Communiqué du 7 mai 2020


Cher.e.s collègues,
Le 30 avril dernier, nous vous avons apporté les premières informations relatives aux modalités de retour sur site pour les personnels, les étudiant.e.s ne pouvant quant à eux pas revenir sur le campus avant l’été. À la veille d’un nouveau week-end prolongé, nous souhaitons faire un nouveau point, tenant compte des dernières déclarations gouvernementales, des échanges au cours du CHSCT qui s’est déroulé hier mercredi 6 mai, ainsi que de la cellule de crise qui s’est réunie cette après-midi.
Comme nous nous y sommes engagé.e.s, nos décisions sont guidées par le souci de préserver la santé de chacun.e d’entre vous, et nous ne les prenons qu’en fonction de notre capacité à assurer les règles sanitaires qui s’imposent. À ce stade, il faut tout d’abord noter qu’à l’instar de toute l’Île-de-France, la Seine-Saint-Denis reste considérée comme une zone "rouge", c’est à dire comme un département de forte circulation du virus. Cette situation nous impose de redoubler de précautions. En outre, nous vous informons que les livraisons des masques et du gel hydroalcoolique, passées il y a plusieurs semaines, sont prévues la semaine prochaine.
Dans ces circonstances, auxquelles s’ajoutent les modalités d’accès à l’université et les craintes que suscitent les conditions de transport, nous avons décidé que le retour sur site sera partiel et progressif, et ne pourra pas être initié avant le 18 mai prochain. Cette date reste à ce jour indicative, la décision finale dépendant de l’évolution de la situation sanitaire. Nous vous rappelons surtout que, pour une première phase qui durera au moins jusqu’au 1er juin, et autant de temps que l’exigera la pandémie que nous traversons :
  • le retour sur site ne pourra qu’être exceptionnel, sur la base du volontariat et pour les activités ne pouvant être réalisées à distance ;
  • le travail à distance restera la règle ;
  • les contraintes individuelles de chaque agent seront prises en compte, par exemple pour celles et ceux qui ont charge d’enfant(s) ou qui sont particulièrement vulnérables face au virus.

 
Les difficultés que chaque membre de notre communauté a traversées, qu’il s’agisse d’épreuves personnelles ou professionnelles, sont importantes, et nos pensées les plus sincères accompagnent toutes celles et tous ceux qui ont été touché.e.s par l’épidémie. Cette fermeture subie a également montré la force de notre communauté qui, tout au long de cette crise, s’est mobilisée pour aider les étudiant.e.s et remplir au mieux les missions qui sont les nôtres. Dans les prochaines semaines, cette force de notre communauté sera le socle sur lequel nous pourrons collectivement nous appuyer pour continuer à construire, ensemble, notre université.
Prenez soin de vous et des vôtres,
L’équipe présidentielle

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8