• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS >Diplômes >Masters 2014-2015 >Domaine : Sciences (...) >Mention : Psychanalyse > Master psychanalyse
  • Master psychanalyse

    • Enregistrer au format PDF
    • Imprimer cet article
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    MASTER RECHERCHE

    Domaine : Sciences humaines et sociales

    Mention : Psychanalyse

     

    Responsable de la mention : Gérard MILLER

    UFR de rattachement : Sciences de l’éducation, psychanalyse et français/langue étrangère (SEPF)

    Secrétariat : Bât. A, salle 454 - Tél. : 01 49 40 68 00

    Courrier électronique : anne.lalaison@univ-paris8.fr

    Site Internet : www.departementpsychanalyse.com

     


    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES :

     

    Le Master de Psychanalyse est tout particulièrement destiné à ceux que leur pratique (actuelle ou future) confronte à un réel - l’angoisse, le corps souffrant, le délire - d’autant plus incommode à supporter que c’est de son exclusion, de sa méconnaissance ou de son rejet que se fonde le confort de la réalité.

    Dans le cadre plus large de ce qui s’est défini, à partir de l’enseignement de Jacques Lacan, fondateur du département de Psychanalyse de l’université Paris 8, comme le “ Champ freudien ”, le Master se propose ainsi de former à la théorie et à la clinique psychanalytique les psychologues, les psychiatres, les psychanalystes, les professionnels de la “ Santé mentale ”, les praticiens de l’éducation ou de la rééducation, ainsi que toute personne désireuse de s’informer à bonne source des innovations introduites par Freud et Lacan.

    La psychanalyse ne vise pas, comme beaucoup l’ont cru et entrepris, à l’annexion impérialiste de disciplines ou de domaines étrangers. Mais rien, en fait ni en droit, de ce que produit l’être parlant n’est pour autant étranger à un savoir qui s’origine dans une écoute. Tout, au contraire, lui est connexe. Et c’est également à élucider ces connexions, à montrer comment se nouent ou se dénouent, dans des domaines apparemment hétérogènes, les chaînes d’une même logique du signifiant, que s’attache ce Master dans ses rapports avec les autres disciplines (philosophie, littérature, histoire, etc.).


    POURSUITE D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS :

     

    Le Master est d’abord conçu comme un instrument de recherche dans le domaine de la psychanalyse et des discours qui lui sont connexes faisant partie en cela des disciplines de l’interprétation. Pour autant, il constitue un indispensable complément de formation pour de nombreux praticiens de la Santé mentale, qui doivent y trouver un approfondissement de leurs connaissances (médicales, psychologiques, psychopathologiques, etc.), déjà sanctionnées par un diplôme professionnalisant, et une spécialisation poussée en psychanalyse pure et appliquée.

    Le Master a également pour but de favoriser, notamment à l’endroit d’étudiants venus de l’étranger, la diffusion de la psychanalyse d’orientation lacanienne, savoir spécifiquement lié à la culture française, et de contribuer à son rayonnement dans le monde.


    CONDITIONS D’ACCES :

     

    M1 :

    Licence (littéraire ou scientifique), dans un domaine compatible avec celui du Master, ou diplôme français ou étranger de niveau équivalent, agréé par la Commission des équivalences du département de Psychanalyse.

    Admission sur entretien, après présentation d’un projet de 5 pages à un futur tuteur, directeur de recherche, et accord définitif.

     

    M2 :

    Le passage des étudiants du M1 en M2 n’est pas automatique : il suppose d’avoir répondu aux modalités de contrôle du M1 mais également d’avoir fait la preuve de son assiduité et de son travail.

    Pas de recrutement direct en Master 2 mais possibilité de dispense d’un certain nombre d’enseignements du Master 1 pour les titulaires de la quatrième année de médecine, d’une maîtrise (littéraire ou scientifique) dans un domaine compatible avec celui du Master, ou d’un diplôme français ou étranger de niveau équivalent, agréé par la Commission des équivalences du département de Psychanalyse.

    Admission sur entretien, après présentation d’un projet de 10 pages à un futur tuteur, directeur de recherche, et accord définitif.

     

    Nombre de places : M1  : 80 - M2  : 80


    DATES ET MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2013 - 2014 :

     

    Prendre contact avec le secrétariat du département de Psychanalyse pour recevoir un dossier de candidature.

    Date limite de dépôt du dossier complet de candidature avec pré-projet de 5 pages (M1) ou de 10 pages (M2) :

    • le 15 juin 2013 (1re session)
    • le 15 septembre 2013 (2e session)

     


    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT :

     

    M1 (1re année) :

    Le master 1 (60 ECTS ECTS (European Credit Transfer System) : système européen d’évaluation des enseignements suivis ) se compose de 351 heures de cours et séminaires, du temps d’encadrement et de suivi de recherche.

