• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS > Master Géopolitique : Territoires et (...)
  • Master Géopolitique : Territoires et enjeux de pouvoir

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Sciences humaines et sociales

    Mention : Géopolitique

    Parcours : Géopolitique : Territoires et enjeux de pouvoir

    3 spécialisations possibles :

    • Cyberstratégie et Data Science
    • Espaces russes et postsoviétiques
    • Risques géopolitiques et défense

     

    Responsable de la mention : Barbara LOYER

    Responsable du parcours : Frédérick DOUZET

    Responsables des spécialisations : Frédérick DOUZET, André FILLER, Philippe BOULANGER

    UFR de rattachement  : Institut Français de Géopolitique (IFG)

    Secrétariat  : Bât D, salle 305 - Tél. : 01 49 40 73 00

    Courrier électronique : gulden.peyker04@univ-paris8.fr

    Site Internet : www.geopolitique.net

     

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

    Depuis une dizaine d’année le mot « géopolitique » s’est imposé dans les médias et les sciences sociales pour désigner les conflits dans le monde contemporain. Ces conflits peuvent être internationaux ou internes aux États (guerres civiles), mais aujourd’hui, ces deux échelles sont de plus en plus souvent étroitement imbriquées.

    Ce Master a pour but de former de véritables spécialistes de l’analyse géopolitique par une préparation pluridisciplinaire théorique et pratique sérieuse en vue d’accéder à des emplois dans les domaines suivants : médias, entreprises, O.N.G., ambassades, ministères, collectivités territoriales, concours administratifs, ou d’une préparation à la recherche ou Doctorat. Il a également un caractère professionnalisant unique en France grâce aux stages, notamment par la possibilité de suivre les parcours de la deuxième année en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation.

    Le parcours Géopolitique : Territoires et enjeux de pouvoir permet aux étudiants l’acquisition de connaissances et spécialisation sur les grandes aires géopolitiques par le suivi des séminaires d’enseignants et de conférenciers spécialisés ; l’approfondissement méthodologique : analyse spatiale à différents niveaux d’analyse (diatopique), schémas d’acteurs diatopiques, représentations géopolitiques, capacités rédactionnelles avancées ; un approfondissement épistémologique : analyse critique des concepts géopolitiques.

    Ce parcours qui offre 3 spécialisations (Cyberstratégie et Data Science, Espaces russes et post-soviétiques et Risques géopolitiques et défense) ouvre sur une expertise dans ces aires géopolitiques et sur la maîtrise de l’aide à la décision (analyse risque géopolitique pour les entreprises, ONG, acteurs institutionnels ou militaires).

     

    FORMATION CONTINUE

    Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) ce diplôme peut être suivi en formation continue.

    Conseils pour le financement, devis et suivi administratif auprès de la Direction formation par mail à info-df@univ-paris8.fr ou sur www.fp.univ-paris8.fr

     

    ALTERNANCE

    La formation est possible en alternance en 2nde année de master (M2) (contrat d’alternance jusqu’à 25 ans révolus, contrat de professionnalisation au-delà) - partenaire : CFA Formasup Paris : www.formasup-paris.com

     

    POURSUITES D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS

    Poursuite d’étude : Doctorat.

    Débouchés professionnels : Enseignement supérieur, organismes de recherche, ministères (Défense, Affaires Etrangères, Intérieur, Politique de la ville, etc.), journalisme, consultant en entreprises. Ce Master recommande aux étudiants ayant rédigé un mémoire de faire un stage dans certains organismes (médias, entreprises, O.N.G., ambassades, ministères, collectivités territoriales) afin de s’ouvrir à une insertion professionnelle autre que la recherche stricto sensu.

    Les étudiants qui ont obtenu le diplôme de Master dans ce parcours peuvent se présenter aux concours de la fonction publique de catégorie A (Assistant Ingénieur, Ingénieur d’Études, Ingénieur de Recherche).

     

    CONDITIONS D’ACCES

    L’accès en master est possible :

    • pour les titulaires d’une licence Géographie, Droit, Sociologie, Sciences de l’homme, Anthropologie, Ethnologie, Economie et gestion, LLCER, LEA, Histoire ou Sciences politiques (accès en master 1)
    • pour les titulaires du master 1 ou d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
    • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
    • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

     

    CRITERES D’ADMISSION À L’ENTRÉE DU MASTER

    Il sera apprécié :

    • la capacité rédactionnelle en langue française
    • les motifs justifiant du choix du master par le candidat
    • les résultats antérieurs
    • l’adéquation du projet d’étude à la formation.

