Colloque - Antioche retrouvée. Antioche sur l’Oronte et sa région : du terrain aux archives, et retour.


Mis à jour le 13 mai 2022

Fouilles de l’hippodrome, Antakya © Hatice Pamir
 
Fondée par Séleucos I en 300 av. J.-C., Antioche sur l’Oronte (actuelle Antakya, Turquie) fut l’une des villes les plus importantes du monde méditerranéen antique et médiéval. Après une série de campagnes de fouilles effectuées durant la période du Mandat français, de 1932 à 1939, dans le cadre d’une mission archéologique menée par l’Université de Princeton, et la publication d’une synthèse en 1961 (Gl. Downey, A history of Antioch in Syria from Seleucus to the Arab Conquest), elle fut délaissée par la recherche pendant plusieurs décennies. Le premier ouvrage collectif témoignant d’un regain d’intérêt pour la ville fut un catalogue d’exposition paru en 2000 et significativement intitulé Antioch, the lost ancient city. Le titre des actes d’un colloque organisé à Lyon en 2001 et publié en 2004 était à peine moins pessimiste : Antioche, histoire, images et traces de la ville antique. En effet, dans la synthèse de 1961, les données des fouilles des années 1932-1939 n’avaient été que peu exploitées et on pensait pouvoir en déduire qu’il n’y avait rien de plus à tirer de ces travaux que ce qui en avait été publié dans le cadre de rapports préliminaires. La ville moderne ne cessait de croître au-dessus des vestiges et tout espoir d’exploration archéologique systématique semblait perdu.
 
En quelques années, la situation a radicalement changé. D’une part, on s’est rendu compte de l’apport inestimable des archives de fouilles conservées au département d’histoire de l’Art et d’Archéologie de l’Université de Princeton, en cours de mise en ligne, et cette redécouverte s’est accompagnée de la reprise des travaux sur le matériel archéologique rapporté à Princeton ou dispersé entre différents musées (monnaies, céramiques, mosaïques). D’autre part, depuis 2010, les travaux archéologiques ont repris sur le terrain et produisent des résultats spectaculaires. L’objectif du colloque est de présenter les derniers résultats obtenus et d’instaurer le dialogue entre les archives et le terrain, entre les fouilles du passé et celles du présent, en élargissant la perspective à l’échelle régionale afin d’engager une réflexion sur la diversité typologique des archive scientifiques et sur leur traitement.
 
La première session sera consacrée à l’arrière-pays d’Antioche et aux résultats les plus récents des fouilles conduites dans la région et dans la ville. Seront ensuite présentés des travaux d’étude, d’inventaire et de restauration effectués sur les collections des musées du Louvre et d’Antakya, ainsi que le contexte historique et intellectuel des travaux conduits à l’époque mandataire. La dernière session portera sur le réexamen de la documentation matérielle et archivistique conservée à l’Université de Princeton.
 
Organisation : UMR 7041 ArScAn
24 mai 2022 : 09h00 - 17h30

Amphithéâtre Max Weber - MSH Mondes
Campus de l’Université Paris-Nanterre

Programme du colloque
Antioche retrouvée

Événements passés

23 mai 2022 : 14h00 - 18h00

Amphithéâtre Max Weber - MSH Mondes
Campus de l’Université Paris-Nanterre

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8