• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > Treizième édition du Prix Edouard (...)
  • Treizième édition du Prix Edouard Glissant

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Cérémonie de remise du Prix Edouard Glissant 2015

     

    Affiche

    L’université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis, en partenariat avec l’Institut du Tout-Monde et la Maison de l’Amérique Latine, a créé en 2002 le Prix Edouard Glissant pour honorer une œuvre contemporaine en affinité avec l’esprit du poète et philosophe de la Relation. Le Prix est décerné chaque année par un comité scientifique.

     

     

     

    La 13ème cérémonie du Prix Edouard Glissant aura lieu

    Jeudi 03 décembre 2015
    A 19h00
    A la Maison de l’Amérique Latine

     

    A cette occasion, Danielle Tartakowsky, présidente de l’université Paris 8 remettra le prix à Claudio Magris, prosateur, essayiste et auteur d’une oeuvre vaste et diversifiée.

    Invitation

    Le lauréat

    Claudio Magris

    Claudio Magris est né à Trieste en 1939. Sénateur au Parlement Italien entre 1994 et 1996, prosateur et essayiste, auteur d’une œuvre vaste et diversifiée, il est l’un des principaux acteurs des lettres italiennes. Docteur en Philologie Germanique de l’Université de Turin et professeur de littérature allemande à l’Université de Trieste, Claudio Magrisa traduit en italien Ibsen, Kleist et Schnitzler, entre autres auteurs.

    Il publie régulièrement des articles dans des revues et journaux, spécialement au Corriere della Sera et ses chroniques ont contribué à la diffusion et connaissance de la culture de l’Europe Centrale, de la « Mitteleuropa ».

    « Je suis devenu écrivain de la frontière parce que je suis né (…) à Trieste, ville des frontières, ville certes italienne mais aussi slovène, croate, autrichienne, arménienne, grecque et juive ».

    À travers une écriture poétique subtile, à la fois écriture de l’engagement, il questionne les notions de frontières, de passages des migrants, les idéologies totalitaires et « barbares ».

    Sa pensée politique nous conduit aux « seuils d’alerte » du monde. « (…) aujourd’hui il y a d’autres limites qui menacent la paix, des frontières invisibles dans nos villes, entre nous et les nouveaux arrivés du monde entier, que nous avons du mal à reconnaître » (C. Magris, Corriere della sera, octobre 2009).

    Ses écrits lui ont valu plusieurs distinctions parmi lesquelles :

    • Le prix du meilleur livre étranger (essais) 1990, avec son roman « Danube  », Gallimard ;
    • Le prix FIL de littérature en langue romanes, 2014.

     

    Informations pratiques

    Maison de l’Amérique Latine
    217 boulevard Saint-Germain
    75007 Paris

    Métro : ligne 12, station Solférino

    Entrée sur inscription
    Merci d’envoyer un mail à :
    service.communication@univ-paris8.fr

     

    En savoir plus

    Site internet de l’Institut du Tout-Monde

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page