    Cette appréciation sera fondée dans un premier temps sur l’examen du dossier comprenant : 

    • un CV
    • une lettre de motivation
    • les relevés de notes de licence et les diplômes
    • le projet de recherche détaillé en quelques lignes

    Si le dossier est retenu, elle se fondera dans un second temps sur un entretien avec le spécialiste de l’aire géographique.

    Pour les étudiants souhaitant faire le Master 2 en apprentissage, le projet professionnel et son adéquation avec l’apprentissage choisi, seront évalués par les enseignants.

    Nombre de places (pour 2017-2018) : M1  : 80 - M2  : 80

     

    MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2018-2019

    Dossier de candidature à télécharger sur le site internet de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » dès le mois d’avril 2018.

    1. Dépôt du dossier de candidature au plus tard le 1er juin 2018 pour la première session et le 4 septembre 2018 pour la deuxième session.

    2. Entretien avec les responsables de la formation du 18 au 28 juin 2018 pour la première session et du 12 au 18 septembre 2018 pour la deuxième session.

     

    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

    1re année de master (M1) : Tronc commun avec le parcours « Géopolitique locale et gouvernance territoriale (aménagement, concertation) »

    Volume horaire : 272 heures 

    • Enseignements théoriques (6 ECTS - 30h)
      • Épistémologie de la géopolitique (3 ECTS - 15h)
      • États et rivalités de pouvoirs (3 ECTS - 15h)
    • Enseignements méthodologiques (6 ECTS - 50h)
      • Méthodologie de la Recherche (3 ECTS - 25h)
      • Analyse spatiale, cartes et géopolitique (3 ECTS - 25h)
    • Enseignements appliqués (4 ECTS - 30h)
      • Géopolitique et milieux géographiques (2 ECTS - 15h)
      • Analyse de l’actualité : Asie (1 ECTS - 7h30)
      • Analyse de l’actualité : Méditerranée (1 ECTS - 7h30)
    • Séminaires d’orientation (4 ECTS - 30h)
      • Géopolitique du cyberespace (1 ECTS - 7h30)
      • Géopolitique de la Russie (1 ECTS - 7h30)
      • Risques géopolitiques en Méditerranée (1 ECTS - 7h30)
      • Géopolitique de l’aménagement du territoire (1 ECTS - 7h30)
    • Enseignement pratique de la Recherche (TD) (3 ECTS - 30h)
      • Pratique de la Recherche (1 ECTS - 20h)
      • Retour de terrain Séminaire et Cartographie (1 ECTS - 10h par 1/2 groupes)
      • Travail personnalisé avec directeur mémoire (1 ECTS - 4h/étudiant)
    • Stage de cartographie (3 ECTS - 35h)
    • Enseignement linguistique (2 ECTS - 30h)
      • Cours de langue Géopolitique en anglais
    • Enseignements de professionnalisation (1 ECTS - 7h)

    Journée des métiers : des anciens étudiants viennent présenter aux étudiants leur expérience professionnelle et ce que leur apporte la formation Géopolitique dans leur pratique professionnelle.

    • Enseignement libre (1 ECTS - 30h)
      • EC Libre (1 ECTS - 30h)
    • Mémoire (30 ECTS)

    Mémoire d’une centaine de pages, recherche personnelle, enquêtes de terrain, conception et réalisation de cartes.

     

    2nde année de master (M2)

    La 2nde année de master (M2) se compose d’un tronc commun de 352h et d’une spécialisation de 80h soit 432h.

    • Enseignements théoriques (5 ECTS - 45h)
      • Démocratie et géopolitique (3 ECTS - 22h30)
      • Méthodes et Représentations (2 ECTS - 22h30)
    • Enseignements communs culture générale géopolitique (14 ECTS - 210h)
      • Géopolitique des États-Unis (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique de l’Europe (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique de la France (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique du Maghreb (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique de l’Espace Russe (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique en Asie (1 ECTS - 15h)
      • Mondes Indiens (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique de la Chine (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique du Pakistan (1 ECTS - 10h)
      • Géopolitique du Proche Orient (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique des États arabes (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique de l’Amérique Latine (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique de l’Afrique (1 ECTS - 15h)
      • Géopolitique du Cyberespace (1 ECTS - 15h)
    • Initiation à la Recherche (1 ECTS - 10h)
      • Monitorat (1 ECTS - 10h par 1/2 groupes)
      • Retour de terrain Séminaire (1 ECTS - 10h)
    • Enseignements de professionnalisation (1 ECTS - 7h)

    Journée des métiers : des anciens étudiants viennent présenter aux étudiants leur expérience professionnelle et ce que leur apporte la formation Géopolitique dans leur pratique professionnelle.

