• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Archives-sinfomer > Ecriture et pouvoir
  • Ecriture et pouvoir

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Affiche de l’exposition

    Exposition organisée par le Centre de recherches historiques de l’université Paris 8 en partenariat avec les Archives Nationales

     

     

    Dans le hall d’exposition,

    du 14 novembre au 14 décembre 2012,
    du lundi au vendredi de 13h à 18h (visites guidées sur rendez-vous)

     

     

    Dans toutes les civilisations, l’écriture entretient des liens étroits avec le pouvoir. En France, depuis l’époque romaine jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, l’écriture fut utilisée comme moyen de gouvernement par une autorité souveraine qui conférait à son pouvoir une forte dimension sacrée. Par la suite, le transfert de la souveraineté au peuple et l’entrée dans la démocratie entraînent un changement de perspective qui s’accompagne de la mise par écrit de nouveaux textes fondateurs. L’écriture des documents officiels évolue ainsi au fil des siècles, tout comme le langage, les formules, les images qui participent de la représentation des pouvoirs.

     

    L’installation des Archives Nationales sur leur nouveau site de Pierrefitte offre l’occasion de familiariser le public avec les documents d’archives qui y sont conservés. Tel est l’objectif que se sont fixé les organisateurs de l’exposition « Écriture et pouvoir », fruit d’un partenariat entre les Archives Nationales et l’Université Paris 8. Un parcours thématique illustré par différents types de documents officiels permet d’appréhender la manière dont les détenteurs du pouvoir ont utilisé l’écriture, sous toutes ses formes, pour exprimer leur autorité depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. À partir des lettres des empereurs romains, des actes des rois de France, des portraits et gravures ou encore des lois et constitutions républicaines, l’exposition permet notamment d’approfondir le vocabulaire des formulaires officiels, les représentations du pouvoir, les notions d’authenticité et de falsification, mais aussi l’évolution des signes de validation qui confèrent au document sa valeur de preuve en justice.

     

     

    Contact : michel.lecorre@univ-paris8.fr

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page