• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS > Master Lettres, Interfaces numériques et
  • Master Lettres, Interfaces numériques et Sciences Humaines

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Lettres et langues

    Mention : Traduction et Interprétation

    Parcours : Lettres, Interfaces numériques et Sciences Humaines (LISH)

     

    Responsable de la mention et du parcours : Arnaud REGNAULD

    UFR de rattachement : Langues et Cultures étrangères (LLCE-LEA)

    Secrétariat  : Bât. B, salle 212 - Tél. : 01 49 40 70 92

    Courrier électronique : master.ufr5@univ-paris8.fr

    Site web : http://master-t3l.univ-paris8.fr/

     

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPÉTENCES VISÉES

    Le master Traduction et interprétation offre une double compétence théorique et pratique en matière de traduction et constitue une formation professionnelle qualifiante associée aux bases d’une théorisation des différents champs de la traduction. Le master LISH propose un parcours qui donne toute leur place aux nouvelles technologies de l’information et de la communication tout en offrant, via un jeu d’options, des possibilités de renforcement ou de spécialisation en lettres, sciences humaines et sociales comme dans le champ des humanités numériques (plusieurs enseignements sont mutualisés avec les Masters MC2L et Pratiques Textuelles Numériques - les étudiants sont également encouragés à suivre, entre autres, les cours des Masters Études théâtrales, Histoire et Littérature/s). Les étudiants peuvent aussi acquérir ces compétences dans d’autres langues, notamment grâce aux cours dits libres et à choix guidé, ce qui est particulièrement intéressant pour les étudiants qui souhaitent conserver une deuxième, voire une troisième langue. Quand ils entrent dans le master, les étudiants sont détenteurs d’un niveau C1, voire C2, en langue, selon la nomenclature du cadre européen commun de référence pour les langues. Ils en sortent avec un niveau C2 dont toutes les compétences sont parfaitement maîtrisées et ont été très largement approfondies.

    À l’issue de la formation, les étudiants seront de fait capables de mobiliser des connaissances propres à des aires culturelles différentes, de construire une analyse critique sur une culture étrangère en maîtrisant les outils de travail professionnel que sont les techniques de traduction.
    Langues proposées : allemand, anglais, arabe, espagnol, italien, portugais, russe.

     

    FORMATION CONTINUE

    Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) ce diplôme peut être suivi en formation continue.

    Conseils pour le financement, devis et suivi administratif auprès de la Direction de la formation, par mail à info-df@univ-paris8.fr ou sur www.fp.univ-paris8.fr

     

    POURSUITES D’ÉTUDES ET DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

    Les étudiants désireux de poursuivre leur formation en doctorat mettront à profit le caractère transdisciplinaire de cette formation pour s’orienter vers la traductologie, la langue de spécialité ou les études littéraires (littérature comparée, littérature en langue étrangère), les sciences du langage, la didactique des langues étrangères, la sociologie des médias, l’histoire, l’anthropologie. En ce sens, la rédaction de mémoires (deux) en Traduction constituera également une initiation à la recherche et au fonctionnement de l’édition universitaire. Depuis l’ouverture du master en 2006, entre un et deux étudiants par promotion choisissent cette voie.

    Débouchés professionnels

    • traducteur-localisateur spécialisé salarié ou indépendant 
    • traducteur-relecteur
    • traducteur-terminologue
    • traducteur-conseil
    • terminologue salarié ou indépendant
    • rédacteur technique salarié ou indépendant
    • correcteur
    • assistant d’édition
    • assistant juridique bilingue
    • chef de projet de service linguistique
    • conseiller linguistique
    • chef de projet éditorial
    • concepteur en ingénierie multilingue
    • concepteur et gestionnaire de site web
    • documentaliste en entreprise

    Concours de la fonction publique : concours de l’enseignement secondaire (CAPES, Agrégation), concours de la filière administrative : administrateur, chargé d’affaires documentaires, traducteur, etc. concours de la filière culturelle : conservateur de bibliothèque, bibliothécaire (entrée à l’ENSSIB), concours de la filière informatique et nouvelles technologies : secrétaire des systèmes d’information et de communication.

     

    CONDITIONS D’ACCÈS

    L’accès en master est possible :

    • pour les titulaires d’une licence Histoire, Lettres, LLCER, LEA, Philosophie, Arts, Information-communication (accès en master 1)
    • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
    • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles.
    • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

     

    CRITÈRES D’ADMISSION À L’ENTRÉE DU MASTER

    Il sera apprécié :

    • les motifs justifiant de ce choix de master par le candidat
    • l’adéquation du projet professionnel et du projet de traduction avec la formation
    • les résultats obtenus en licence
    • le niveau en traduction écrite et orale
    • la maîtrise de l’oral en langue

    Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langues française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

    Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

    • une lettre de motivation rédigée en français dans laquelle seront détaillés projets professionnel et projet de mémoire
    • les relevés de notes et les diplômes
    • pour les candidats non francophones, l’attestation du test de français (niveau C2 du cadre commun européen de référence pour les langues).

    Elle sera aussi fondée sur la réussite à deux tests de traduction écrits (thème/version).

