• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS > Master Technologie et Handicap
  • Master Technologie et Handicap

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Sciences, Technologies, Santé

    Mention : Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales (MIASHS)

    Parcours : Technologie et handicap (HANDI)

     

    Responsable de la mention : Dominique ARCHAMBAULT

    Responsable du parcours : Dominique ARCHAMBAULT

    UFR de rattachement : eriTES (études, recherche et ingénierie en Territoires – Environnements – Sociétés)

    Secrétariat : Bât. D, salle 128 - Tél. : 01 49 40 73 25

    Courrier électronique : master.handi@univ-paris8.fr

    Site Internet : www.ufr-tes.univ-paris8.fr/Master-MIASHS

     

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

    Le Master MIASHS vise à former des professionnels maîtrisant à la fois l’architecture logicielle et les outils de génie informatique et des champs disciplinaires relevant des Sciences Humaines et Sociales, leur permettant de participer au développement des outils logiciels spécifiques nécessaires à ces champs disciplinaires.

    Dans un premier temps, il s’agit des technologies d’assistances aux personnes handicapées et aux personnes âgées dépendantes, au travers du parcours HANDI.

    Le parcours « Technologie et Handicap » (HANDI) constitue une formation originale et unique qui apporte une réponse aux demandes technologiques fortes de notre société et prépare des professionnels qui vont contribuer à l’application des lois existantes et, en particulier, de la loi concernant l’intégration des personnes handicapées et le droit à compensation (loi du 11 février 2005). Cette spécialité permet aux étudiants d’aborder des nouvelles technologies de l’information (réseaux, système, informatique, traitement du signal, logiciels spécialisés, domotique, neurophysiologie…) pour la mise en place de solutions facilitant l’intégration socio-économique des personnes handicapées physiques et sensorielles dans leur environnement social et professionnel. Ces solutions techniques peuvent aussi répondre aux problèmes inhérents au maintien à domicile des personnes âgées, dont la proportion est en constante augmentation.

    En effet, l’allongement de la durée de vie associé à la baisse de la natalité provoque chez un grand nombre de personnes des problèmes nouveaux qui rendent difficile leur adaptation (surdité, mobilité, problème de vision, manque d’assistance...), et pour lesquels les nouvelles technologies peuvent également apporter des solutions (réseaux, télé-alarme, domotique, aide technique à la mémoire…). Ce diplôme, à forte composante multidisciplinaire (informatique, traitement du signal et de l’image, neurosciences, médecine, ergonomie, psycholinguistique, statistiques, etc.), s’appuie sur un réseau de professionnels externes de très haute qualité, les compétences de cette discipline émergente étant assez vastes et très dispersées.

    Le parcours HANDI comporte à la fois une finalité Recherche et une finalité Professionnelle. D’une part, il forme des personnes capables de s’attaquer à des problématiques de recherche dans le domaine des aides techniques, domaine en pleine expansion tant en France qu’en Europe et à l’International. D’autre part, il forme des professionnels capables d’évaluer et mettre en oeuvre les aides techniques indispensables dans tous les domaines du handicap

    Il s’agit d’un secteur en forte croissance qui concerne plusieurs disciplines et pour lequel il n’existe pas encore un personnel qualifié.

     

    FORMATION CONTINUE

    Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) ce diplôme peut être suivi en formation continue.

    Conseils pour le financement, devis et suivi administratif auprès de la Direction de la formation, par mail à info-df@univ-paris8.fr ou sur www.fp.univ-paris8.fr

     

    POURSUITES D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS

    Les étudiants qui le souhaitent et qui en ont la capacité peuvent poursuivre en doctorat à condition d’effectuer le stage au sein d’un laboratoire de recherche. L’équipe THIM du laboratoire CHArt est membre de l’école doctorale CLI et les étudiants faisant leur stage au sein de THIM pourront donc y être inscrits. Les étudiants effectuant un stage de type recherche dans un autre laboratoire membre de l’IFRATH pourront aussi avoir accès aux écoles doctorales auxquelles ces laboratoires appartiennent.

    Le parcours HANDI forme des professionnels capables d’évaluer, de concevoir et mettre en œuvre les aides techniques indispensables dans les domaines du handicap, que ce soit en milieu médicalisé ou personnalisé, nécessitant les technologies embarquées, notamment pour l’accessibilité à des postes de travail ou à des interfaces autonomes de communication.

