• lien vers la page d'acceuil
  • Site de Paris 8 en anglais
  • Site de Paris 8 en allemand
  • Site de Paris 8 en arabe
  • Site de Paris 8 en chinois
  • Site de Paris 8 en espagnol
  • Site de Paris 8 en russe

Vous êtes ici : Accueil >FORMATIONS > Master Méditerranée, Maghreb, Europe
  • Master Méditerranée, Maghreb, Europe

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

    Domaine : Sciences humaines et sociales

    Mention : Civilisations, cultures et sociétés

    Parcours : Méditerranée, Maghreb, Europe

    Spécialisations :

    • Sociologie politique et Sciences sociales
    • Sciences de l’éducation
    • Géographie
    • Langue et Etudes arabes

     

    Responsables de la mention et du parcours : Pascale FROMENT, François CASTAING

    UFR de rattachement : eriTES (études, recherche et ingénierie en Territoires - Environnements - Sociétés)

    Secrétariat : Bât. D, salle 203 - Tél. : 01 49 40 72 90

    Courrier électronique : secime@univ-paris8.fr

    Site Internet : http://master-med.univ-paris8.fr

     

    OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES

    Le parcours du master Méditerranée, Maghreb, Europe, dans la mention Civilisations, cultures et sociétés, offre un ensemble d’enseignement et de formation à la recherche portant sur ces aires géoculturelles. Il privilégie les articulations entre les espaces d’étude en Méditerranée, les transversalités entre plusieurs disciplines des sciences sociales, et propose une formation couplant recherche et insertion professionnelle.

    Ce cursus donne aux étudiants en formation initiale et continue les connaissances et les outils permettant de répondre de façon innovante aux questions posées par les mutations des sociétés méditerranéennes contemporaines. Il s’intéresse à leurs circulations et aux échanges socioculturels et prépare les étudiants à la compréhension et à l’analyse de ces sociétés dans leurs transformations et interrelations, à différentes échelles, du local au global. L’espace méditerranéen aux géométries plurielles et mouvantes est abordé dans une perspective comparée, élargie à l’Europe - du Sud en particulier -, à l’Afrique du Nord et plus largement au monde arabe et à l’Afrique subsaharienne, en interrogeant et décloisonnant les catégories et subdivisions spatiales héritées des Empires coloniaux.

    Ces questions prennent place dans un champ en plein renouvellement, suite notamment aux mouvements sociaux qui caractérisent la Méditerranée, en privilégiant trois axes thématiques : mobilisations, contestation et structures sociales ; culture(s), mobilités, identités ; développement territorial et mondialisation.

    Les orientations retenues, en lien avec les unités de recherche de référence (Ladyss, Cresppa), s’inscrivent dans différents programmes de recherche nationaux fédérés au sein du GIS Moyen-Orient et Mondes musulmans - et internationaux.

    Le parcours se définit par une démarche pluri- et trans- disciplinaire qui constitue l’une des spécificités fortes du master et se décline de plusieurs manières :

    • Elle s’appuie sur un tronc commun d’enseignements associant 6 disciplines - science politique, sociologie, géographie, histoire, anthropologie, économie - et proposant des cours et ateliers à plusieurs « voix » sur l’aire méditerranéenne.
    • Elle s’ancre dans les spécialisations disciplinaires des étudiants, à travers le partage
d’enseignements dispensés dans les départements de Science Politique, Géographie, Sciences sociales, Science de l’éducation et au Département d’études arabes.
    • Elle promeut les échanges entre les différentes disciplines en ménageant, à partir de thématiques communes, une démarche de croisement des approches et de réflexion sur les corpus théorique et conceptuel, de construction d’outils méthodologiques partagés, visant à enrichir l’apport singulier des différentes disciplines.

