• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > "Du colonial au mondial : littérature et
  • "Du colonial au mondial : littérature et études littéraires à l’épreuve"

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Journée organisée dans le cadre du Projet "Du colonial au mondial : littératures et études littéraires à l’épreuve" de l’Université Paris Lumières.

     

    Organisé par Université Paris Lumières,
    En association avec les Universités Paris Ouest Nanterre (EA 368 Etudes Romandes, EA 1586, Centre des sciences de la littérature française) et Paris 8 (EA 1569, Transferts critiques et dynamique des savoirs, EA 7322, Littérature, histoires, esthétique),

     

    Affiche du séminaire

    Cette journée entend contribuer à la mise en perspective des connaissances acquises sur les histoires, les cultures et les littératures des systèmes coloniaux européens, dont les analyses postcoloniales ont exploré les soubassements en termes de politique des savoirs et de domination linguistique et symbolique.L’étude des antécédents coloniaux de la mondialisation fait apparaître les possibilités d’une continuité critique sur la base de ces problématiques, indispensable pour comprendre les modalités inédites et les distributions contemporaines du pouvoir.

    Nous souhaiterions donc entreprendre un état des lieux des recherches menées le plus souvent par aire culturelle, en France et à l’étranger dans le domaine des littératures mondiale, postcoloniales, et anglo/franco/hispano/germano/italo/luso/néerlandophones, ainsi que sur les perspectives organisant les champs disciplinaires qui les pensent, et les transformations des contextes de politique de la culture et de politique des savoirs caractéristiques de la mondialisation.

    Il s’agira ainsi d’engager une analyse comparative des méthodes, des thématiques, des centres d’intérêt et des conflits d’interprétation propres à chaque histoire-culture-littérature, en prolongeant et élargissant les entreprises comparatistes novatrices qui ont déjà marqué ces dernières années, et en explorant la possibilité de constituer à terme une synthèse bibliographique évolutive.

    Seront notamment abordés des problématiques telles que l’impact des phénomènes migratoires dans des pays comme l’Allemagne et l’Italie, qui ont connu en même temps une redécouverte du passé colonial et une production d’écritures migrantes ; le cas des pays d’Amérique latine qui se confrontent à la domination nord-américaine mais aussi à l’histoire coloniale ; les discordances de réception théorique et critique entre les littératures francophones et anglophones et l’applicabilité à des contextes différents de théories élaborées dans des pays anglophones ; la diversité « multi-phone » des conceptions de la littérature dans la mondialisation ; l’influence des dynamiques de la mondialisation sur l’accentuation des dimensions interculturelles, multiculturelles et transculturelles ; la disparition ou la protection des cultures à l’échelle locale ; les conditions d’un décentrement du regard.

    L’articulation résolument interdisciplinaire et internationale des contributions devrait ainsi permettre d’analyser les transformations du national en tant que cadre pour penser les littératures mais aussi les savoirs qui s’élaborent sur les littératures.

     

    Programme

     

    Programme du séminaire

     

     

    Informations pratiques

    Vendredi 25 septembre 2015
    De 0
    9h30 à 18h00

    Université Paris Ouest Nanterre
    200 avenue de la République
    92001 Nanterre

    Salle Paul Ricoeur - B 016

    Entrée libre à tous chercheurs et étudiants.

    Langues de travail : français et anglais.
     

     

    Contact

    claire.joubert@univ-paris8.fr

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page