Le véganisme abolitionniste, une éthique de la non-violence : enjeux et définitions



Le véganisme abolitionniste, une éthique de la non-violence : enjeux et définitions


 
Conférence
 organisée par la Bibliothèque universitaire de l’université Paris 8
 
Affiche du livre

Alors que les êtres humains n’ont pas besoin de produits d’origine animale pour vivre, plus de 70 milliards d’animaux terrestres sont exploités et massacrés chaque année dans les abattoirs de la planète. Les animaux marins tués se comptent pour leur part en trillions. Ces chiffres astronomiques sont encore amenés à grandir avec l’explosion démographique.
Notre mode de vie, spécialement alimentaire, en dit long sur les fondements de la civilisation qui est la nôtre. Si nous voulons sortir de la violence, alors il nous faut commencer par l’éliminer de notre vie personnelle.
Entrée libre
 
Méryl Pinque est écrivaine et critique littéraire. Elle a dirigé un manifeste végan abolitionniste : Bêtes humaines ? Pour une révolution végane, paru en 2015 aux éditions Autrement (préface de Michel Onfray, textes de : Gary L. Francione, Valéry Giroux, Patrick Llored, Méryl Pinque et Gary Steiner).

 

Informations pratiques


Mardi 22 novembre 2016
A 17 h
BU de l’université Paris 8 - Salle de la recherche
2 rue de la Liberté
93200 Saint Denis

Métro Saint-Denis Université (L13)

 

Contact


Laurence Engelhard
Bibliothèque universitaire - Service communication et animation culturelle

01 49 40 69 92
22 novembre 2016 : 00h00 - 00h00

Madame Méryl Pinque vient nous parler du véganisme abolitionniste.
Université Paris 8 - Bibliothèque universitaire, salle de la recherche

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8