• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS >Diplômes >Masters 2014-2015 >Domaine : Droit, économie, >Mention : Economie, (...) > Master Economie des institutions
  • Master Economie des institutions territoriales et financières

    • Enregistrer au format PDF
    • Imprimer cet article
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    MASTER RECHERCHE ET PROFESSIONNEL

     

    Domaine : Droit, Economie, Gestion

    Mention : Economie, Gestion

    Spécialité : Economie des institutions territoriales et financières

    Parcours :

    • Management des projets publics/privés (MPPP)
    • Marchés, institutions, finance (MIF)

     

    Responsable de la mention : Stéphane ROSSIGNOL

    Responsables de la spécialité : Naïma GRELLET (parcours MPPP) - Esther JEFFERS (parcours MIF)

    UFR de rattachement : AES AES Administration économique et sociale. - économie et gestion (AES - EG)

    Secrétariat  : Bât D, salle 107 - Tél. 01 49 40 72 59

    Courrier électronique : master.dest@univ-paris8.fr

    Site Internet : http://www.ufr-aes-ecoges.univ-paris8.fr/ (onglet : « Formations » puis « Master EITF »)

     


    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

     

    L’objectif du Master EITF (Economie des Institutions Territoriales et Financières) est triple :

    • former des chercheurs et des responsables de terrain de développement économique et social dans un environnement complexe ;
    • former des professionnels dans le domaine de la banque et de la finance ;
    • préparer à la fonction d’enseignant, de chercheur ou d’enseignant-chercheur en sciences économiques, à l’issue d’une formation complémentaire (doctorat).

    Afin d’atteindre ces objectifs, la formation est composée d’enseignements théoriques en économie, d’enseignements pluridisciplinaires (droit, gestion, sociologie notamment) et d’enseignements professionnels. La professionnalisation s’opère dès le second semestre du M1, de manière à fournir aux étudiants une formation approfondie dans les secteurs d’activité visés.

    Le master comprend deux parcours, avec une spécialisation dans l’un ou l’autre qui s’effectue dès la fin du second semestre du M1 :

    • un parcours MPPP (Management des Projets Publics/Privés)
    • un parcours MIF (Marchés, Institutions, Finance).

    Chacun de ces parcours comporte une double dimension, professionnelle ou recherche. L’existence d’enseignements communs aux deux parcours du master facilite les changements d’orientation des étudiants.

    L’équipe de recherche sur laquelle est fondé ce master est le Laboratoire d’Economie Dionysien (Equipe d’Accueil 3391), au sein duquel sont menées des recherches en sciences économiques.


    DEBOUCHES PROFESSIONNELS

     

    1) Parcours MPPP (Management des Projets Publics/Privés) :

    Ce parcours vise à offrir une formation dans le domaine de la coordination et de la conduite des projets de développement économique et social à la fois au niveau local, régional et européen. Il a pour spécificité d’adopter une approche pluridisciplinaire, condition nécessaire à une appréhension globale de ces projets. Il s’agit de former des professionnels spécialistes de la gestion des politiques impliquant des partenaires publics, privés et associatifs. Dans cette perspective, le parcours MPPP assure l’acquisition d’un certain nombre de techniques d’élaboration, d’évaluation, de financement et d’animation des projets socio-économiques privés, publics et associatifs et prépare les étudiants à assumer l’animation et la coordination autour des projets. Il prépare aussi aux métiers de cadres administratifs dans la fonction territoriale chargés plus particulièrement du développement économique et social. Les étudiants issus de ce parcours pourront ainsi intégrer diverses structures comme :

    • des entreprises publiques ou privées ;
    • des collectivités territoriales en charge de l’emploi, de la formation et du développement territorial ;
    • des associations de formation et de préparation à l’emploi

    Les métiers correspondants sont notamment :

    • chargé d’études, chercheur, enseignant ;
    • chargé de développement économique et social ;
    • animateur ou coordonnateur des politiques et des projets territoriaux ;
    • chargé d’un projet ou d’un programme socio-économique ;
    • chargé d’études au sein d’une administration, d’une grande entreprise ou d’un cabinet conseil ;
    • conseiller en intervention territoriale ou responsable de l’action sociale ;
    • coordonnateur d’un programme européen ;
    • chargé d’études au sein d’administrations économiques ;
    • chargé d’études au sein de bureaux d’études économiques ;
    • chargé d’études au sein de grandes entreprises, de banques et d’organismes nationaux et internationaux.

