Master Création critique

Domaine : Lettres et langues
Mention : Lettres
Parcours :
Mondes littéraires (M2)
Création critique (M2)


Le master mention Lettres s’adresse aux passionnés par la littérature, la théorie et la création littéraire, ainsi que la diversité des langues.

Il a pour originalité de fonder les études littéraires sur la transdisciplinarité :

  • il rassemble en un objet d’études les trois aires scientifiques que sont les littératures française et francophones, la littérature comparée et les littératures étrangères (anglophones, arabes, germanophones, hispanophones et italienne). Les divisions disciplinaires classiques sont remplacées par l’ouverture et par la réflexion critique sur les mondes littéraires et leur pluralité
  • il s’intéresse aux littératures du monde dans une approche qui combine théorie critique, langues et création. Il vise ainsi à tenir compte de la mondialité (pluralité des aires linguistiques et culturelles) et des modalités contemporaines qui reconfigurent les études littéraires (création, expérimentation, domaines du numérique et du digital...)
  • les enseignements mettent l’accent sur les apports réciproques de la littérature, des sciences humaines et des autres arts ; ils sont attentifs aux évolutions récentes des humanités et de leur place dans la société

 

Le parcours Mondes littéraires proposé en M2 permet de se spécialiser dans l’étude combinée des littératures française, francophones, étrangères, dans une perspective systématiquement transversale et translinguistique, liée à une réflexion sur la diversité des langues et des cultures  ».

Quant au parcours Création critique vise à approfondir l’articulation entre études littéraires et création (création littéraire, recherche-création, écritures littéraires et environnements médiatiques et technologiques.

Compétences visées

Les connaissances visées, relevant des études littéraires et de leurs interactions avec les sciences humaines, sont ancrées dans la pensée critique du monde contemporain et de ses mutations transculturelles (mondialisations, postcolonialité, évolutions européennes et mondiales des savoirs littéraires et culturels…).

La formation dote les étudiants de compétences solides dans le domaine des humanités :

  • culture générale littéraire et linguistique
  • aptitude à la recherche documentaire et à l’analyse critique
  • capacités rédactionnelles et de synthèse

 

A travers des activités en ateliers qui accordent une importance accrue à l’expérimentation, ils développent des compétences en matière de lecture critique, d’analyse littéraire, de problématisation, mais aussi de production de leurs objets de recherche en littérature. La formation stimule ainsi leur esprit d’initiative et leur créativité.

La formation développe enfin leurs compétences linguistiques. Les séminaires se déroulent en français et en langues étrangères (anglais, espagnol, arabe), les textes proposés à l’étude peuvent être en français, en traduction française et/ou en langue étrangère.

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires d’une licence de Lettres ou LLCER-LEA (allemand, anglais, arabe, espagnol, italien) (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger

 

Il sera apprécié :

  • les motifs justifiant du choix de ce master
  • le niveau de spécialité et l’adéquation du projet de recherche avec la formation
  • l’adéquation du parcours antérieur avec la formation

 

Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • le projet de recherche argumenté (sujet, domaine, problématique, corpus)
  • un CV mentionnant clairement le parcours préalable suivi
  • une lettre de motivation
  • les diplômes

 

Pré requis

La compréhension et la capacité d’expression initiales en langue française doivent être suffisantes pour suivre les enseignements et échanger par des contributions écrites et orales. : niveau requis C1 du CECRL.

Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).

Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

Le volume horaire global (M1+M2, hors stage) est de 420h (234h en M1 191h en M2).

La formation est organisée sur 12 semaines d’enseignement, avec des séminaires dont la durée est en général de 3h (quelques séminaires-ateliers sont à 1h30). Après une première année de socle commun permettant de consolider les outils, les pratiques et la réflexion sur la littérature et la création, la mention s’organise en deux parcours plus spécialisés en M2.

L’objectif de la formation étant de dépasser le cloisonnement traditionnel fondé sur le couplage langues et identités nationales, le tronc commun constitué par le M1 dans son entier vise à développer des compétences transversales nécessaires pour appréhender la diversité des productions littéraires.

En M1, des séminaires/ateliers seront proposés en anglais, en espagnol et en arabe (en fonction des niveaux de compétence des étudiants).


Les formations théoriques et méthodologiques dispensées traversent les différents champs des sciences humaines, de la critique, de la création pour préparer aux nouveaux enjeux de la recherche en littérature (critique, recherche-création), seront abordés en M2, notamment dans leur dimension internationale.

Les travaux de rédaction pour les mémoires obéissent à des règles formelles et méthodologiques présentées en M1 et rappelées en M2.