    • 1 EC Libre (1 ECTS - 30h)
    • Enseignement Linguistique (1 ECTS - 30h)
      • Cours d’anglais en Géopolitique
    • Enseignements appliqués : analyse spatiale géopolitique et cartographie (2 ECTS - 20h)
      • Séminaire hors maquette Carte opérationnelle, stage GEIONT, SIG (20h)
      • Stage de cartographie vectorielle (2 ECTS)
    • Mémoire ou rapport de stage ou de contrat en alternance (4 mois minimum - 25 ECTS)
    • Spécialisation « Cyberstratégie et Data Science » (10 ECTS - 80h)
      • Risques géopolitiques et cyber (2 ECTS - 20h)
      • OSINT (1 ECTS - 10h)
      • Cyber conflits et cyber guerre (2 ECTS - 10h)
      • Les Etats Unis et la Monde Arabe (1 ECTS - 10h)
      • Data Science (2 ECTS - 15h)
      • Enjeux juridiques et de souveraineté dans le cyberespace (1 ECTS - 10h)
      • A quoi ressemble une cyber attaque (1 ECTS - 5h)
      • Restitution travaux
    • Spécialisation « Espaces russes et postsoviétiques » (10 ECTS - 80h)
      • 1 EC au choix sur 2 (1 ECTS - 10h)  : Représentations et autoreprésentations géopolitiques de la Russie Ou Ville post-soviétique : enjeux géopolitiques d’une transformation
      • Institutions, élites et sociétés en Russie (1 ECTS - 10h)
      • Russie, une puissance asiatique ? (1 ECTS - 10h)
      • La Russie et l’Islam (Nord Caucase et Volga-Oural) (1 ECTS - 10h)
      • Pays baltes : mémoires, territoires, tensions (2 ECTS - 10h)
      • Ukraine et Biélorussie : entre la Russie et l’Europe (1 ECTS - 10h)
      • Sud Caucase : un nœud géopolitique entre l’Asie et l’Europe (1 ECTS - 10h)
      • Asie Centrale : soviétique, islamique, tribale ? (2 ECTS - 10h)

    Dans le cadre de la Spécialisation Espaces russes et postsoviétiques, il est possible de partir un semestre à l’Université d’état en sciences humaines et sociales de Russie à Moscou. Les étudiants inscrits au programme auront donc une double diplomation.

    • La spécialisation « Risques géopolitiques et défense » a pour objectif d’une part, de différencier le « risque pays » concept essentiellement financier, du risque géopolitique. D’autre part, de développer le point de vue militaire sur la guerre et les questions géopolitiques. Il vise à doter les étudiants de concepts utilisés pour l’aide à la décision dans les situations de danger pour des acteurs de terrains, militaires, industriels, institutionnels, ONG, sur des théâtres de guerre ou d’autres types de conflits.
    • Spécialisation « Risques géopolitiques et défense  » (10 ECTS - 80h)
      • Risques géopolitiques et cyber (2 ECTS - 20h)
      • Géographie militaire et géopolitique (2 ECTS - 15h)
      • Gestion des crises (2 ECTS - 15h)
      • Les enjeux géopolitiques de la défense de l’Europe (1 ECTS - 10h)
      • Analyse spatiale des risques (1 ECTS - 10h)
      • Géopolitique des théâtres d’opérations (2 ECTS - 10h)
      • Restitution travaux risques

     

    MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

    Participation obligatoire aux séminaires.

    Le contrôle des connaissances s’étend sur toute l’année et comprend la soutenance d’un mémoire de recherche d’une centaine de pages conforme aux indications du directeur de recherche (obtention de 120 ECTS pour les 2 ans, et soutenance du mémoire devant jury).

    Validation des EC : présence régulière, rendu des travaux demandés, implication dans le travail et/ou examen sur table.

    Les séminaires sont validés et le mémoire ou rapport de stage, d’alternance ou de professionnalisation sont notés. 

     

    ADOSSEMENT A LA RECHERCHE

    - EA 353 « Centre de Recherches et d’Analyses Géopolitiques » (CRAG)

    - Maison des Sciences de l’homme (MSH) Raspail (Centre d’études indiennes et Centre Chine de l’EHESS)

    - Collaboration avec le Centre de recherche et de documentation sur l’Amérique latine (CREDAL)

    - LADYSS Université Paris 8

    - Laboratoire d’Etudes russes contemporaines Université Paris 10

    - Institut de Recherche pour le Développement

     

    Télécharger la fiche compétences au format PDF
    Fiche compétences du master Géopolitique : Territoires et enjeux de pouvoir

     

     

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page