Amine Habert, rédacteur pour Municipales by Street Press



© Illustration Municipales by Street Press | Caroline Varon
 
Le site d’information Street Press s’est fait connaître récemment suite à la publication d’une série d’articles sur des échanges de propos racistes entre policiers. Lancé en 2009, ce site permet à des jeunes de tous horizons d’apprendre le journalisme au sein de la Street School, formation gratuite organisée par Street Press. En ce début d’année 2020, l’événement mis à l’honneur est la campagne pour le premier tour des municipales.
 
Amine Habert fait partie des cinq jeunes sélectionnés sur 243 candidatures ! Étudiant en licence 2 de Science politique à l’université Paris 8, il couvre la ville de Chelles, en Seine-et-Marne, où il vit depuis douze ans, pour ce projet des Municipales 2020 by Street Press.
 
L’objectif est de traiter l’actualité d’un point de vue différent des médias traditionnels en donnant à ces cinq jeunes l’opportunité de parler des enjeux de la campagne municipale, du quotidien et des habitants de ces villes qu’ils connaissent.

Les articles rédigés par Amine Habert

Informations pratiques

Le principe de la Street School

Pendant ces trois mois de couverture des municipales, les jeunes doivent rédiger trois articles rémunérés en piges et sont :

  • accompagnés par l’équipe de rédaction de Street Press
  • formés par la journaliste indépendante Nathalie Gathié
  • encadrés par le rédacteur en chef Mathieu Molard (co-auteur de l’enquête sur Le Système Soral)
  • "Streetpress : peut-on réinventer le journalisme politique à l’échelle locale ?"
    L’Instant M, par Dorothée Barba (9h40 - 19 Février 2020 - Johan Weisz et Inès Belgacem)

Amine Habert sur le site de Street Press

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8