Remise du titre de Docteur honoris causa à Joan Fontcuberta



Mis à jour le 12 octobre 2022
Annick Allaigre, présidente de l’université Paris 8, aura l’honneur de décerner le titre honorifique de Docteur honoris causa à Joan Fontcuberta le mercredi 30 mars 2022 à la Maison de la recherche.
 
Joan Fontcuberta, né à Barcelone en 1955, est un artiste visuel de renommée internationale, mais également enseignant, critique, commissaire d’exposition et historien.
 

Programme

  • 16h00 - Discours de la présidente de l’université Paris 8 Annick Allaigre
  • 16h30 - Présentation de l’œuvre de Joan Fontcuberta par Michelle Debat
  • 17h00 - Table ronde en présence de :
    • Héloïse Conesa, conservatrice du patrimoine et chargée de la collection de photographie contemporaine à la Bibliothèque nationale de France
    • Michelle Debat, professeur.e des universités en histoire et esthétique de la photographie et de l’art contemporain
    • Françoise Paviot - directrice de la Galerie Françoise Paviot – Paris

Le travail de Fontcuberta interroge les régimes de vérité produits par l’image, sur les dispositifs du croire et du faire croire, de la dualité fiction/réalité. Dans ce domaine, il a été pionnier, préfigurant les questionnements aujourd’hui si actuels autour de la crédibilité des images qui nous entourent, de leur potentiel de manipulation, ou encore de la crédulité du public. L’œuvre de Fontcuberta a une visée revendiquée de pédagogie, d’exercice de l’œil critique du spectateur. Aussi ne faut-il pas se laisser piéger par un humour facétieux que l’on retrouve au sein d’œuvres comme Spoutnik ou Miracles et cie : son œuvre a une portée éminemment politique. L’humour et le détournement sont les armes d’une solide pensée critique, qui interroge par là même la séduction, et la possible trahison, de l’image. Dans ses derniers projets, il s’est intéressé à la nature et à la fonction de l’image dans la culture numérique, et à la transition de la photographie, d’objet solennel ou archivistique à la dimension éphémère de l’image numérique. Il analyse constamment ce glissement de l’instant décisif qui fixe la mémoire, dans la photographie argentique, à l’instantanéité de photos quotidiennes, où l’acte photographique est banalisé et l’image n’existe que pour que nous existions sur les réseaux.
 
Récompensé par de nombreuses distinctions en Allemagne, en Suède et en Espagne, il a également été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, par le Ministère de la Culture français en 1994. Il a enseigné aux beaux-arts de Barcelone, et été invité dans de prestigieux établissements, parmi lesquels l’University of Wales au Royaume Uni, le Fresnoy en France et Harvard aux États-Unis. De nombreuses expositions personnelles ont célébré son travail dans le monde entier, par exemple au MoMa de New-York, au Museum of Fine arts de Fukui (Japon) ou encore à la Maison Européenne de la photographie à Paris.
 
Auteur de plusieurs essais sur la photographie, dont le passionnant Le baiser de Judas. Photographie et Vérité (Actes Sud, 1996) ou encore Le Boitier de Pandore. La photographie après la photographie (édition Textuel, Paris, 2017), Joan Fontcuberta continue d’explorer les mutations des images, dans une démarche de recherche et création, mais aussi de transmission et de pédagogie. La distinction du Doctorat Honoris Causa qui lui est attribuée aujourd’hui par Paris 8 salue une œuvre visionnaire, qui a pressenti de nombreuses problématiques qui se logent au cœur de notre contemporanéité, et qui poursuit son auscultation de nos mutations sociales à travers le foisonnement des images.
 
 

Informations pratiques

Maison de la recherche - 16h00

La cérémonie est ouverte dans la limite des places disponibles et sur inscription préalable auprès de presidence@univ-paris8.fr

Événements passés

30 mars 2022

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8