    Une aide à l’insertion professionnelle des étudiants est prévue sous la forme de fichier d’entreprises qui demandent habituellement des stagiaires issus de ce diplôme, formation à l’expression orale et écrite, contacts avec les professionnels dans le cadre du cycle de conférences, etc.

    Il s’agit essentiellement de nouveaux métiers, non référencés dans les bases classiques. Voici quelques exemples d’offres d’emplois identifiées, susceptibles d’être pourvues par nos étudiants :

    • Spécialistes ouverts à des emplois nouveaux dans le domaine de l’informatique, de l’architecture, des ressources humaines, des milieux médicaux, techniques, de la pédagogie, etc.
    • Professionnels sachant répondre à la demande existante d’experts en aides techniques ainsi qu’en adaptation des postes de travail, création et maintenance de logiciels d’éducation spéciale, accessibilité des logiciels et éléments d’interface, connaissance de ces outils pour leur application dans le cadre de la formation d’origine.
    • Spécialistes de l’accessibilité logicielle (applications desktop, mobiles ou web accessibles)
    • Spécialistes de l’accessibilité des contenus électroniques (documents accessibles, web)
    • Chargés de mission dans les collectivités locales et administrations
    • Encadrement technique dans des entreprises spécialisées
    • Contrats d’entreprise avec l’AGEFIPH
    • DRH : recrutement, législation et démarches administratives pour l’embauche des personnes handicapées

     

    CONDITIONS D’ACCES

    L’accès en master est possible :

    • pour les titulaires d’un diplôme de niveau bac + 3 dans le domaine Sciences, Technologies, Santé (STS) : licence MIASHS, d’Informatique, de Mathématiques, licence Neurosciences, de Sciences de l’éducation (INSHEA) (accès en master 1)
    • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
    • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
    • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

    Dans tous les cas, l’accès au M2 est conditionné à la validation d’un pré-requis technique de mise à niveau organisé sous la forme d’un stage intensif de 3 semaines à partir de mi-septembre. Les étudiants ayant un master 1 en Informatique ou dans une formation ayant un fort contenu en programmation, peuvent être dispensés partiellement ou totalement du stage, après entretien avec les enseignants, mais ils doivent valider l’évaluation finale de ce stage.

     

    CRITERES D’ADMISSION A L’ENTREE DU MASTER

    Il sera apprécié :

    • les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat
    • les résultats obtenus en licence

    Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langues française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

    Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

    • un CV
    • les diplômes et relevés de notes
    • une lettre de motivation
    • pour les étudiants non francophone, l’attestation du test de français (DALF C2, DALF C, TCF 6, TCF 5, TEF 6, TEF 5)

    Selon le dossier, le candidat pourra être reçu lors d’un entretien complémentaire.

    Nombre de places : M1 : 20 - M2 : 20

     

    MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2017-2018

    Candidature en ligne sur le site internet de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » dès le mois de mars 2017.

     

    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

    En M1, le tronc commun concerne les enseignements d’informatique de base : programmation, développement Web, ainsi que les outils de gestion de projet et les langues vivantes (il est recommandé aux étudiants de suivre un enseignement de LSF). Il comporte aussi un projet technique personnel, dont le sujet sera bien évidemment en adéquation avec le parcours de l’étudiant.

    Les cours de développement Web ont systématiquement un angle orienté accessibilité. En effet le besoin d’accessibilité des sites Web est général et ne doit pas concerner les seuls spécialistes des moyens de compensation du handicap mais l’ensemble des développeurs Web.

    En entrée de M2, un stage de mise à niveau, permet à des étudiants venant d’autres établissements d’intégrer le Master MIASHS. Ce stage valide leur niveau en programmation et en système informatique.

    En M2, le tronc commun est limité aux outils de gestion de projet et aux langues (avec la même distinction entre anglais et LSF qu’en M1). De plus un projet technique collaboratif, mené par des équipes de 2 à 4 étudiants (exceptionnellement 5 ou 6 selon l’ampleur du travail à effectuer). Le sujet des projets est là aussi en adéquation avec le parcours. Il sera par ailleurs possible aux étudiants de proposer des projets auxquels participeraient des étudiants des 2 parcours (par exemple dans le but de développer une aide technique pour personnes handicapées nécessitant des compétences particulières en géomatique).

    Sauf mention contraire, les volumes horaires de la majorité des cours sont de 13 séances de 3 heures plus 1 heure de préparation à l’examen, qui sont elles-mêmes réparties en 40 % de cours et 60 % de TD.

