Master Expertise des territoires, Concertation et Communication Environnementale

Domaine : Sciences humaines et sociales
Mention : Géographie, aménagement, environnement et développement
Parcours :
ECCE « Expertise des territoires, Concertation et Communication Environnementale »
G2M « Géomatique, Géodécisionnel, Géomarketing et Multimédia » *
REVDEV « Territoires et mondialisation : Ressources, Vulnérabilités et Développements »


L’objectif commun de tous les parcours de cette formation est de permettre à nos étudiants d’apporter une réponse spatiale à des questionnements sociaux, qu’ils se destinent à la recherche académique, à la production d’études pour des services publics ou privés, à l’action humanitaire, sociale ou syndicale, au journalisme ou à la gestion territoriale. Cette réponse spatiale renvoie à l’analyse :

  • des nouveaux modèles et des pratiques innovantes dans l’aménagement des territoires ;
  • des enjeux, des pratiques et des outils liés à l’étude et à la prise en charge des questions environnementales au sein des territoires (capacité d’expertise, maîtrise des dispositifs, construction de projet, participation et concertation entre acteurs) ;
  • de la dimension technique de l’aide à la décision pratiquée par les géographes (géodécisionnel) qui s’appuie sur le développement informatique couplé à l’exploitation des bases de données à référence spatiale ;
  • des vulnérabilités des territoires liées aux formes contemporaines du capitalisme, de la mondialisation et des pratiques de développement.

 

Objectifs du parcours ECCE

A l’issue de la formation, les étudiants seront capables de :

  • Réaliser des diagnostics territoriaux et d’entreprises et des tissus productifs locaux, avec un volet de compétences : « énergie-climat », charte paysagère, mobilités (PDU-mobilités douces et alternatives), vulnérabilités des territoires aux risques naturels et industriels, certifications environnementales et éthiques ;
  • Mettre en œuvre les cahiers des charges et réaliser des études en matières environnementales au sein des collectivités territoriales ;
  • Mettre en œuvre un système qualité environnementale et des politiques de développement durable au sein d’entreprises et de collectivités ;
  • Anticiper les risques naturels dans la mise en œuvre des politiques locales (volet prévention-communication du risque) ;
  • Organiser et animer la concertation autour de projets en matière d’environnement (identification des publics concernés, des différentes phases d’élaboration, définition des modalités de la concertation avec le maître d’ouvrage, animation des groupes de travail et rédaction des comptes rendus) ;
  • Mettre en place une politique et développer les actions de communication dans le domaine de l’environnement.

 

Objectifs du parcours G2M

A l’issue de cette formation, les étudiants auront acquis une connaissance approfondie des concepts, méthodologies et enjeux de la géographie, de l’analyse spatiale, en locale et à distance (web), appliqués à la géomatique au sens large (géomarketing, santé, environnement…).

  • Gestion de bases de données spatiales :
    • Proposer et mettre en œuvre des solutions d’entreposage libre ou propriétaire des données à référence spatiale
    • Exploiter des silos de données
    • Constituer, enrichir, valoriser des bases de données
  • Analyse des données spatiales :
    • Élaborer et traiter des enquêtes (bases de données sur le web)
    • Produire des statistiques univariées et multivariées
    • Produire des analyses cartographiques
    • Proposer et réaliser des analyses spatiales
  • Programmation pour l’interrogation de bases de données et la cartographie sur le web :
    • Développer des sites web dynamiques
    • Créer des interfaces web interactives

 

Objectifs du parcours REVDEV

Le parcours à dominante Recherche a pour objectif de former des chercheurs et des spécialistes dotés de compétences en matière de développement territorial en lien avec les dynamiques globales (recherche, mobilisation et gestion des ressources). Au sein de la formation, les étudiants seront en mesure d’identifier les vulnérabilités territoriales, de cerner les mécanismes globaux, régionaux et locaux qui les produisent, de même que les actions et réactions des sociétés qui leur répondent. Ils mettront ainsi en œuvre des principes de développement territorial, contribueront à trouver des solutions dans la mobilisation des ressources locales ou extra-locales, mettront en interaction positive les différents acteurs qui s’y impliquent (Institutions internationales ou suprarégionales, États, pouvoirs locaux, détenteurs de capitaux, entreprises, ONG, habitants, etc.), notamment en organisant et en animant la concertation autour de projets de développement. Pour ce faire, ils sont appelés à acquérir de fortes capacités d’intermédiation entre décideurs, aménageurs, gestionnaires et société civile.

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence mention Géographie ou d’une licence professionnelle Géomatique, Aménagement ou Environnement (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

 

Pour le parcours G2M, l’accès au M2 est conditionné à la validation d’un pré-requis technique de mise à niveau organisé sous la forme d’un stage intensif de 2 à 3 semaines avant la reprise des cours. Les étudiants ayant une formation avec un fort contenu en programmation, peuvent être dispensés partiellement ou totalement du stage, après entretien avec les enseignants, mais ils doivent valider l’évaluation finale de ce stage.