    Un cours (ou EC EC Elément constitutif ) dure 3h par semaine pendant 13 semaines soit 39h modulables cependant en fonction de la spécificité de l’enseignement.

     

    1er semestre

    • Savoirs fondamentaux 
      • UE Genèse, histoire de la théorie psychanalytique, épistémologie technique ou clinique 1
      • UE Clinique et formation pratique 1
      • UE Connexions du champ freudien 1
    • Approfondissement 
      • UE Séminaire du directeur de recherche 1
      • UE Etudes de textes, notes de recherche 1 (recherches bibliographiques, consultation de documents ; Définition d’un sujet de recherche, élaboration du plan)

     

    2e semestre

    • Savoirs fondamentaux 
      • UE Genèse, histoire de la théorie psychanalytique, épistémologie technique ou clinique 2
      • UE Clinique et formation pratique 2
      • UE Connexions du champ freudien 2
    • Approfondissement 
      • UE Séminaire du directeur de recherche 2
      • UE Etudes de textes, notes de recherchce 2 (encadrement et suivi du travail de recherche ; travail de recherche ; rédaction soutenance)

     

    M2 (2e année) :

    Le master 2 (60 ECTS) se compose de 195 heures de cours et séminaires + temps d’encadrement et de suivi de recherche + 78 heures de stage clinique.

     

    1er semestre

    • Savoirs fondamentaux 
      • UE Genèse, histoire de la théorie psychanalytique, épistémologie technique et clinique 3
      • UE Clinique et formation pratique : psychanalyse dans la Santé mentale 3
    • Approfondissement
      • UE Séminaire du directeur de recherche 3
      • UE Etudes de textes, notes de recherchce 3 (encadrement et suivi de mémoire ; définition d’un sujet de recherche, élaboration d’une problématique et d’une bibliographie)

     

    2e semestre

    • Approfondissement 
      • UE Séminaire du directeur de recherche 4
      • UE Etudes de textes, notes de recherche 4 (encadrement et suivi du mémoire ; rédaction du mémoire)

     

    L’inscription à la Section clinique est obligatoire en M2.

    Le master peut permettre une éventuelle inscription au doctorat de Psychanalyse.


    MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES :

     

    M1 : Savoirs fondamentaux : contrôle continu et rédaction d’un travail pour chacun des EC suivis

    Approfondissement : contrôle continu, exposé oral et rédaction d’un travail portant sur le thème de recherche de l’étudiant

    Notes de recherche : préparation d’une première rédaction du travail de recherche pour le semestre 1 et sa validation finale pour le semestre 2

     

    M2 : Validation des enseignements par contrôle continu, rédaction d’un travail écrit portant sur l’un des trois enseignements du semestre et contribution orale dans les deux autres


    LABORATOIRES SUR LESQUELS S’APPUIE LA FORMATION (EQUIPE D’ACCUEIL DE LA SECTION CLINIQUE EA EA Equipe d’accueil.
    L’Equipe d’Accueil constitue la structure la plus fréquente des unités de recherches propres de l’enseignement supérieur.
    Ses diverses orientations doivent faire état d’un programme d’actions articulé sur plusieurs années.
    Les équipes d’accueil sont destinées en priorité à l’encadrement de doctorants.
    4007) :

     

     

    Cinq équipes de recherche clinique en milieu hospitalier travaillent à partir de l’expérience du cas et de la présentation de malade mise en place dans le cadre de la Section clinique. Ces présentations de cas sont réalisées avec la participation de professionnels qui accueillent tout au long de l’année les étudiants du Master 2 (et, éventuellement, ceux du Master 1).

    La clinique n’est pas une science, c’est-à-dire un savoir qui se démontre ; c’est un savoir empirique, inséparable de l’histoire des idées. Ces équipes ne font que suppléer aux défaillances d’une psychiatrie à qui le progrès de la chimie fait souvent négliger son trésor classique. Elles y introduisent aussi un élément de certitude : le mathème de l’hystérie. Quelles que soient les raisons qui conduisent un patient à l’hôpital psychiatrique ou dans un autre lieu intéressant le domaine de la Santé mentale, c’est toujours une urgence, celle d’un sujet précipité là par la vacillation, le laisser en plan, les retours dans le réel, le lâchage signifiant, la certitude conclusive, etc.

    C’est dans ce contexte d’urgence que travaillent ces équipes de recherche, à travers notamment la pratique dite de « présentation de cas », qui doit faire scansion pour le patient, en lui laissant entrevoir une formulation de certaines de ses déterminations, en même temps qu’une issue possible, parfois même dans un nouveau lien de parole.

    • Enregistrer au format PDF
    • Imprimer cet article
    • Envoyer cet article par courrier électronique
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page