entreposage libre ou propriétaire des données à référence spatiale
    • Exploiter des silos de données
    • Constituer, enrichir, valoriser des bases de données

    2. Analyse des données spatiales

    • Élaborer et traiter des enquêtes (bases de données sur le web)
    • Produire des statistiques univariées et multivariées
    • Produire des analyses cartographiques
    • Proposer et réaliser des analyses spatiales

    3. Programmation pour l’interrogation de bases de données et la cartographie sur le web

    • Développer des sites web dynamiques
    • Créer des interfaces web interactives

    Ils pourront ainsi accéder aux carrières de la géomatique, du géomarketing, de la gestion et création des BDD spatialisées) dans les domaines du marketing (traditionnel, culturel, social, sanitaire), du développement, des inégalités socio-spatiales, de l’environnement et des risques.

    Points forts de ce parcours

    • Maîtrise de la chaîne géomatique appliquée au géomarketing et au géodécisionnel : acquisition des méthodes et outils d’analyse spatio-temporelle, programmation appliquée à la cartographie sur le web ;
    • Mises en situation et pratique intensive des SIG pour l’aide à la décision sur des questions relatives aux allocations de ressources et inégalités spatiales et sociales ;
    • Équipe pluridisciplinaire constituée d’enseignants-chercheurs et d’experts professionnels, en partenariat avec ESRI, Asterop, la Communauté d’Agglomération de Plaine Commune, La Poste...
    • Formation possible en contrat de professionnalisation et d’apprentissage d’un an avec tutorat individuel (voir le parcours G2M, master de Géographie) ou stage de 450 heures en formation continue.

     

    FORMATION CONTINUE

    Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) ce diplôme peut être suivi en formation continue.

    Conseils pour le financement, devis et suivi administratif auprès de la Direction de la formation, par mail à info-df@univ-paris8.fr ou sur www.fp.univ-paris8.fr

     

    POURSUITES D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS

    Dans les domaines du géomarketing opérationnel (grande distribution, banque, assurance, cabinets conseils, régies publicitaires, opérateurs de téléphonie...), géomarketing stratégique (analyse de marchés, ciblage, positionnement...), de l’analyse spatiale et des modèles (agences de santé, fédérations sportives...), de la géomatique distribuée sur Internet, de l’environnement (gestionnaires de réseau ou fournisseurs d’énergie, parcs naturels...).

    • Chargés d’études des collectivités territoriales, associations et ONG, établissements publics (bailleurs sociaux) et privés (affichage, médias),
    • Concepteurs et gestionnaires de bases de données géographiques (éditeurs de logiciels type SIG, etc.).
    • Thèse à forte composante spatiale dans la recherche des causes et des aptitudes (santé publique, allocation des ressources...)

     

    CONDITIONS D’ACCES

    L’accès en master est possible :

    • pour les titulaires d’un diplôme de niveau bac + 3 : licence de Géographie, licences comportement 50 % d’enseignements fondamentaux validés de géographie, licences professionnelles Géomatique, Aménagement ou Environnement (accès en master 1)
    • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
    • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
    • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

    Dans tous les cas, l’accès au M1 est conditionné au suivi d’un pré-requis technique de mise à niveau organisé sous la forme d’un stage intensif de 3 semaines à partir de mi-septembre. L’accès au M2 est conditionné à la validation de ce pré-requis. Toutefois, les étudiants ayant un master 1 en Informatique ou dans une formation ayant un fort contenu en programmation, peuvent être dispensés partiellement ou totalement du stage, après entretien avec les enseignants, mais ils doivent valider l’évaluation finale de ce stage.

     

    CRITERES D’ADMISSION A L’ENTREE DU MASTER

    Il sera apprécié :

    • l’adéquation du projet professionnel avec la formation
    • les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat
    • les résultats obtenus en licence

    Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langues française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

    Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

    • le projet professionnel
    • un CV
    • les diplômes et relevés de notes
    • une lettre de motivation
    • pour les étudiants non francophone, l’attestation du test de français (DALF C2, DALF C, TCF 6, TCF 5, TEF 6, TEF 5)

    Selon le dossier, le candidat pourra être reçu lors d’un entretien complémentaire.

    Nombre de places : M1 : 20 - M2 : 20

     

    MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2017-2018

    Candidature en ligne sur le site de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » dès le mois de mars 2017.

     

    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

    En M1, le tronc commun concerne les enseignements d’informatique de base : programmation, développement Web, ainsi que les outils de gestion de projet et les langues vivantes (à noter que l’anglais est obligatoire en G2A, alors qu’en HANDI il est recommandé aux étudiants de suivre un enseignement de LSF). Il comporte aussi un projet technique personnel, dont le sujet sera bien évidemment en adéquation avec le parcours de l’étudiant.