Deux types de production sont possibles :

  • mémoire recherche
  • mémoire recherche-création

 

Sont proposés des EC spécifiques d’initiation à la recherche :

  • en M1 deux UE (formuler un sujet, démarrer et problématiser sa recherche) et “Tremplin vers la professionnalisation 1”
  • en M2 une UE “Tremplin vers la professionnalisation 2” (vers le doctorat) : stage en structure de recherche (laboratoire)/organisations d’événements scientifiques avec écrivains ou chercheurs invités + participation à des événements scientifiques (ex. journée co- organisée par le SCUIO-IP et la coordination des Écoles doctorales de Paris 8 “Pourquoi et comment faire une thèse ?”)
Fiche diplôme

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques. Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

Il existe la possibilité d’un stage en M2 d’une durée d’un mois à un semestre. Le stage est optionnel. Il peut être fait à l’international. Les stagiaires sont encadrés par les responsables de parcours en lien avec le/la tuteur/tutrice de stage dans la structure d’accueil. Ils peuvent être accompagnés dans leur recherche par le SCUIO-IP de l’université.

Types de structures d’accueil et missions  : les stages doivent être en relation étroite avec les objectifs de la formation.

Modalités d’évaluation : rapport de stage écrit ou autre mode de restitution (poster, exposé...) selon la durée du stage, en accord avec le/la directeur/trice de recherche et les responsables de parcours.

Le master Lettres, parcours « Mondes littéraires » et « création critique » est appuyé sur les équipes de recherche suivantes qui font partie de l’Ecole Doctorale 31 Pratiques et théories du sens :

Poursuite d’études

La poursuite d’études se réalise à travers une inscription en doctorat de Littérature au sein de l’Ecole doctorale « Pratiques et théories du sens » (ED 31), dans le cadre des EA :

 

L’inscription en doctorat est soumise au niveau des résultats obtenus en master après la soutenance (mention Bien généralement requise), et à l’accord d’un(e) directeur/trice de recherche. La poursuite d’études doctorales peut aussi s’effectuer dans d’autres universités, en fonction des spécialités souhaitées par les étudiants-candidats. Les directeurs de recherche conseillent les étudiants.

Débouchés professionnels

L’une des vocations de la formation est de préparer aux métiers de l’enseignement et former des chercheurs de dimension internationale, au fait des méthodes et des théories critiques actuelles.

  • Métiers de la culture et de l’édition (responsable éditorial, secrétaire d’édition, scénariste, romancier)
  • Métiers du journalisme et de la communication dans les nouveaux médias (sites Internet, publications en ligne, réseaux sociaux)
  • Métiers du journalisme dans les médias traditionnels (presse écrite, radio, télé)
  • Concours accessibles : enseignement primaire (Professeur des écoles) et secondaire (CAPES, CAPLP, Agrégation), conservateur de bibliothèque, fonctionnaires territoriaux en particulier de la culture

Poursuite d’études

La poursuite d’études se réalise à travers une inscription en doctorat de Littérature au sein de l’Ecole doctorale « Pratiques et théories du sens » (ED 31), dans le cadre des EA :

 

L’inscription en doctorat est soumise au niveau des résultats obtenus en master après la soutenance (mention Bien généralement requise), et à l’accord d’un(e) directeur/trice de recherche. La poursuite d’études doctorales peut aussi s’effectuer dans d’autres universités, en fonction des spécialités souhaitées par les étudiants-candidats. Les directeurs de recherche conseillent les étudiants.

Débouchés professionnels

L’une des vocations de la formation est de préparer aux métiers de l’enseignement et former des chercheurs de dimension internationale, au fait des méthodes et des théories critiques actuelles.

  • Métiers de la culture et de l’édition (responsable éditorial, secrétaire d’édition, scénariste, romancier)
  • Métiers du journalisme et de la communication dans les nouveaux médias (sites Internet, publications en ligne, réseaux sociaux)
  • Métiers du journalisme dans les médias traditionnels (presse écrite, radio, télé)
  • Concours accessibles : enseignement primaire (Professeur des écoles) et secondaire (CAPES, CAPLP, Agrégation), conservateur de bibliothèque, fonctionnaires territoriaux en particulier de la culture

Responsable(s) de la mention :
Françoise SIMASOTCHI-BRONÈS et Diego VECCHIO

Responsable(s) des parcours :
Françoise SIMASOTCHI-BRONÈS et Diego VECCHIO 

Capacité d’accueil (tous parcours confondus) :
En M1 : 40
En M2 (par parcours) : 20

UFR de rattachement : Textes et Sociétés

Secrétariats :
Bât. B2, salle 341
Tél : 01 49 40 68 16
Fax : 01 49 40 68 20
master-lettres@univ-paris8.fr

https://master-lettres.univ-paris8.fr

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8