Identités et extranéité : émigration et immigration dans la construction de l’Espagne des autonomies


Séminaire international organisé par l’université Paris 8 Vincennes-Saint Denis (BQR et pôle ville), l’UMR LAVUE, l’UMR CRESPPA, l’UMR TRIANGLE, le LABEX IMU de Lyon, le Programme "Cities Are Back in Town" de Sciences Po Paris, et l’Association Française de Sociologie (Réseaux Thématiques 9 et 2). Il est soutenu par l’EA Erasme Maghreb Europe et Centre SUD.
 
 
 
Mardi 29 mai 2012
Séance 1, de 14h00 à 18h30
Salle D 003
 
 
 
Que nous disent les recherches récentes sur l’analyse des recompositions sociales dans les villes internationales, et en particulier des périphéries urbaines ? Quel lien et quels ponts peut-on établir avec les protestations collectives que ces bouleversements structurels et urbains suscitent, et cela aux diverses échelles locales, sociétales et globales.
 
Ce séminaire se propose d’explorer un espace de recherche transversal à ces deux grands domaines que sont l’analyse des recompositions des formes de stratification sociale au sein des villes internationales, et en particulier des périphéries urbaines, en lien avec les protestations collectives que ces bouleversements structurels et urbains suscitent, et cela aux diverses échelles locales, sociétales et globales. Dans quelle mesure assiste-t-on à l’émergence de nouvelles formes de stratification sociale dans les métropoles globalisées, tant aux Amériques et en Europe continentale qu’au Moyen Orient, en Asie orientale et du Sud Est ? Si on considère le double mouvement de paupérisation du prolétariat urbain et d’intensification des mouvements migratoires, peut-on parler d’une nouvelle classe pauvre globalisée ? Quelles autres formes sociales et urbaines de recomposition globalisée des classes, et donc des inégalités, sont à l’œuvre tant dans les centres-ville que dans les périphéries, banlieues et autres quartiers résidentiels ? Dans quel sens la violence sociale, symbolique, politique de ces mutations favorise-t-elle l’émergence de formes d’action et de protestation collectives inédites ? Quelles formes prennent ces dernières, comment s’articulent-elles tout en se dissociant ? Telles sont les questions qui seront abordées en articulant état des lieux et enquêtes empiriques dans une perspective comparée internationale.
 
 
 
Programme

 
 
 
 
Inscription conseillée
Contact : Michel Kokoreff, michel.kokoreff@wanadoo.fr
29 mai 2012 : 16h41 - 17h41

Que nous disent les recherches récentes sur l’analyse des recompositions sociales dans les villes internationales, et en particulier des périphéries urbaines ? Quel lien et quels ponts peut-on établir avec les protestations collectives que ces bouleversements structurels et urbains suscitent, et cela aux diverses échelles locales, sociétales et globales.
Salle D 003

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8