    Les cours de développement Web ont systématiquement un angle orienté accessibilité. Cela va de soi bien sûr pour les étudiants du parcours HANDI, mais c’est aussi utile et nécessaire aux étudiants du parcours G2A. En effet le besoin d’accessibilité des sites Web est général et ne doit pas concerner les seuls spécialistes des moyens de compensation du handicap mais l’ensemble des développeurs Web.

    En entrée de M2, un stage de mise à niveau, permet à des étudiants venant d’autres établissements d’intégrer le Master MIASHS. Ce stage valide leur niveau en programmation et en système informatique.

    En M2, le tronc commun est limité aux outils de gestion de projet et aux langues (avec la même distinction entre anglais et LSF qu’en M1). De plus un projet technique collaboratif, mené par des équipes de 2 à 4 étudiants (exceptionnellement 5 ou 6 selon l’ampleur du travail à effectuer). Le sujet des projets est là aussi en adéquation avec le parcours. Il sera par ailleurs possible aux étudiants de proposer des projets auxquels participeraient des étudiants des 2 parcours (par exemple dans le but de développer une aide technique pour personnes handicapées nécessitant des compétences particulières en géomatique).

    Sauf mention contraire les volumes horaires de la majorité des cours sont de 13 séances de 3 heures plus 1 heure de préparation à l’examen, qui sont eux-mêmes répartis en 40 % de cours et 60 % de TD.

    Télécharger cette page au format PDF
    Organisation et contenu des enseignements du master G2A

    Stage

    Un stage d’une durée minimale de 450 heures est obligatoire. Il peut se dérouler en entreprise, bureau d’étude, collectivité ou association, ou laboratoire. Il donne lieu à la rédaction d’un mémoire.

    Selon le souhait de l’étudiant, il s’agit de stages de type “R” (en laboratoire, ouvrant la possibilité d’une poursuite en thèse) ou bien de stages de type “P”.

    Un suivi de stage est effectué par l’équipe pédagogique.

    Une soutenance publique a lieu, sauf avis contraire, à l’université Paris 8, devant un jury composé d’enseignants-chercheurs et de professionnels. Le mémoire est public, sauf en cas de nécessité de confidentialité demandé par l’organisme accueillant le stagiaire. Dans ce cas la confidentialité doit être spécifiée dans la convention de stage et une version publique du mémoire doit être fournie en plus de la version complète.

    Projet tutoré

    En M1, plusieurs formules pédagogiques sont professionnalisantes et relèvent des projets techniques en rapport avec une entité sans but lucratif (pour un total de 40 heures), ils :

    • peuvent s’intégrer à des programmes de collaboration établis entre le département de géographie et une collectivité territoriale ou une association (Plaine Commune, Conseils départementaux, ADREE...),
    • peuvent, selon les cas, se substituer au stage en entreprise,
    • font l’objet d’un rapport

    En M2, un projet tutoré, également appelé « devoir transversal et collaboratif » (DT&C), permet de mettre en pratique les enseignements théoriques du premier semestre par groupe de 3-4 avant de partir en stage en entreprise. Il fait l’objet d’un rapport et d’une soutenance collective sur un sujet de commande en général fourni par un partenaire extérieur.

     

    MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

    Contrôle continu des connaissances et possibilité d’examen final, selon UE.

    Projets, Stage

    M1 Projet tutoré (40h) en rapport avec d’autres entités. Rapport écrit
    M2 Projet tutoré ou « devoir transversal et collaboratif » (27h). Rapport écrit et soutenance devant un jury
    M2 Stage professionnel (450h minimum). Mémoire et soutenance publique.

    La note finale du stage (25 ECTS) est obtenue en calculant la moyenne de la note de soutenance, du mémoire, du contenu scientifique et de l’évaluation du maître de stage. En cas de non validation, un autre stage devra être effectué.

    Cours

    Selon les EC, il peut s’agir de devoirs sur table, de comptes rendus de TP, de travaux personnels corrigés ou de mémoires, de mini-projets avec soutenances.

    Possibilité de deuxième session et de compensations (jury).

     

    ADOSSEMENT A LA RECHERCHE

    L’adossement majeur concerne l’UMR LADYSS (UMR 7533, CNRS & Universités Paris 1, Paris 7, Paris 8 et Paris 10) auquel sont affiliés la majorité des enseignants-chercheurs de géographie. Les axes du Laboratoire sont en adéquation avec les objectifs du M2. Les enseignants-chercheurs en informatique sont à l’EA CHArt.

    Les autres UMR de rattachement des enseignants-chercheurs participant à ce parcours sont le LAVUE (UMR 7218, CNRS & Universités Paris 8 et Paris 10, secondairement l’ENSAPVS, l’ENSAPLV), l’ENeC (UMR 8185, CNRS & Universités Paris 4) et le LGP (UMR 8591, CNRS & Université Paris 1).

     

    Télécharger la fiche compétences au format PDF
    Fiche compétences du master Géomatique, applications et accessibilité

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page