Danse

Domaine : Arts
Mention : Danse


Le master Danse apporte une formation en écho avec les nécessités du milieu professionnel en histoire, esthétique, anthropologie et analyse des pratiques en danse et des pratiques corporelles utilisées par les danseurs. Il offre une formation générale à une culture chorégraphique et une réflexion critique sur les pratiques de création et de transmission. Il assure une formation solide pour un public diversifié de jeunes danseurs, de chorégraphes, de professeurs de danse, d’étudiants en art, d’animateurs en danse, ou un accompagnement nécessaire aux professionnels en reconversion.

La formation de master vise quatre objectifs principaux :

  • accompagner les praticiens, professionnels et acteurs du milieu chorégraphique, les étudiants venus des autres disciplines artistiques, ou les futurs professionnels, dans l’approfondissement de leurs connaissances en danse (culture chorégraphique, histoire, esthétique, anthropologie de la danse) ;
  • introduire une dimension théorique et analytique de leurs pratiques dans leur parcours professionnel (processus de création, processus pédagogiques ou de médiation, analyse d’œuvres et travail de l’interprète) ;
  • favoriser une dimension critique et affirmer leur capacité à problématiser l’articulation entre savoirs théoriques et savoir-faire en danse ;
  • préparer à la recherche en doctorat pour ceux qui l’envisagent.

 

À l’issue de la formation en master, l’étudiant aura acquis des compétences directement utiles dans le monde professionnel de la danse et des compétences scientifiques et méthodologiques de base pour la recherche en danse. L’étudiant sera ainsi capable de poursuivre en Doctorat ou de se tourner vers les métiers de la culture (gestion-administration-production-diffusion du spectacle chorégraphique, critique en danse, documentation, action culturelle…) ou de poursuivre son activité dans les métiers artistiques (danseurs, pédagogue en danse, pratique chorégraphique en milieu scolaire ou en milieu thérapeutique) avec de solides appuis théoriques.

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence en Arts du spectacle, Musique, Arts plastiques, Philosophie, Lettres, Histoire, Psychologie, Sociologie, Sciences de l’homme, Anthropologie, Ethnologie, … (accès en master 1) ;
  • pour les titulaires d’un master 1 prioritairement en Danse ou un autre master en Arts ou Sciences humaines et sociales sous condition d’un parcours suffisant en Danse (accès en master 2) ;
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles ;
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger.

 

Critères d’admission à l’entrée du master

Il sera apprécié :

  • l’adéquation du projet de recherche avec la formation
  • les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat
  • l’adéquation du parcours antérieur (expériences professionnelles comme danseur, chorégraphe professionnel, critique de danse, etc... et dont le parcours de formation et de création est reconnu ou diplômes obtenus) avec les attendus du master
  • les résultats obtenus en licence

 

Pour les ressortissants d’un pays non francophone et n’ayant jamais fait d’études en France ou dans un pays francophone, il sera apprécié en outre le niveau de français (compréhension et capacité d’expression initiales de la langues française suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales).

Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • le projet de recherche envisagée
  • une lettre de motivation
  • les relevés de notes
  • pour les étudiants non francophones, l’attestation de test de français (DELF B2 ou TCF B2)

 

Pré requis

Si l’étudiant n’a pas suivi une Licence en Danse, des pré-requis de L3 Danse ou/et de M1 pourront lui être demandés n’excédant pas 15 ECTS.

Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).
Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous au site internet de Paris 8 à l’adresse suivante : https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

Les cours mêlent théorie (sous forme d’exposé magistral) et pratique : travail sur un document (film, texte, etc.), dimension performative inclue dans le cours, exposés par les étudiants, travail en petit groupe sous forme d’ateliers critiques...

Dans le cadre de la formation du Master, plusieurs enseignements participent d’une initiation à la recherche :

UE Fondamentaux :


  • Méthodes 1 à 3 : initiation aux méthodologies de la recherche 
académique et introduction aux courants des études en danse et en art ;

  • Penser les catégories : à partir d’une réflexion sur les catégories, ce cours vise à accompagner l’étudiant dans la définition de sa problématique et de sa bibliographie ;
  • Lectures du geste 1 et 2 : ce cours accompagne les étudiants dans les méthodologies de lecture du geste qui sous-tendent toute recherche 
en danse ;
  • Processus et formats de la recherche : ce cours interroge la performativité de la 
recherche et la façon dont les protocoles de recherche comme les formats de sa 
présentation peuvent conduire à approfondir la recherche et infléchir sa direction. 

