Fronts et frontières en Méditerranée


Conférence organisée dans le cadre du séminaire du Pôle Méditerranée
 
 
 
 
Mardi 26 mars 2013, 
de 16h15 à 18h15,
salle B 106
avec Michel Foucher, géographe et diplomate, directeurs des études à l’IHEDN
 
 
 
 

Le statut et les fonctions des
frontières autour de la Méditerranée semblent de nouveau en question à la
suite des crises ouvertes depuis 2003. Alors que la dimension d’abord nationale
des révoltes arabes paraissait consolider les frontières héritées, les guerres
civiles en Irak et en Syrie peuvent déboucher sur une évolution des tracés de
fait tandis que les tensions dans le Sahara rappellent le défi de l’exercice
régalien du contrôle de l’enveloppe frontalière. La frontière Maroc Algérie
demeure fermée ; celle entre l’Egypte et Israël s’est durcie. Rien n’est réglé
au Proche-Orient, depuis 1947. Seule la limite entre Turquie et Iran montre une
remarquable stabilité historique et est une interface active. Est-on à la
veille d’une remise en cause des accords Sykes-Picot ?
 
 
 
 
Discutantes : Barbara Loyer et Béatrice Giblin, Institut français de Géopolitique
Contact : claudia.moatti@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8