L’image éradiquée sous les Khmers rouges



Conférence proposée par le Campus Condorcet dans le cadre de son cycle de conférences sur le thème l’image en danger - destruction, censure, manipulation
 
 
 
 
 
Lundi 18 février 2013
Lycée Le
Corbusier, Aubervilliers

19h
 
 
 
Soko
Phay-Vakalis

Spécialiste d’arts plastiques. Maître
de conférences, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.
Pierre
Bayard

Psychanalyste et professeur de littérature française,
Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.
 
 
L’image éradiquée sous les Khmers
rouges 

Tout au long
de leur domination (1975-1979), les Khmers rouges n’ont cessé de
détruire les images antérieures à leur arrivée (films, photos, peintures,
etc.), ainsi que les images du génocide, et toute personne qui tentait de
préserver ces images était punie de mort. Cette destruction des images visait
d’une part à faire table rase du passé, d’autre part à effacer les traces des
crimes en manipulant la mémoire visuelle. La conférence visera à rappeler les
circonstances et les enjeux de cette destruction systématique, et à montrer
comment deux grands artistes, le peintre Vann Nath et le cinéaste Rithy Panh
(1), ont entrepris dans leurs œuvres - individuellement et ensemble
-  de restituer les images absentes.
 
(1) 
Vann
Nath (1946 - 2011) peintre, artiste, écrivain et défenseur des droits de
l’homme cambodgien.
Rithy Panh est un cinéaste
franco-cambodgien.
 
DVD
« Le cinéma de Rithy Panh » : Site 2 (1989), Bophana, une tragédie cambodgienne (1996), La Terre des âmes errantes (1999), S-21, la machine de mort khmère
rouge
(2002), Éditions Montparnasse, 2008.
 
 
 
 
 
Programme des conférences Campus Condorcet

 
 
 
Pour en savoir plus : www.campus-condorcet.fr

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8