Julius von Bismarck – The Space Beyond Me


Conférence organisée par l’observatoire des nouveaux médias
 
 
Mercredi 18 janvier 2012
18h30 à l’amphi Rodin, ENSAD
 
 
 
Julius von Bismarck crée, depuis 2007, des objets, des « appareils » et des performances, réalisant ainsi une pratique artistique qu’il a développée après des études à la UdK de Berlin, au Hunter College de New York, puis à l’Institute for Spatial Experiments dans la « classe Olafur Eliasson ». Une partie de ses productions relève du détournement technique et de la manipulation d’appareils préexistants.
En 2008, il gagne le « Golden Nica » d’Ars Electronica pour son Image Fulgurator (2007-2008) qu’il définit comme « un appareil pour la manipulation minimalement invasive de photographies ». Il s’agit d’un appareil photographique modifié qui se déclenche lorsqu’une photographie est prise par un tiers, au flash à proximité, et qui projette des vignettes lumineuses sur les scènes cadrées. Dans ce projet, se rejoignent les définitions anciennes et nouvelles de l’« appareil » qui, selon ses racines latines, apparat, désigne tout d’abord « le déroulement d’un cérémonial aux yeux des spectateurs », puis, bien plus tard, « une machine, un instrument, un engin, un dispositif ». L’Image Fulgurator est un objet mêlant de façon ironique « prise de vue » et « projection de vue ». Il est en même temps une action destinée à transformer la réception médiatisée d’un événement public, par exemple la conférence d’Obama à Berlin en 2008 et la visite du Pape à Madrid au World Youth Day en 2011.
Pour The Space Beyond Me (2010) von Bismarck convertit une caméra 16mm en un projecteur de lumière UV analysant la relation entre l’espace et le temps de l’enregistrement et ceux de la projection. Perpetual Story Telling Apparatus (2009) met arbitrairement et perpétuellement en œuvre des connexions entre 22 millions de dessins patentés.
Les projets, comme von der Decke zum Boden (Du plafond au sol) (2010) et Self Revolving Torus (2010) s’insèrent dans une recherche sur les possibilités de mise en mouvement d’objets lourds et (apparemment) statiques, rendant dynamique à la fois l’objet et l’espace de sa réception.
Lors de la conférence, Julius von Bismarck parlera de ces « appareils » et objets, ainsi que d’une série de performances récemment entamée. Pour le premier volet de son « Peitsch Komplex » (« complexe du fouettage ») l’artiste a traversé les Alpes, un fouet à la main…
 
Entrée libre dans la limite des places disponibles
18 janvier 2012 : 10h49 - 11h49

Conférence de Julius von Bismarck, artiste allemand, sur ses installations, appareils, actions et performances.
ENSAD

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8