    Le recrutement s’adresse tant aux étudiants français qu’étrangers, issus de formations diverses (science politique, géographie, sociologie, anthropologie, droit, économie, histoire, langues et civilisation, littérature, etc.). Il propose des formes pédagogiques variées organisées en cours, ateliers, mémoires, pratique de terrain, stages, travaux individuels et collectifs..., et ajustées aux besoins des étudiants par les projets tutorés.

    Le département Relations euro-méditerranéennes de Paris 8 s’appuie sur une expérience, consolidée depuis vingt ans, d’échanges avec les universités et instituts de recherche de l’aire méditerranéenne - Italie, Espagne, Algérie, Maroc, Tunisie, Liban, en particulier - et sur un dialogue avec le territoire francilien et dionysien.

    La mention Civilisations, cultures et sociétés associe aux côtés du parcours Méditerranée, Maghreb, Europe le parcours Etudes juives et hébraïques.

     

    FORMATION CONTINUE

    Quel que soit votre statut (salarié, demandeur d’emploi, professionnel libéral…) ce diplôme peut être suivi en formation continue. Conseils pour le financement, devis et suivi administratif auprès de la Direction de la formation, par mail à info-df@univ-paris8.fr ou sur www.fp.univ-paris8.fr

     

    POURSUITES D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS

    Le parcours de master Méditerranée, Maghreb, Europe - Mention Civilisations, cultures et sociétés, par sa dimension internationale et puridisciplinaire, s’appuyant sur la pratique de trois langues, forme à quatre grands types de métiers et débouchés :

    • métiers du secteur de la recherche et de l’enseignement, visant à la promotion et à la relève dans les universités françaises et étrangères des études et recherches appliquées aux aires culturelles concernées, en particulier le Maghreb, un champ aujourd’hui un peu délaissé. La mise en place de diplômes en réseau dans les pays du Sud dans le cadre de programmes européens - de types TEMPUS, EU-MONDUS, Erasmus, notamment - est l’un des objectifs du master.
      • Enseignant(e) et chercheur(e) dans les universités françaises et du pourtour méditerranéen ; Chargé(e) de recherche, Chargé(e) de coopération universitaire
    • métiers de la coopération culturelle et de la médiation interculturelle, au service des Etablissements publics et services de l’Etat, de l’Union européenne, des services culturels des ambassades, des instituts et centres culturels dans l’aire méditerranéenne.
      • Expert(e), Chargé(e) de mission (en relation avec le Ministère des Affaires Étrangères), Fonctionnaire public d’État ou territorial dans les ministères de souveraineté et de coopération scientifique et technique.
    • métiers de l’animation et de la promotion des territoires (valorisation du patrimoine et biens culturels, organisation d’événements culturels, tourisme) aux échelles locale et régionales, au service des Collectivités territoriales, des Organisations Non Gouvernementales, du monde associatif.
      • Chargé(e) de mission développement local ; Chargé(e) de développement culturel ; Chargé(e) de médiation interculturelle / médiateur culturel
    • métiers du journalisme, de la communication et de la vulgarisation des savoirs scientifiques, à l’interface entre sciences (sociales) et société, fonctions de diffusion et d’intermédiation sur des questions en débat requérant une expertise scientifique.

    Les étudiants pourront également poursuivre une mission d’expertise dans les programmes européens (Commission de Bruxelles) ou dans des programmes qui réfèrent à la politique de la ville en Europe et au Maghreb.

     

    CONDITIONS D’ACCES

    L’accès en master est possible :

    • pour les titulaires d’une licence en Sciences humaines et sociales ou tout diplôme autorisant l’inscription en M1 dans un champ compatible avec celui du master concerné et du parcours demandé
    • pour les titulaires d’un master 1 ou tout diplôme autorisant l’inscription en M2 dans un champ compatible avec celui du master concerné et du parcours demandé (accès en M2)
    • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
    • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

     

    CRITERES D’ADMISSION A L’ENTREE DU MASTER

    Il sera apprécié :

    • l’adéquation du projet de recherche avec la formation
    • les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat
    • les résultats obtenus en licence

    Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langues française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

    Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

    • le projet de recherche
    • un CV
    • les diplômes et relevés de notes
    • une lettre de motivation comportant en annexe les éléments du projet personnel et professionnel en lien avec la formation
    • pour les étudiants non francophones, l’attestation du test de français (DALF C2, DALF C, TCF 6, TCF 5, TEF 6, TEF 5)

    Nombre de places : M1 : 55 - M2 : 55

     

    MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2017-2018

    Admission sur dossier et entretien. Candidature en ligne sur le site de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » dès le mois de mars 2017.