 

Modalités d’admission

 

Candidature en ligne sur le site de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » dès le mois de mars 2019.

 

Des auditions seront organisées pour certains parcours (entrée en 2e année de master).

Dates et modalités sur le site Internet du Master : http://www.geographie.univ-paris8.fr/spip.php?article1045

Il sera apprécié :

  • l’adéquation du projet de stage avec la formation (pour le parcours ECCE)
  • l’adéquation du projet d’alternance avec la formation (pour le parcours G2M)
  • l’adéquation du projet de recherche avec la formation (pour le parcours REVDEV)
  • les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat
  • les résultats obtenus en licence

 

Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langue française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

 

Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

 

  • le projet de stage (pour le parcours ECCE)
  • les éventuelles productions ou réalisations personnelles (liens hypertextes vers les mémoires, sites web et autres réalisations ou en pdf, le cas échéant) (pour le parcours G2M)
  • le projet de recherche (pour le parcours REVDEV)
  • un CV
  • les diplômes et relevés de notes
  • une lettre de motivation
  • pour les étudiants non francophones, l’attestation du test de français (DALF B2 ou équivalent pour le parcours G2M et DALF C2, DALF C, TCF 6, TCF 5, TEF 6, TEF 5 pour les parcours ECCE et REVDEV)

 

Dans la mesure du possible, le candidat pourra être reçu lors d’un entretien complémentaire (pour le parcours G2M).

 

Nombre de places (pour 2018-2019) : M1 : 50 (ECCE : 20 ; G2M : 10 ; REVDEV : 20) - M2 : 50 (ECCE : 20 ; G2M : 10 ; REVDEV : 20)

 

Laboratoires et équipes de recherche d’appui labellisés :

  • CNRS Laboratoire des dynamiques sociales et recomposition des espaces (LADYSS), UMR 7533, Universités Paris 1, 7, 8 & 10
  • Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord (MSHPN), USR 3258 (Thème "Espace, environnement, santé").
  • CNRS Laboratoire de Géographie Physique, CNRS - Université Paris 1, UMR 8591, Meudon
  • Equipe Gestion et Valorisation de l’Environnement, UMR Espace 6012 Nice

 

Autres organismes : Institut de Recherche pour le Développement, Institut National des Jeunes Aveugles, Union Internationale pour la Conservation de la Nature, Espaces Naturels de France (Fédération des Conservatoires Régionaux des Espaces Naturels).

Débouchés du parcours ECCE

Dans les collectivités territoriales et organismes publics, dans les grandes entreprises du secteur public ou privé, dans les bureaux d’études, de conseil et de certification, dans les ONG spécialisées dans l’environnement et la formation, dans les associations de protection et gestion des milieux naturels :

  • Chargé de mission communication en environnement et développement durable, en éthique et écologie entrepreneuriale (écosystème productifs), chargé d’études, développeur, puis responsable d’études et auditeur pour les systèmes qualités environnement et développement durable ;
  • Responsable du service environnement ou développement durable, responsable du système qualité environnementale, expert ;
  • Directeur ou directeur adjoint de structures associatives spécialisées dans l’environnement ;

Débouchés du parcours G2M

Dans les domaines du géodécisionnel opérationnel (grande distribution, banque, assurance, cabinets conseils, régies publicitaires, opérateurs de téléphonie...), géodécisionnel stratégique (analyse de marchés, ciblage, positionnement...), de l’analyse spatiale et des modèles (agences de santé, fédérations sportives…), de la géomatique distribuée sur Internet, de l’environnement (gestionnaires de réseau ou fournisseurs d’énergie, parcs naturels…).

  • Chargés d’études des collectivités territoriales, associations et ONG, établissements publics (bailleurs sociaux) et privés (affichage, médias),
  • Concepteurs et gestionnaires de bases de données géographiques (éditeurs de logiciels type SIG, etc.).
  • Développeur informatique spécialisé dans la donnée à référence spatiale

Débouchés du parcours REVDEV

  • Poursuite d’études en vue des carrières d’enseignants-chercheurs ou de chercheurs ;
  • Collectivités territoriales et organismes publics : action territoriale, gestion des ressources, politiques publiques, politique de la ville ;
  • Bureaux d’études chargés d’études de marchés, de diagnostic territorial, de mobilisation de ressources ;
  • ONG impliquées dans des projets de développement local, dans les pays du Nord comme du Sud

Responsable de la mention : Vincent GODARD

Responsables des parcours :
Johan MILIAN (ECCE, M1)
Ségolène DARLY (REVDEV, M1)
Eric CANOBBIO (ECCE, M2)
Olivier ARCHAMBEAU (REVDEV, M2)

UFR de rattachement : eriTES (études, recherche et ingénierie en Territoires – Environnements – Sociétés)

Secrétariat  : Bât D, salle 127 - Tél. : 01 49 40 72 70

Courrier électronique : master-geo@univ-paris8.fr

Site Internet : http://www.geographie.univ-paris8.fr/

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8