    En cas de réussite à ces deux tests, le candidat sera admissible. Un entretien oral bilingue avec deux membres de l’équipe pédagogique sera alors organisé pour décider de l’admission du candidat.

    Nombre de places : M1  : 35 - M2  : 35

     

    MODALITÉS D’ADMISSION POUR L’ANNÉE 2017-2018

    Candidature en ligne sur le site de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » dès le mois de mars 2017.

     

    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

    Télécharger cette page au format PDF
    Organisation et contenu des enseignements du master T3L

     

    MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

    Le mode d’évaluation des connaissances est le contrôle continu pour tous les enseignements.

    Les mémoires de traduction et les rapports de stage font l’objet d’une soutenance spécifique devant un jury composé d’au moins deux membres de l’équipe pédagogique, dont le directeur de mémoire.

     

    ÉCHANGES INTERNATIONAUX

    Programme SOCRATES : module européen « La traduction en action »

    Partenariats avec les institutions suivantes :

    • Universidad Autonoma, Barcelona, Espagne
    • Queens University, Belfast, Irlande du nord
    • Université de Liège, Belgique
    • Università degli Studi di Trieste, « Scuola Superiore di Lingue Moderne per Interpreti e Traduttori », Italie
    • Universität Wien, Institut für Übersetzer und Dolmetscherausbildung, Autriche
    • Université de Montréal, département de linguistique et de traduction, Canada
    • McMaster University, Hamilton, Ontario, Canada
    • School of Translation, Glendon College, York University, Toronto, Ontario, Canada

     

    ADOSSEMENT À LA RECHERCHE

    Groupes internes à Paris 8

    ED 31 « Pratiques et théories du sens », Université Paris 8 (resp. Yves Abrioux, Laurence Gavarini)
    EA 1571 - Centre de recherches historiques (resp. Catherine Saliou)
    EA 1569 - Transferts critiques anglophones (resp. Rémy Bethmont et Gwenola Le Cor)
    EA 1573 - Scènes et savoirs (resp. Philippe Tancelin)
    EA 1579 - Littérature et histoires (resp. Pierre Bayard et Mireille Séguy)
    EA 1577 - Les mondes allemands (resp. Norbert Waszek)
    EA 4385 - Laboratoire d’Études Romanes (resp. Julio Premat et Xavier Tabet)

    ED 224 « Cognition, langage, interaction »

    Collaborations avec :

    EA 349 Laboratoire Paragraphe (resp. Imad Saleh), équipe « Écritures et hypermédiations numériques », Université Paris 8
    Contact : Philippe Bootz

    Outre des collaborations régulières comme le colloque international « Translating E-Literature / Traduire la littérature numérique » en juin 2012, le colloque ELO 2013 « Littérature numérique : chercher le texte » ELO (23-27 septembre 2013), ou encore le congrès E-Poetry 2015 (Buenos Aires, 10-12 juin 2015), on mentionnera également plusieurs projets scientifiques pluriannuels :

    • autour de la traduction de la littérature numérique soutenus par le Labex Arts-H2H : « Remédiatisation et diffusion du patrimoine littéraire numérique français » (porteur : Philippe Bootz), « Traductions collectives » (porteurs : Anthony Cordingley, Céline Frigau Manning), « Traduction de la performance / Performance de la traduction » (porteurs : Célia Bense Ferreira Alves, Vincent Broqua, Marie Nadia Karsky)
    • un projet international soutenu par la Mellon Foundation et la MSH Paris-Nord : « Translating E-Literature » (porteurs : Sandy Baldwin et Arnaud Regnauld)
    • une série d’ateliers autour de la traduction de la littérature pour la jeunesse, projet soutenu par le Campus Condorcet « Enfances en traduction : approches transculturelles » (porteurs : Anne Chassagnol et Mathilde Levêque).

    Relations externes :

    EA 370 CREA - axe TRILL « Translation Research in Literature and Language » (resp. Christine Berthin et Laetitia Sansonetti)

    EA 4398 PRISMES Groupe TRACT - « Traduction et communication transculturelle » (resp. Bruno Poncharal) Université Paris 3.

    Membre associée : Marie Nadia Karsky qui a co-organisé notamment le colloque « Traduire le rythme » (11-12 octobre 2013, Université Paris 3 et co-dirigé le numéro de la revue Palimpsestes n° 27 consacré au même thème.

    SEPTET - « Société d’Études des Pratiques et Théories en Traduction », Université Marc Bloch, Strasbourg (resp. Florence Lautel-Ribstein)

    Membres : Claire Larsonneur et Marie Nadia Karsky

    Organisation du colloque international IATIS en juin 2014 « La traduction collaborative » dans le cadre du projet Labex éponyme porté par Anthony Cordingley et Céline Frigau Manning.

    En cours : collaboration autour de la traduction des littératures numériques avec le laboratoire Figura à l’UQÀM, l’Université Concordia, Montréal (Canada), le Rochester Institute of Technology (US), l’Université de Coimbra (Portugal), Kingston University (UK), Aarhus University (Danemark).

    Membres impliqués : Stéphane Vanderhaeghe et Arnaud Regnauld

    Télécharger la fiche compétences au format PDF
    Fiche compétences du master Lettres, Interfaces numériques et Sciences Humaines

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page