Mécanisme de gestion des clés et de l’agrégation sécurisée dans un RCSF via les courbes elliptiques cryptographiques


Mécanisme de gestion des clés et de l’agrégation sécurisée dans un RCSF via les courbes elliptiques cryptographiques


 
Organisé par le LIASD.
Les réseaux de capteurs sans fil (RCSF) sont des réseaux dédiés à la surveillance de paramètres physiques grâce à des nœuds appelés capteurs. Ils ont des applications dans de nombreux domaines comme l’observation de la nature et de l’environnement, la sécurité des bâtiments, la surveillance médicale, etc. Dans beaucoup de ces applications, les menaces demeurent évidentes par des événements pouvant porter atteinte à la sécurité des données échangées ainsi qu’au bon fonctionnement du réseau. Sécuriser un RCSF revient à instaurer les différents services de sécurité tels que la confidentialité, l’intégrité et l’authentification des données. Tout capteur est caractérisé par une limitation en mémoire, en espace de stockage et en énergie. L’utilisation de la cryptographie à clé publique traditionnelle est trop coûteuse voire impossible. La consommation d’énergie doit être prise en compte dans toute stratégie de sécurité afin de maximiser la durée de vie du réseau. Concevoir un protocole de sécurisation des informations permettant de tenir compte des ressources énergétiques dont le RCSF a besoin pour fonctionner reste un défi à relever étant donné que la plupart des protocoles conçus dans ce sens représentent à ce jour des solutions avec une faible sécurité ou très coûteuses en termes de ressources. La cryptographie à clé secrète pose de grands problèmes de gestion de clé même si elle demeure moins gourmande en ressources. La cryptographie basée sur les courbes elliptiques est un moyen de remédier aux problèmes de gestion des clés et à la consommation de ressources. Le protocole de Diffie-Hellman permet l’établissement d’une clé secrète par paires de nœuds capteurs tout en utilisant de petites clés. L’agrégation de données permet de réduire les communications qui représentent 70 % de la consommation énergétique totale. Les unités de captage et de traitement étant moins consommatrices que celles de communication. La sécurité doit être renforcée sur les nœuds agrégateurs car ils stockent beaucoup plus d’informations. L’objet de cette présentation est de détailler un protocole de sécurisation dans les réseaux de capteurs sans fil à base de courbes elliptiques.
 

Informations pratiques


Jeudi 1er décembre 2016
Université Paris 8, UFR MITSIC, Salle A148
Horaire : 13h30-15h
 
Contact
E. H. Teguig
Doctorant - Laboratoire LIASD

 
 

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8