    Télécharger cette page au format PDF
    Organisation et contenu des enseignements du master HANDI

     

    Stage

    Un stage d’une durée minimale de 5 mois (700 heures) est obligatoire. Il peut se dérouler en entreprise, bureau d’étude, collectivité ou association, ou laboratoire. Il donne lieu à la rédaction d’un mémoire.

    Selon le souhait de l’étudiant, il s’agit de stages de type “R” (en laboratoire, ouvrant la possibilité d’une poursuite en thèse) ou bien de stages de type “P”.

    Un suivi de stage est effectué par l’équipe pédagogique, par téléphone ou bien lors d’une visite.

    Une soutenance publique a lieu, sauf avis contraire, à l’université Paris 8, devant un jury composé de PU et de MCF HDR. Le mémoire est public, sauf en cas de nécessité de confidentialité demandé par l’organisme accueillant le stagiaire. Dans ce cas la confidentialité doit être spécifiée dans la convention de stage et une version publique du mémoire doit être fournie en plus de la version complète.

     

    Projet tutoré

    En M1, un projet étudiant-entité sans but lucratif (association - par exemple de personnes handicapées, ou une collectivité locale) est obligatoire. Il met en collaboration une entité sans but lucratif et un étudiant (ou exceptionnellement un binôme) pour réaliser un projet. Il doit répondre à un cahier des charges précis et aboutir à un produit finalisé.

    Ce projet représente un volume horaire de 150 heures. Il donne lieu à un rapport écrit et une soutenance.

    En M2 un projet technique collaboratif collectif encadré est obligatoire. Il s’agit de l’exécution d’un projet original multidisciplinaire par des équipes d’étudiants, sur la thématique du parcours HANDI.

    Le projet représente pour chaque étudiant un volume horaire d’environ 1 à 2 mois. Il doit être finalisé en février avec rédaction d’un rapport et soutenance publique devant un jury.

     

    MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

    Contrôle continu des connaissances et possibilité d’examen final, selon UE.

    Projets, Stage

    M1 Projet tutoré (150h) en rapport avec d’autres entités. Rapport écrit et soutenance.

    M2 Projet technique collectif (150h) Rapport écrit et soutenance devant un jury.

    M2 Stage professionnel (5 mois minimum). Mémoire et soutenance publique.

    La note finale du stage (25 ECTS) est obtenue en calculant la moyenne de la note de soutenance, du mémoire, du contenu scientifique et de l’évaluation du maître de stage. En cas de non validation, un autre stage devra être effectué.

    Cours

    Selon les EC, il peut s’agir de devoirs sur table, de comptes rendus de TP, de travaux personnels corrigés ou de mémoires, de mini-projets avec soutenances.

    Cycles de conférences : Assistance obligatoire.

    Les cycles de conférences sont effectués par des professionnels, et experts dans le thème du handicap. Elles sont adressées aux étudiants de M1 et M2 HANDI sur des cycles de deux années ce qui permet une mutualisation dans le temps.

    Possibilité de deuxième session et de compensations (jury).

     

    ADOSSEMENT A LA RECHERCHE

    L’adossement majeur concerne l’EA 4004 - Laboratoire Cognitions Humaine et artificielle, CHArt (Dir. Ch. Tijus), et en particulier l’équipe THIM (Technologies, Handicaps, Interfaces, Multimodalités) à laquelle est affiliée la majorité des enseignants chercheurs intervenant dans ce parcours.

    De plus, des collaborations et conventions avec différents partenaires viennent le compléter :

    • IFRATH (Institut Fédératif de Recherche sur les Aides Techniques pour personnes Handicapées). L’IFRATH constitue une Société Savante sous la forme d’une association, rassemblant des chercheurs, des utilisateurs et des industriels ayant décidé de mettre en commun leurs compétences afin de créer des synergies permettant de favoriser l’avancement des recherches technologiques et méthodologiques se rapportant aux différents handicaps physiques, sensoriels et cognitifs. Une douzaine de laboratoires fait partie de l’IFRATH et constitue un vivier d’intervenants et une source importante de propositions de stage.
    • INSHEA - Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés
    • INSERM
    • Hôpital Necker
    • Hôpital de Garches

     

     

    Télécharger la fiche compétences au format PDF
    Fiche compétences du master Technologie et Handicap
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page