Ars Retorica


Exposition vidéo avec Hakan Akçura, Liselot van der Heijden et Marcantonio Lunardi

 


Du 24 mai au 2 juin 2011

Hall d’accueil de la Bibliothèque

Lundi de 11h30 à 20h, du mardi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 10h à 17h30


Affiche

 

Les mots dénotent le monde. Ils expriment ce qui nous entoure et le représente dans la parole. Ils existent justement parce que nous ne pouvons pas avoir tout à notre porté et souvent deviennent la présence de l’absence des choses ici et maintenant. Mais les mots ont aussi leur propre independence. D’où le non sens, l’absurdité, les paradoxes. D’où aussi leur utilisation stratégique qui rend le discours comme une construction de mondes et non pas l’expression de la réalité : l’écriture, la poésie, la fiction, les arts du discours en générale trouvent ici leur source.
Oui, nous sommes d’accord avec Jacques Rancière que les hommes ont toujours besoin de "fictionner" le monde pour pouvoir le dire et même le penser. Pourtant, une chose est de se représenter le monde de façon subjective ; une autre chose est de le présenter à autrui faussement ou "fictionner" sans rien représenter. Des exemples de cela sont la partialité des informations données par les média, les mensonges d’Etat et la vacuité de certains discours publics.
Ars retorica veut enquêter justement les cas dans lesquels l’indépendance du monde des mots vient exploitée à des fins démagogiques les situations où une poignée de paroles sont comme du sable dans les mains : elles tombent et laissent le vide derrière.

 

 

Contact : Service Animation culturelle & Communication de la BU 01 49 40 69 44

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8