• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > Séminaire LIASD et Masters Conduite (...)
  • Séminaire LIASD et Masters Conduite de Projets Informatiques et Informatique et (...)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Séminaire LIASD et Masters Conduite de Projets Informatiques et Informatique et Sciences Humaines

    organisé par le LIASD

     

     

     

    Intervention de Boubaker DAACHI, CNRS-AIST Joint
    Robotics Laboratory, Tsukuba (Japon) et Laboratoire Images, Signaux
    et Systèmes Intelligents, Université Paris Est Créteil

     

    Algorithmes de commande par la pensée de systèmes robotiques complexes

     

     Extraire la pensée d’un opérateur
    humain dans le but de réaliser de nouvelles interfaces homme-machine est une
    thématique scientifique en plein essor avec des perspectives d’applications
    novatrices. Le principe consiste à interpréter les intentions de l’opérateur à
    partir des activités bioélectriques cérébrales que l’on enregistre via diverses
    technologies. Dans le cas des systèmes Brain Computer Interface (BCI) non
    invasifs, des électrodes sont installées sur le cuir chevelu d’un sujet. Les
    signaux à interpréter peuvent se distinguer selon deux catégories : spontanées
    et évoquées. Par exemple, lorsque le sujet utilise une interface visuelle pour
    stimuler la rétine, on parle de BCI évoquée. En revanche lorsqu’aucune stimulation
    n’est prévue et l’utilisateur pense normalement à des actions à appliquer au
    robot, on parle de BCI spontanée. La plupart des travaux proposés dans littérature
    développent des algorithmes de commande par la pensée avec des BCI évoquées. Un
    autre volet de la commande par la pensée concerne la robustesse de
    l’interprétation des patterns d’activités cérébrales. Dans cette optique, la
    technique neuro-feedback est employée pour entraîner la pensée du sujet humain
    et faciliter l’interprétation de ses intentions. Le neuro-feedback peut être
    défini comme l’entrainement du
    cerveau, de fait de sa plasticité, pour apprendre de manière flexible à
    switcher entre différents états d’éveil et de maintenir certains d’entre eux
    tels que les états d’attention et de repos. Il peut être vu comme la capacité
    du cerveau à s’autoréguler. Plusieurs séances d’entrainement sont nécessaires
    au cerveau pour atteindre un effet durable.

     

    L’objet de
    ce séminaire et de présenter une méthodologie de construction d’algorithmes de
    contrôle à base de BCI.

     

     

     

    Informations pratiques

    Contact : sign@ai.univ-paris8.fr

     

     

    En savoir plus

    Mardi 5 mai 2015

    à 14h

    Salle A 148

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page