 

UE Matériaux de la recherche en M1 :

Suivi de la recherche individuel, rédaction des 
Matériaux de recherche et soutenance 


UE Recherche et professionnalisation en M2 :

2 EC Suivi de la recherche et Participation à un événement scientifique.

UE Recherche Danse, geste et corporéité :

Mémoire de recherche, soutenance. 


Le travail de recherche en M1 et M2 est dirigés par un enseignant·chercheur : l’étudiant bénéficie d’un suivi individuel de sa recherche, à raison de deux rendez-vous annuels minimum. En master 2, un suivi est assuré dans le cadre de l’EC « Suivi de la recherche » (40h).

Projet tuteuré

En Master 1, le projet tuteuré donne lieu à la présentation rédigée des Matériaux de recherche (de 30 à 50 pages environ) qui rend compte des prémisses de la recherche, de l’élaboration d’un trajet de recherche qui conduit à la formulation d’une problématique en même temps qu’à la définition d’un corpus. Les Matériaux de recherche font l’objet d’une présentation lors d’une soutenance devant 2 membres de l’équipe pédagogique

En Master 2, le projet tuteuré vise à la rédaction d’un mémoire de recherche final de 80 à 100 pages environ et d’une soutenance. Il porte sur un sujet adéquat aux orientations de recherche de l’équipe Danse, Geste et corporéité.

Organisation et contenu des enseignements

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques.

Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

Le stage de 40 à 80h est inclus en Master 1 et il est optionnel en Master 2.

Les stages sont possibles dans les domaines de la recherche, de la création, de l’enseignement, de l’animation, du développement de la culture chorégraphique, de la santé, de la diffusion et de la conservation, concernent autant des structures subventionnées importantes (théâtres, CCN, CND, etc.) que des associations ou des compagnies indépendantes.


Les terrains de stages sont choisis en relation avec le sujet de recherche de l’étudiant, et visent à inscrire sa recherche dans le contexte professionnel.


Le choix et le suivi du stage est donc assuré par le directeur/la directrice de recherche (rendez- vous individuels ou petits groupes)

Les structures d’accueil sont celles propres au milieu chorégraphique en Ile de France : compagnies chorégraphiques, écoles professionnelles ou associations, théâtres, institutions de la danse (CNSMDP, CND, etc.)

Le choix du terrain est assuré par l’étudiant en concertation avec son directeur de recherche et de stage. Le suivi du stage est organisé individuellement, et fait l’objet d’accord entre l’étudiant et son directeur/sa directrice.

L’équipe Danse, geste et corporéité appartient au laboratoire MUSIDANSE (E.A. 1572), au sein de EDESTA (ED 159). C’est la seule équipe (au sein d’une unité de recherche) entièrement consacrée à la danse en France. Elle développe ses recherches dans plusieurs champs : histoire de la danse, des techniques et des gestes dansés XIXe-XXIe siècles, analyse du mouvement, analyse des œuvres chorégraphiques, analyse de la réception, transferts culturels et transfert chorégraphiques, relations entre danse et société. En dialogue avec les mouvements de la création contemporaine et les préoccupations artistiques et politiques du monde professionnel ainsi qu’avec l’ensemble des études en danse dont le développement se poursuit, l’équipe développe des recherches sur le geste pensé à partir des savoirs pratiques des danseurs, ceci relativement aux contextes où il se produit. Ces recherches sont articulées autour de deux axes :

  • Histoire et esthétique du champ chorégraphique ;
  • Approches critiques et anthropologie des processus, pratiques et techniques. 


 

Directrices de l’équipe : Isabelle Ginot, Isabelle Launay


L’équipe est en lien avec de nombreux partenaires et engagée dans de nombreux projets collectifs réunissant plusieurs équipes de recherche en danse au sein d’autres institutions :

 

L’équipe participe de la dynamique du laboratoire MUSIDANSE en particulier à travers les axes transversaux :

  • Axe 1. Analyse des pratiques et des objets artistiques : de leurs formes, de leur contenu, de leur contexte. 

  • Axe 2. Méthodologies : avec deux sous-axes méthodologiques : a) la recherche-création et la création artistique comme recherche : b) sources : La recherche en art pose à nouveau frais la question des sources. Quelles sont les sources d’une improvisation, d’une interprétation ou d’une composition et comment les expliciter ?