     

    2) Parcours MIF (Marchés, Institutions, Finance) :

    Ce parcours correspond à une double orientation :

    • une orientation recherche dans le champ « marchés, institutions, finance », formant aux métiers de la recherche et de l’enseignement, et conduisant en particulier à la préparation d’un doctorat en sciences économiques ;
    • une orientation professionnelle dans le champ « banque-finance », formant aux métiers de ce secteur pour un accès dès la sortie du master.

    Les métiers correspondants sont notamment :

    • chargé d’études, chercheur, enseignant ;
    • direction d’agence ou direction de secteur ;
    • chargé de clientèle, chargé de clientèle entreprises, chargé d’affaires professionnels, gestionnaire de patrimoine ;
    • cadres de niveau supérieur pour les différents métiers de la banque et de la finance ;
    • analyste financier, analyste crédit, analyste risque ;
    • dans les assurances : conseiller commercial, agent prévoyance et patrimoine.


    CONDITIONS D’ACCES

     

    M1  : Licence Economie, gestion ou licence AES et toute autre licence comportant au moins 50% d’enseignements fondamentaux en économie et/ou gestion. Une commission d’admission examinera les dossiers de candidature.

     

    M2  : A l’issue de la première année, un jury d’admission détermine la liste des étudiants proposés à la poursuite du parcours de formation dans chacune des trois spécialités de la mention Economie Gestion (professionnelles et recherche).

    Cette liste comprend des étudiants issus de la première année de la mention Economie, gestion et des étudiants issus d’autres universités, françaises ou étrangères, admis par équivalence.

    La sélection et l’orientation de ces étudiants, quelle qu’en soit l’origine, s’effectuent sur dossier et entretien ; elle prend en compte les résultats obtenus en M1, et en particulier la note attribuée au stage ou au mémoire d’étude effectué au cours de cette année ainsi que le niveau réel acquis dans une langue européenne autre que le français.

    Pour le M2 : niveau d’anglais demandé : 4 ans d’anglais après le BAC ou équivalent avec une note d’au moins 10/20.

     

    Nombre de places :

    M1  : 110 (MPPP : 60 ; MIF : 50) - M2  : 60 (MPPP : 30 ; MIF : 30)


    DATES ET MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2014-2015

     

    Télécharger le dossier de candidature sur le site : https://admission.univ-paris8.fr à partir de fin mars 2014, et le retourner dans les délais prévus.

    Dates limites de dépôt des dossiers de candidature :

    Master Economie, gestion (toutes les spécialités) :

    • 1re session : le 28 juin 2014
    • 2e session : le 5 septembre 2014


    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

     

    Le Master EITF est organisé sur deux ans, et comporte deux parcours. Le descriptif de chaque année est donné ci-après.

     

    PDF - 139.8 ko
    Télécharger cette page au format PDF
    Organisation et contenu de l’enseignement du Master EITF

     

     

    MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

     

    Pour les enseignements, le contrôle des connaissances est réalisé par la conjonction d’examens écrits et oraux et peuvent intégrer l’évaluation de dossiers. Les stages, de même que les projets tutorés, font l’objet de la rédaction d’un rapport et d’une soutenance devant un jury pouvant intégrer la présence de représentants de l’entreprise d’accueil.


    LABORATOIRE SUR LEQUEL S’APPUIE LA FORMATION

     

    Cette spécialité s’appuie sur le LED (Laboratoire d’Economie Dionysien - Equipe d’Accueil 3391), qui regroupe la quasi totalité des enseignants-chercheurs en économie et en gestion de l’Université Paris 8 (35 enseignants-chercheurs) et accueille de nombreux doctorants en sciences économiques. Cette équipe de recherche est composée de cinq axes de recherche qui recoupent largement les spécialités du master mention économie-gestion..

    Site web du LED : http://www.univ-paris8.fr/EA-3391-Laboratoire-d-economie

     

    • Enregistrer au format PDF
    • Imprimer cet article
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page