• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >Evénements > Pour une éducation critique aux (...)
  • Pour une éducation critique aux médias en contexte numérique #3

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Pour une éducation critique aux médias en contexte numérique #3

     

    organisé par par Alexandra Saemmer et Sophie Jehel, dans le cadre de l’ED Sciences Sociales (ED 401).

     

    Interdiction des téléphones portables à l’école, contrôle renforcée des médias et des plateformes sociales pour agir contre les fake news – l’année 2018 a commencé avec des annonces gouvernementales qui touchent de près la thématique du séminaire que nous organisons, depuis 2015, autour de l’éducation critique aux médias en contexte numérique. Les politiques d’éducation continuent à se développer dans des directions différentes et parfois contradictoires, encourageant d’une part l’introduction massive d’outils numériques dans les apprentissages et avertissant d’autre part des risques psycho-sociaux de l’accoutumance aux dispositifs mobiles ; acceptant d’une part que Microsoft ou Apple prennent en charge une partie de l’équipement technologique des classes et de la formation des enseignants, et visant d’autre part une posture réflexive vis-à-vis des médias, des réseaux et des contenus dans toutes leurs dimensions, y compris économique et éthique ; encourageant la production et le partage d’informations sur les réseaux sociaux numériques par l’apprenant, et reconnaissant d’autre part l’urgence de sensibiliser à l’exploitation des traces par les entreprises.

    Après une première édition du séminaire qui a proposé une introduction générale aux enjeux de l’éducation critique aux médias, nous avons en 2016 étudié de plus près comment les industries du numérique essaient de « pré-figurer » les pratiques de recherche d’information, d’expression et de communication par diverses stratégies. Nous nous sommes intéressées également aux « contre-figurations », aux modalités de résistance et de détournement des stratégies marchandes, qui laissent quand même pressentir une marge de choix et d’engagement.

    Dans cette troisième édition du séminaire, nous invitons des auteurs de publications récentes à approfondir des problématiques qui nous sont apparues comme transversales parce qu’elles concernent le fonctionnement économique ou algorithmique des plateformes (séances 1, 2, 3, 5), son impact sur la qualité de l’information (séance 3) ou sur les interactions numériques entre les adolescents (séance 4) et le téléphone, support déterminant pour le développement et les modalités des pratiques numériques (séance 6). Nous poursuivrons la mise en perspective historique des imaginaires sociaux qui, depuis les années 1980, encadrent les pratiques de l’informatique connectée et ont une influence indéniable sur les politiques publiques. Nous continuerons à penser conjointement les contenus informationnels et leur design, au sein des dispositifs de conception et de diffusion en étudiant leurs dimensions technique, économique et politique. Nous mettrons un accent fort sur le décryptage des idéologies qui structurent de l’intérieur la mise à disposition, payante ou prétendument gratuite, des outils de création et de partage, l’architecture des réseaux et leur code, ainsi que la forme des artefacts culturels qui y circulent. Nous essaierons de décrypter les stratégies d’exploitation politique et marchande des pratiques. Nous nous intéresserons aux normes qui structurent les pratiques, aux systèmes de domination qu’ils servent.

    En nous appuyant sur des méthodes empruntées à l’économie politique de la communication, à la sémiotique, à la sociologie des usages et aux études du design, nous engagerons un débat sur les méthodologies de l’éducation aux médias en contexte numérique et, à partir des propositions apportées par nos invités, essayerons de développer des outils critiques pour une pratique de terrain dans différents contextes pédagogiques, de l’école primaire à l’université.

     

    Programme

    • 23 février 2018
      • A partir de l’ouvrage Le Web affectif. Une économie numérique des émotions Paris, I.N.A., 2017
        Camille Alloing, Julien Pierre -
        Discutant : Sébastien Appiotti ;
    • 2 mars 2018
      • A partir du chapitre "Le partage de l’actualité politique sur les profils personnels de Facebook", dans #info. Commenter et partager l’actualité sur Twitter et Facebook, éd. Arnaud Mercier et Nathalie Pignard-Cheynel, OpenEditionBooks,2018.
        Coralie Le Caroff - Discutante : Erica Guevara ;
      • Comment permettre à l’homme de garder la main ? à propos du rapport de la CNIL "Les enjeux éthiques des algorithmes et de l’intelligence artificielle" (décembre 2017) (sous réserve).
        Victor Demiaux
    • 9 mars 2018
      • A partir de l’ouvrage Le Désenchantement de l’Internet : désinformation, rumeur et propagande, Paris, FYP, 2017.
        Romain Badouard - Discutant : Pascal Froissart
      • A partir de l’ouvrage Les moteurs de recherche, La Découverte, 2016.
        Guillaume Sire - Discutant : Arthur Lefèvre
    • 16 mars 2018
      • "À 12 ans tu montres ton corps, sale chienne". Cyberviolences à caractère sexiste et sexuel, un nouveau phénomène de socialisation adolescente ? A partir de l’étude financée par le Centre Hubertine Auclert (2016).
        Sigolène Couchot Schiex et Gabrielle Richard - Discutante : Ludivine Demol ;
    • 23 mars 2018
      • A partir de l’ouvrage Les GAFAM contre l’internet : Une économie politique du numérique, Paris, I.N.A., 2017.
        Nikos Smyrnaios - Discutant : Jacob Matthews ;
    • 30 mars 2018
      • A partir du chapitre "De l’hypertexte au ‘mobtexte’ : les signes métissés de la culture mobile. Ecrire quand on agit.", dans Les objets hypertextuels. Pratiques et usages hypermédiatiques, éd. Caroline Angé, Iste Editions, 2015.
        Laurence Allard - Discutante : Nolwenn Tréhondart
      • Conclusion : Sophie Jehel – Alexandra Saemmer

     

    Informations pratiques

    Toutes les séances ont lieu à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord

    Les vendredis de 13h30 à 16h30

    20 avenue George Sand - Salle 409
    93210 Saint-Denis

     

    Contact

    sophie.jehel@univ-paris8.fr

    alexandra.saemmer@univ-paris8.fr

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page