Le masque grec. Pratiques scéniques antiques et contemporaines



Le masque grec. Pratiques scéniques antiques et contemporaines


 
Colloque international organisé par l’université Paris 8 (EA 1573EA 1571) ; l’université de Bourgogne Franche-Comté (ELLIADD) ; l’université de Rouen (ERIAC), l’université Franco- Italienne, MSH Paris Nord.
Affiche de l’événement

L’usage du masque au théâtre tient à une poétique de l’écart, car il demande à l’acteur d’aller dans les zones transfrontalières, de déjouer les identités, de transgresser les limites entre masculin et féminin, humain et animal, vie et mort, jeunesse et vieillesse, réel et imaginaire… jusqu’à inventer toutes formes d’hybridités. Cette liberté offerte par le masque ouvre à tous les possibles et favorise un théâtre de l’imaginaire. Mais en a-t-il été de même dans les grandes périodes où le masque a été utilisé dans la dramaturgie occidentale, à savoir dans l’antiquité grecque et romaine, et durant les deux siècles pendant lesquels les troupes de commedia dell’arte ont sillonné l’Europe ? Pourquoi ces masques sont-ils apparus ? Comment expliquer leur déclin ?
Notre programme de recherche, consacré à l’interrogation des usages et fonctions du masque dans les pratiques scéniques occidentales, d’Eschyle aux spectacles contemporains, démarre par ce premier volet qui interroge le masque grec. Dans une perspective pluridisciplinaire et internationale, nous confronterons nos savoirs actuels relatifs à cet objet qui fut porté pendant plusieurs siècles, en Grèce classique et durant toute la période hellénistique, par un acteur-mime-danseur. L’approche archéologique (prenant en compte par exemple les dernières découvertes relatives aux masques grecs de Lipari), entrera en dialogue avec les champs disciplinaires de l’anthropologie, de l’histoire des arts, de la philologie, mais aussi des études helléniques et ethnoscénologiques. Nous chercherons durant ce colloque international à établir des interactions constantes entre les savoirs académiques et les expérimentations de plateau mettant directement ces masques en jeu, en partant de leurs contraintes spécifiques : voix, regard, corps en mouvement dans l’espace. Deux spectacles viendront prolonger ce colloque (Lysistrata d’Aristophane le 17 mars et Prométhée d’Eschyle le 26 mars), pour ne pas oublier que le théâtre se vit dans un présent partagé.
 
Page de l’événement : http://www.mshparisnord.fr/fr/actualites/manifestations-scientifiques/item/2089-le-masque-grec.html
 

Informations pratiques

  • Mardi 14 mars 2017 : Université Paris 8, Amphi X
  • Mercredi 15 mars 2017 : MSH Paris Nord, Auditorium
  • Jeudi 16 mars 2017 : MSH Paris Nord, Amphithéâtre

 

Contact


giuliacanapa@hotmail.com ; guy.freixe@gmail.com ; philippepar@gmail.com
 
 

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8