Séminaire - Le droit des peuples à respirer



« Nous avons quitté la solidarité mondiale engendrée par la crise du Covid-19 pour revenir à notre état familier de désunion dans la lutte contre le pouvoir oppressif, la domination et les politiques fascistes. 
Dans Peau noire, masques blancs, Frantz Fanon explique la révolte en Indochine : "Ce n’est pas parce que le peuple Indo-Chinois a découvert une culture qui lui est propre qu’il est en révolte. C’est parce que ‘tout simplement’, il lui était devenu à plus d’un titre impossible de respirer".
 
Dans son film Derrière les fronts (2017), la réalisatrice française Alexandra Dols utilise également la métaphore de l’étouffement pour évoquer l’expérience palestinienne sous occupation. En ouverture du film, elle me présente discutant avec un psychanalyste israélien qui me met au défi de prendre en compte les besoins israéliens. Je réponds : "Nous vivons dans une réalité où plus les Israéliens respirent, plus les Palestiniens étouffent."
 
Tout au long du film, nous entendons des Palestiniens cherchant leur souffle : pendant les interrogatoires dans les prisons, au checkpoint de Qalandiya, et sous les bombardements à Gaza.
Il n’est pas étonnant que les cris de George Floyd "Je ne peux pas respirer" aient provoqué tant de réactions en Palestine. Floyd a prononcé les paroles de chaque Palestinien." » (Samah Jabr, Chronique de Palestine, 18/06/2020)
 
  • Naji El Khatib, sociologue (Medfil) : L’impossible rêve de la Palestine
  • Samah Jabr, psychiatre, psychothérapeute et auteure (PMED) : Le droit des peuples à respirer
  • Alexandra Dols, réalisatrice (Hybrid Pulse) : Le processus d’écriture du film « Derrière les fronts. Résistances et résiliences en Palestine »

Présentation des intervenant(e)s


Naji El Khatib est sociologue. Doctorat de sociologie politique à l’EHESS à Paris. A longtemps enseigné à l’Université An-Najah à Naplouse (Palestine). Co-responsable de l’Institut des Humanités MEDFIL et du CUEM-Consortium des Universités Euro-Méditérranéennes. Ses domaines de recherche sont la sociologie de l’intervention, la socio-analyse et l’analyse institutionnelle, la psycho-analyse des groupes, les théories et les méthodes de formalisation de la recherche et de l’enseignement et leur mise en pratique. La sociologie de la famille, de la santé, du travail social, de l’éducation, et du juridico-social. Publications et ouvrages récents : The Plurality of Thought Versus the Monolithic Obscurantism, Omagate publishing, 2016. The Gender and the Globalization of Concepts-Deconstructive Analysis, Omagate publishing, 2015.
Chroniques à Rommanmag : https://rommanmag.com/view/authors/authorDetails?id=146
 
Samah Jabr est une psychiatre, psychothérapeute et auteure qui vit et exerce à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Elle est actuellement responsable de l’Unité de santé mentale au sein du Ministère palestinien de la Santé. Elle a enseigné dans des universités palestiniennes et internationales. Le Dr Jabr est fréquemment consultante pour des organisations internationales en matière de développement de la santé mentale. Elle est également une femme écrivain prolifique. Son dernier livre, paru en français : Derrière les fronts – Chroniques d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation.
Le livre sur le site des éditions PMN : http://www.pmneditions.com/?p=463
Page Facebook : https://www.facebook.com/Derri%C3%A8re-les-Fronts-Le-Livre-Dr-Samah-Jabr-1802205246748068
 
Alexandra Dols a étudié les lettres modernes, la sociologie puis est venue à l’écriture de scénario de fiction à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, et la création et réalisation audiovisuelle à Paris VIII Vincennes Saint-Denis. Auteure, réalisatrice et productrice, Alexandra Dols a co-fondé avec Selma Zghidi en 2006 Hybrid Pulse pour le soutien à la production et à l’écriture de femmes réalisatrices. Elle y a co-produit et réalisé deux long métrages documentaires : Moudjahidate (2008-75’) sur des engagements de femmes dans la lutte pour l’Indépendance de l’Algérie et Derrière les fronts (2017-113’) sur les conséquences psychologiques de l’occupation et les résiliences et résistances des palestinien·ne·s.
Voir le film Derrière les fronts. Résistances et résiliences en Palestine sur Internet : http://derrierelesfrontslefilm.fr/dvd-vod/Page Facebook : https://www.facebook.com/DerriereLesFrontsLeFilm/
 
Organisé par Groupe d’études transglobales
21 janvier 2021 : 15h00 - 18h00

Visioconférence

Horaires :
15h00-18h00 (heure française) — 19h00-22h00 (heure palestinienne)

Séminaire libre d’études politiques 2020-2021
Rêver l’archive (l’archive entre politique, poétique et violence de l’histoire)

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8