• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > Colloque "Fin-de-siècle : fin de (...)
  • Colloque "Fin-de-siècle : fin de l’art ?"

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Colloque "Fin-de-siècle : fin de l’art ?"

     

    Organisé par "Littérature, Histoires, Esthétique" (Paris 8) et "Centre de Recherches sur les Poétiques du XIXe siècle" (Paris 3).

    Cette action est soutenue par le Campus Condorcet.

     

     

     Réfléchissant sur les résurgences des discours de décadence à la fin du XXe siècle, Pierre Jourde écrit : « C’est une idée reçue de vouloir à tout prix des fins de siècle décadentes, comme par une sorte de superstition numérique. Il reste que la seule existence de cette superstition lui confère une espèce de réalité, de poids dans l’imaginaire ». Nous proposons de confronter deux fins de siècle du point de vue des discours qu’elles ont portés sur l’art.

     

    La fin du XIXe siècle et la fin du XXe siècle sont deux moments de crise caractérisés par de profondes mutations culturelles et esthétiques − voire de véritables changements de paradigmes artistiques (Nathalie Heinich) − dramatisées et radicalisées par la conscience de vivre la fin d’une époque. Le dialogue entre ces deux périodes, encore peu envisagé par la recherche, se situe dans le sillage de certaines études pionnières.

     

    Programme détaillé

     

    Cette journée propose de se concentrer sur deux fins de siècles (et fin de millénaire concernant 2000) envisagées comme des moments de crise en même temps que des moments de conscience d’une nouvelle aube. L’angoisse de la fin est aussi un pressentiment de ce qui advient mais n’est pas encore. Il s’agit donc de saisir la complexité de ces temps intervallaires, où la littérature et les arts ne sont pas seulement des reflets d’une conscience historique, mais des lieux où se manifeste la sensibilité à une historicité spécifique rendue possible par un sentiment d’urgence. La fin du monde, certes, mais « la fin du monde, en avançant » (Rimbaud, “Enfance”).

     

     

    Informations pratiques

     Les deux journées du colloque auront lieu à Paris 8.

    • Vendredi 20 mai - 9h00 - Coupole (Maison des étudiants)
    • Samedi 21 mai - 9h30 - Amphi D002

     

    Contact

    finsdesiecle@gmail.com

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page