Master Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels

Domaine : Arts
Mention : Cinéma et audiovisuel
Parcours :
Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels
Théorie, esthétique et histoire du cinéma
Réalisation et création


Les trois parcours qui composent le master mention Cinéma et audiovisuel combinent à des degrés divers, réflexion, savoirs et savoir-faire dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel. Ils abordent les problématiques liées aux conditions de création, d’expérimentation, d’interprétation, d’analyse et de valorisation des films. Ils sont complémentaires et comportent des enseignements communs (en M1), avec des possibilités éventuelles de passerelles au terme de la première année.

Le parcours « Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels » forme à la recherche et à la professionnalisation dans les domaines de la conservation, de la restauration et des différents modes de programmation et d’exposition des œuvres cinématographiques et audiovisuelles, en relation avec les cinémathèques, les archives du film et de l’audiovisuel, les laboratoires, les musées, les sociétés de distribution et d’édition de films.

Il permet d’acquérir la capacité à mettre en œuvre une méthodologie des archives cinématographiques : collecte, traitement, conservation, restauration, questions juridiques et patrimoniales, valorisation, diffusion, capacité d’évaluation des méthodes et moyens à mettre en œuvre pour un projet de sauvegarde, de restauration. Il permet une approche philologique des œuvres cinématographiques et audiovisuelles, documentation et recherche des éléments et informations sur les versions des œuvres.

L’accès en master est possible :

  • pour les titulaires de la licence « Arts, mention Cinéma » de l’université Paris 8, ou d’une licence Arts du spectacle ou Etudes cinématographiques délivrée par une autre université française, ou d’une licence en Arts, Langues, Lettres (accès en master 1)
  • pour les titulaires d’un master 1 dans un champ compatible avec celui du diplôme de master ou dans le même domaine (accès en master 2)
  • par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis, compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles
  • par validation des études supérieures accomplies, notamment à l’étranger


Pour le parcours Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels, il sera apprécié :

  • les motifs justifiant du choix de ce master par le candidat
  • l’adéquation du projet professionnel avec la formation
  • la maîtrise de la langue française, à l’écrit comme à l’oral. 


Cette appréciation sera fondée sur l’examen du dossier comprenant :

  • une lettre de motivation
  • les diplômes avec relevés de notes
  • un CV
  • le projet d’études (titre et développement argumenté : objet, problématique, méthodes, en 5 pages.)
  • l’indication du pays de destination envisagé en deuxième année (mobilité obligatoire toute l’année de M2) et des langue(s) étrangère(s) pratiquée(s).
  • l’indication du type de stages professionnels envisagé (obligatoires en M1 ET en M2) : programmation, restauration, festivals, expositions.
  • le projet professionnel


Selon le dossier, le candidat pourra être reçu lors d’un entretien complémentaire.


Modalités d’admission

Les modalités d’admission varient en fonction de la situation de chaque candidat (nationalité, pays de résidence, âge, type de diplôme, diplôme français ou étranger, candidat déjà ou jamais inscrit dans l’enseignement supérieur français, …).

Pour connaître la procédure qui correspond à votre profil, connectez-vous sur le site de l’Université https://appscol.univ-paris8.fr/admission-inscription/

 

Le parcours « Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels » comprend 117 heures en M1, et 234 heures en M2.

Les deux années d’études se déroulent dans au moins deux pays du réseau de partenaires académiques ; la première année prenant normalement place à l’Université Paris 8, la seconde dans un autre pays, avec, chaque année, un stage professionnel de longue durée (3 mois minimum).

M1 & M2 : Enseignements fondamentaux, méthodologiques et appliqués portant sur les quatre axes suivants :

  • Histoire, esthétique, théorie et économie du fait cinématographique, filmique et audiovisuel.
  • Méthodologie de la valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels.
  • Techniques et problèmes de la conservation et de la restauration.
  • Programmation, diffusion et valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels.


Mémoire

Au terme de la première année, l’étudiant doit présenter un état des lieux (d’une trentaine de pages) du sujet sur lequel il soutiendra un mémoire final problématisé pour l’obtention de son diplôme de master (d’une cinquantaine de pages).

Le cursus permet également le développement de travaux de recherche personnels dans les domaines concernés, et dans certains cas la poursuite d’études doctorales, vers les métiers de la recherche et de l’enseignement.

La seconde année de master parcours « Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels » se déroule en mobilité internationale. Les cours suivis et validés dans l’établissement d’accueil font l’objet d’un contrat pédagogique et d’une reconnaissance pédagogique des notes obtenues. Le stage professionnel de longue durée (3 mois minimum) est également effectué à l’étranger.

Organisation et contenu des enseignements
Organisation et contenu des enseignements
M Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels

Le cadre général des modalités de contrôle des connaissances qui s’appliquent à l’université Paris 8 est voté pour chaque année universitaire en Commission de Formation et de la Vie Universitaire. Ces modalités peuvent être complétées par chaque formation dans une annexe afin de tenir compte de leurs spécificités et de leurs orientations pédagogiques.

Afin de prendre en compte les difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certains étudiants en raison d’une activité professionnelle ou de situations particulières notamment de handicap, un aménagement du contrôle continu est proposé au sein de la formation.

Les modalités de contrôle des connaissances et leurs annexes sont communiquées aux étudiants de préférence avant le début des cours ou au plus tard trois semaines après le début de ceux-ci.

Elles sont également accessibles sur https://www.univ-paris8.fr/Regles-de-scolarite-et-d-examens

 

La Mention est adossée au Laboratoire EA 2302 « Esthétique, sciences et technologies du cinéma et de l’audiovisuel » (ESTCA), lui-même lié à l’école doctorale EDESTA (« Esthétique, Sciences et Technologies des Arts »), l’ED 159.

Rattachement à la Maison des Sciences de l’Homme (MSH).

 

Partenariats

Partenariat avec la Cinémathèque française, le festival Côté court (Pantin) et le G.R.E.C. (groupement de recherche et d’essai cinématographique) dans le cadre du prix Serge Daney.

Échanges internationaux

  • SOCRATES (ERASMUS) programme européen
  • BCI programme franco-québécois
  • MICEFA programme franco-américain - Autres programmes notamment avec la Chine et l’Amérique latine.

 

Les compétences acquises dans le parcours Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels permettent aux diplômés de travailler dans des :

  • archives de films,
  • cinémathèques institutionnelles ou privées,
  • musées du cinéma,
  • laboratoires spécialisés de restauration et de numérisation,
  • festivals,
  • salles de cinéma publiques ou privées,
  • sociétés de distribution et d’édition numérique de films, de VOD,
  • institutions nationales,
  • services du patrimoine et de la diffusion culturelle du cinéma.

 

Le parcours permet également la poursuite éventuelle d’études en doctorat.

label Master diplôme controlé par l'état

Responsable de la mention
Cécile SORIN

Responsables du parcours Valorisation des patrimoines cinématographiques et audiovisuels
Camille BLOT-WELLENS et Grégoire QUENAULT

Responsables du parcours Théorie, esthétique et mémoire du cinéma
Emmanuel DREUX et Dork ZABUNYAN

Responsables du parcours Réalisation et création
Cécile VARGAFTIG et Nicolas DROIN

Capacité d’accueil
En M1 :
15
En M2 :
15

UFR de rattachement
Arts, Philosophie, Esthétique (ARTS)

Secrétariat
Bât A, salle 113
01 49 40 66 10
cinema@univ-paris8.fr

www-artweb.univ-paris8.fr

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8