Les calendriers mésopotamiens



Dans le cadre des conférences organisées par le Campus Condorcet Paris–Aubervilliers sur le thème de la mesure du temps
 
 
 
Des conférences citoyennes pour éclairer les grands enjeux des sociétés contemporaines
 
 
 
Lundi 2 avril 2012 - 19h
Lycée Le Corbusier, Aubervilliers

 
 
Les Sumériens et les Babyloniens, aux troisième, second et premier millénaires avant notre ère, ont une perception très différente de la temporalité. Il s’agit, pour les premiers, d’un temps qui se déroule selon un schéma sinusoïdal, selon les seconds, d’un temps qui épouse la forme d’un zigzag. Il se décline en mois, parfois en semaines, comme en Assyrie. Les mois sont généralement subdivisés selon les cycles lunaires. Les journées et les nuits, avec le calcul de la durée respective (variable selon les saisons) des unes et des autres tout au long de l’année, sont subdivisées en six « doubles heures », trois pour la nuit, trois pour le jour (la journée commençant le soir). Avec le développement de l’astronomie mathématique, la subdivision des heures en minutes et secondes se généralise.
 
Pour en savoir plus : www.campus-condorcet.fr
Entrée libre dans la limite des places disponibles
2 avril 2011 : 15h32 - 16h32

Dans le cadre des conférences organisées pas le Campus Condorcet Paris–Aubervilliers sur le thème de la mesure du temps
Lycée Le Corbusier, Aubervilliers

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8