Universités et écoles

Le département au niveau du Master entretient un lien privilégié avec :

  • l’EHESS, Atelier d’Histoire culturelle de la danse dont le séminaire est facultatif mais vivement conseillé pour les étudiants ;
  • l’Atelier d’Anthropologie de la Danse, séminaire mené par le CEMAF/CNRS/EPHE et le Master EMAD de l’Université de Clermont-Ferrand/Ouest Nanterre

 

Notre équipe entretient des liens privilégiés avec les départements universitaires qui, à l’étranger, ont un cursus ou des intérêts similaires, notamment au Canada (les départements danse de l’UQAM au Québec, et de l’Université Concordia à Montréal), au Brésil (l’UFBA de Salvador de Bahia, la PUC, UNIRIO et Porto Alegre/UFRGS), au Japon (l’université de Todai, et l’université de Waseda). 
En conséquence, de nombreux professeurs étrangers sont invités à enseigner dans le cursurs. 


Partenaires socio-économiques 


Notre département entretient des liens privilégiés avec les institutions chorégraphiques du 93, Paris et Ile-de- France : collaboration de travail, accueil d’étudiants-stagiaires, terrains d’études, sensibilisation à l’art chorégraphique, conférences...
Sont concernés, entre autres :

  • Le Centre National de la Danse (Pantin) : convention pluriannuelle prévoyant :
    • L’accueil du Master en résidence (des cours de Master ont lieu à Pantin, les étudiants bénéficiant par 
ailleurs d’un abonnement et de nombreux services du CND)
    • Rencontre avec les professionnels du CND ou les artistes en résidence au CND
    • Échanges scientifiques auprès des professionnels de la recherche et de la documentation au CND, 
accès privilégié aux archives lors des enseignements qui s’articulent avec les fonds d’archives 
spécifiques 

    • Participation à la rencontre annuelle internationale des écoles supérieures de danse : ateliers, 
présentation des recherches, débats.
    • Soutenances de doctorat accueillies au CND et publications. 

  • Les Laboratoires d’Aubervilliers  : en particulier, prêt de locaux pour les enseignements, lien avec les artistes en résidence.

  • L’espace 1789 à Saint Ouen : articulation des enseignements avec la programmation, échanges avec les artistes.
  • Les Rencontres Chorégraphiques de Seine-Saint-Denis : articulation des enseignements avec la programmation du festival international, échanges avec les artistes.

  • Le festival ArtDanThé à Vanves : articulation des enseignements avec la programmation du festival international, échanges avec les artistes.
  • La Briqueterie à Vitry : prêt de locaux pour les enseignements, lien avec les artistes en résidence.

  • Le CNSM de Paris : convention au niveau licence, prêt de locaux pour les enseignements
  • De très nombreuses compagnies indépendantes
de nombreux théâtres parisiens programmant de la danse (Théâtre National de Chaillot, Théâtre de la Ville, Théâtre de la Cité Internationale, etc.).

  • Les Centres Chorégraphiques Nationaux (CCN de Montpellier, du Havre et de Caen).

 

Échanges internationaux

Le Master bénéficie de différents partenariats avec des établissements :


 

 

Poursuites d’études

Doctorat pour les étudiants ayant obtenu la mention TB au Master (et sous réserve d’avoir trouvé un directeur de recherche) sauf exception évaluée par le Conseil de Département en concertation avec l’étudiant.

Insertion professionnelle

Métiers de l’enseignement, de la recherche :

  • Enseignement artistique spécialisé en danse,
  • Coordination pédagogique,
  • Enseignement supérieur en Arts,
  • Recherche en sciences de l’homme et de la société

 

Métiers de la culture :

  • Production, administration et diffusion de spectacles,
  • Promotion d’artistes et de spectacles,
  • Gestion de l’information et de la documentation,
  • Gestion de patrimoine culturel,
  • Chargé de communication en danse,
  • Chargé des relations publiques (travail avec les publics),
  • Médiateur en culture chorégraphique,
  • Journalisme et information media, critique en danse,
  • Présentation de spectacles ou d’émissions,
  • Écriture d’ouvrages,
  • Coordination d’édition

 

Métiers artistiques :

  • Danse (interprète, chorégraphe, performance),
  • Dramaturge en danse,
  • Mise en scène de spectacles vivants,
  • Analyste (de processus ou d’œuvre chorégraphique),
  • Professeur de danse,
  • Animateur chorégraphique,
  • Intervention socioculturelle,
  • Pratique chorégraphique en milieu scolaire ou en milieu thérapeutique

 

Concours accessibles :

  • Concours au diplôme d’État d’enseignement en danse,
  • Concours d’entrée aux écoles supérieures de danse.

Responsable(s) de la mention :
Sylviane Pagès

Capacité d’accueil :
- En M1 :25
- En M2 : 25

UFR de rattachement : Arts, Philosophie, Esthétique (ARTS)

Secrétariat :
Bât A, salle 080
01 49 40 65 22
secretariat.danse@univ-paris8.fr

Site Internet :
http://www-artweb.univ-paris8.fr
http://www.danse.univ-paris8.fr/

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8