• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >RECHERCHE > EA 2302 : Esthétiques, sciences et (...)
  • EA 2302 : Esthétiques, sciences et technologies du cinéma et de l’audiovisuel (...)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Direction : Christian Delage et Cécile Sorin (suppléante)

    UFR Arts, philosophie, esthétique

    ED 159 : Esthétique, sciences et technologies des Arts

    2 rue de la Liberté
    93526 SAINT-DENIS, France

    Tél : 01 49 40 71 16

    Mél. : cinema@univ-paris8.fr

    Site : www.estca.univ-paris8.fr

     

    Le travail scientifique de l’unité s’articule autour de 4 axes de recherches, les 2 premiers poursuivant les recherches engagées lors du quinquennal précèdent alors que les 2 autres rassemblent majoritairement des chercheurs récemment recrutés. 

     

    Le thème « Modalités artistiquesetstratégiesEconomiques du cinéma indépendant contemporain » prolonge les recherches effectuées de 2007 à 2010 dans le cadre de l’axe « Fiction contemporaine, création artistique et mode de production ». Il s’agit désormais de ressaisir les questions de la création cinématographique et de ses modes de production à l’aune de la notion d’indépendance, entendue au double sens de modalité artistique et de stratégie économique. Le corpus des films qui vont être analysés sont principalement des œuvres de création d’auteurs contemporains, qui s’inscrivent dans la perspective historique de la notion d’indépendance et de ses transformations.

    Responsable : Serge Le Péron

     

    Le thème « Les métamorphoses du cinéma », s’inscrit comme l’aboutissement des recherches antérieures, conduites aussi bien dans l’axe « Esthétique expérimentale, philologie et histoire des arts » que dans celui intitulé « L’hybridation technologique en cinéma ».

    Il a été créé en octobre 2010, à l’occasion de la nouvelle structuration de l’Equipe d’Accueil en thématiques internes, et associe et croise les recherches, des membres de l’EA enseignants, chercheurs et doctorants qui ont en commun l’examen des transformations, changements et états du cinéma et des films, tant artistiques que techniques, historiques que contemporains. Il prend en compte les évolutions théoriques et les acquis récents, notamment en matière d’archéologie du cinéma, de philologie et de génétique des différentes formes filmiques ou encore d’approches aux croisées disciplinaires. Les champs d’étude portent sur le cinéma de création, du film indépendant et d’auteur au cinéma expérimental et vidéo d’expérimentation.

    Responsable : Dominique Willoughby

     

     Le nouveau thème « Mémoire, temporalités, dispositif » s’intéresse à la technique comme condition de l’expérience esthétique portant plus précisément sur les formes sensibles des œuvres audiovisuelles. Les questions de dispositif se présentent à des niveaux divers : par exemple, autour des régimes de projection (modes de temporalité, d’affection et de mémoire au cinéma par rapport aux autres arts et média), ou encore concernant l’histoire des techniques et de supports (film, vidéo, image numérique). Cela suppose de considérer certain aspects de l’expression filmique : figuration et geste, conjugaison de plusieurs temps dans les images, rapport Spécifique entre mouvement et fixité, relations complexes entre le dit et le montré, la parole et l’image, hybridation entre la fiction et le documentaire. Ce thème intègre par ailleurs le groupe de recherche inter-universitaire Théâtres de la mémoire (Paris 8/Paris 1/Paris 3), existant depuis 2002. Ce groupe travaille sur les rapports qu’entretiennent les images reproductibles, l’histoire et la mémoire, afin d’explorer, entre autres, des questions de temporalité et de reprise. Deux notions ont été mobilisées : celle de temps « non-­‐chronologique », pour définir le rapport entre conscience, perception et mémoire et celle d’une mémoire « topologique ».

    Responsable : Christa Blümlinger

     

    Le second et nouveau thème, « Usages cinématographiques de l’archive », vise à créer un pont entre études esthétiques et approches historiques, en déterminant le film comme « archive ». Revenant sur une réflexion théorique déjà engagée par des philosophes (Derrida, Didi- Huberman, Foucault, Rancière, Ricoeur) et des historiens (Hartog, Rousso), le projet de recherche développera des études de cas, montrant comment l’analyse d’un film s’enrichit de la connaissance ouverte par la consultation des archives, tout comme la création cinématographique se constitue elle-même en un travail sur et avec l’archive.

    Responsable : Suzanne Liandrat‐Guigues

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page