    Les candidats au Master 2 retenus seront convoqués pour un entretien début juillet 2017 pour la première session, ou mi-septembre 2017 pour la deuxième session.

     

    ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT

    Télécharger cette page au format PDF
    Organisation et contenu des enseignements du master Méditerranée, Maghreb, Europe

     

    MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

    Dans toutes les UE, le contrôle des connaissances peut prendre deux formes.

    Dans le cadre du contrôle continu pour certains EC, le contrôle des connaissances se déroule durant les enseignements semestriels sous la forme d’écrits (dissertations, devoir sur table, dossiers à préparer chez soi, …) et/ou d’oraux (exposés).

    Dans le cadre du contrôle terminal pour d’autres EC, les examens se déroulent soit sous la forme écrite, soit la forme orale.

    Le travail de recherche donne lieu dans le M1 et M2 à la rédaction d’un mémoire à soutenir en fin d’année universitaire après accord du directeur ou de la directrice de recherche devant un jury composé du directeur de recherche et d’un(e) autre enseignant(e) et auquel une note est attribuée.

    Par ailleurs, le Master applique les règles de scolarité de l’Université et sont appliquées les modalités particulières pour les tiers-temps (salariés, handicapés, sportifs de haut niveau).

     

    ADOSSEMENT A LA RECHERCHE

    Les sujets des mémoires, validés par les directeurs de recherche nommés dans les parcours s’insèrent dans les thématiques des travaux des équipes de recherche de référence pour le master.

    • LADYSS (Laboratoire Dynamiques sociales et Recomposition des espaces) – UMR 7533
    • CRESPPA (Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris) – UMR 7217

    Les séminaires doctoraux accueillent les étudiants de Master du département Relations euro-méditerranéennes. Les masterants, sous la direction des directeurs de recherche, peuvent être conseillés aussi ponctuellement par des doctorants qui travaillent sur des sujets proches et sont invités à les présenter et à en débattre, lors des sessions de l’équipe de recherche. Ils sont encouragés à publier les résumés de leur recherche ou des articles complets, dans les revues auxquelles coopèrent les chercheurs des équipes ainsi que sur le site du département, après accord du directeur. Un thème transversal aux différentes disciplines représentées dans le master est défini chaque année et donnera lieu, à partir de l’année 2017-2018, à une journée d’étude annuelle réunissant des chercheurs et étudiants de master des départements et équipes de recherche de Paris 8 ainsi que des chercheurs invités venant d’autres universités, françaises ou étrangères.

    Les deux parcours constituent un point d’appui important à la coopération pour la recherche en sciences humaines et sociales, notamment entre le Maghreb et la France, par le développement de réseaux de recherche méditerranéens, en cohérence avec les orientations scientifiques mises en œuvre dans les recherches de ses enseignants-chercheurs.

    Outre le LADYSS et le CRESPPA, d’autres unités et centres de recherche associés mais aussi les E.F.E. (écoles françaises à l’étranger) et les I.F.R.E spécialisés dans la recherche en Sciences sociales dans l’aire méditerranéenne offrent également des opportunités de bourse aux doctorants sur les terrains concernés : EFR (Ecole Française de Rome), EFA (Ecole Française d’Athènes), CJB (Centre Jacques Berque), IRMC (Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain), IFEA (Institut français d’Etudes anatoliennes).

     

    Télécharger la fiche compétences au format PDF
    Fiche compétences du master Méditerranée, Maghreb, Europe
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page