Danse et littérature : usages de la métaphore


Journées d’études organisées avec le soutien de l’équipe « littératures françaises du XXe siècle » (EA 2577) de Paris IV et des équipes « littérature et histoires » (EA 1579) et « esthétique, musicologie et créations musicales » (EA 1572 / laboratoire d’analyse des discours et pratiques du champ chorégraphique) de Paris 8
 
 
Vendredi 13 mai 2011
Maison de la recherche de l’université Sorbonne-Paris IV, salle D 035
 
 
Samedi 14 mai 2011
Université Paris 8, salle D 002
 
 
Programme

Ces journées d’étude sont nées du projet de croiser les domaines de la danse et de la littérature, en suscitant des échanges entre doctorants ou jeunes chercheurs des deux disciplines. Nous proposons ainsi de choisir la métaphore comme point de ralliement et de nous interroger sur le processus métaphorique, employé et valorisé par des discours aux statuts et contextes si variés, du roman aux studios de danse.
 
Dans la mesure où elle se fonde sur le « rapprochement de deux éléments hétérogènes » (Nanine Charbonnel), la métaphore semble à même de révéler les ressemblances de la littérature et de la danse, sans gommer l’irréductible dissemblance du corps et du verbe. Partant du constat qu’elle est en effet souvent convoquée quand il s’agit d’analyser les relations qu’entretiennent la danse et la littérature mais que son usage et sa pertinence ont été peu interrogés, nous proposons de réfléchir aux présupposés et aux enjeux de sa présence au carrefour de ces deux disciplines.
Précisons toutefois que, si la métaphore est très employée dans la critique comme dans la pratique chorégraphique, la recherche en danse est loin de l’avoir « absorbée » au point d’en faire un objet de prédilection théorique, comme c’est le cas des études littéraires et stylistiques. Nous faisons ainsi le pari que la confrontation de deux disciplines n’ayant pas emprunté les mêmes chemins théoriques peut permettre de renouveler l’appréhension du phénomène métaphorique, y compris en littérature. D’autre part, analyser l’usage en danse d’un outil du discours rhétorique et littéraire nous permettra d’envisager l’articulation avec la littérature sous l’angle peu étudié de la pratique chorégraphique.
 
Pauline Galli (allocataire-monitrice, littérature française, Paris 8)
Delphine Vernozy (doctorante contractuelle, littérature française, Paris IV)
Bojana Bauer (doctorante, danse, Paris 8)
Ninon Prouteau (doctorante contractuelle, danse, Paris 8)
 
Affiche
 
Pour plus d’informations : danselitterature@gmail.com
13 mai 2011 : 12h30 - 13h30

Journées d’études organisées avec le soutien de l’équipe « littératures françaises du XXe siècle » (EA 2577) de Paris IV et des équipes « littérature et histoires » (EA 1579) et « esthétique, musicologie et créations musicales » (EA 1572 / laboratoire d’analyse des discours et pratiques du champ chorégraphique) de Paris 8
Paris 4 et Paris 8

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8