• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > David Haxton : film performance (...)
  • David Haxton : film performance jeux optiques

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Colloque, rencontre cinématographique & projections

     

    Organisé par l’équipe de recherche Esthétique sciences et technologies du cinéma et de l’Audiovisuel de l’Université Paris 8, l’association Cinédoc Paris Films Coop, Institut National d’Histoire de l’Art.

    Avec le soutien du Conseil Scientifique de l’Université Paris 8, du Centre National du Cinéma et de la Ville de Paris.

     

    Affiche

    "L’exploration la plus inventive des possibilités du négatif – positif et des illusions que j’aie vue en film » Jonas Mekas The Village Voice, 21 avril 1975.

    David Haxton est un artiste qui travaille essentiellement la photographie et le film. Après avoir étudié la peinture, son intérêt grandissant pour le processus, les matériaux et la performance l’a conduit à créer plusieurs installations de cinéma au tournant des années 1960 et 1970, qui furent présentées à la galerie Sonnabend de New York lors d’une exposition de films avec Vito Acconci, John Baldessari et David Shulman.

     À l’instar d’artistes ayant réalisé des films tels que Duchamp, Man Ray, Warhol, Haxton va réaliser seize films « mono écran » de 1970 à 1982, selon une méthode originale de performance graphique filmée en plan fixe et en durée réelle, sans montage. « Ces restrictions me permettent d’enregistrer une performance selon un processus de description d’un espace tri dimensionnel en termes de sa représentation bi dimensionnelle sur la surface du film … L’image spatiale est ciselée dans la surface rectangulaire illuminée, par les actions du performeur ».

     

    Cet ensemble de films tout à fait singuliers joue de diverses illusions visuelles et jeux d’optique, selon divers paradoxes de la profondeur et de la perspective, de l’image positive et négative, au fil d’une séquence de gestes et d’actions de l’artiste cinéaste qui se déplace simultanément dans l’espace réel du studio et ceux, virtuels ou perceptifs, des images qu’il y construit et déconstruit. Ces films sont présents dans les collections du MOMA, du San Francisco Museum of Modern Art, du Whitney Museum of American Art, et du Smithsonian American Art Museum.

    L’intégrale de ces films sera présentée lors de cette journée qui se déroulera en présence de David Haxton, avec des analyses et contributions du cinéaste et de spécialistes du cinéma expérimental, ainsi que des échanges et discussions avec le public.

     

    Informations pratiques

    Mercredi 18 novembre 2015
    De 09H15 à 18H00

    Auditorium de l’Institut National d’Histoire de l’Art
    6, rue des Petits Champs
    Paris 75002

    Traduction simultanée anglais – français.

    Entrée libre dans la limite des places disponibles.

    Programme susceptible de modifications.

     


    Contact

    Laura Stoll Devise
    01 42 33 10 64 - cinedoc@wanadoo.fr

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page