De l’image dans la littérature et de la littérature à l’image. Du muet à la vidéo. Littératures espagnole et italienne des XIXe, XXe et XXIe siècles



De l’image dans la littérature et de la littérature à l’image. Du muet à la vidéo. Littératures espagnole et italienne des XIXe, XXe et XXIe siècles.


 
Colloque international organisé par l’équipe Textes-Arts-Images (Laboratoire d’Etudes Romanes)
 
 
Du 19 au 21 mai 2011
A l’université Paris 8 et à l’Institut National d’Histoire de l’Art
 
 
 
Programme du colloque

 
L’exploration des relations intersémiotiques entre la littérature - roman, poésie, essai - et le cinéma est ici proposée selon deux perspectives différentes (qui, dans certains cas, peuvent se rejoindre). La première « De l’image dans la littérature », invite à s’interroger sur l’incidence que la production cinématographique a eue sur l’écriture littéraire.
Comment la littérature a intégré l’art cinématographique, voire en a fait un modèle et, comme tel, un objet de fascination ou, au contraire, l’a rejeté. Pour ne rien dire des sentiments singulièrement ambivalents des écrivains à son endroit. Comment le texte littéraire, qui a inspiré le cinéma, ou tout au moins en a subi l’influence, par des voies évidentes ou souterraines ayant infléchi l’écriture et l’imaginaire littéraire, s’en est à son tour inspiré. Comment, même au-delà de toute référence plus ou moins explicite au cinéma (qui, quand il ne constitue pas un thème privilégié, fait l’objet de citations, allusions, métaphores ou implicites mises en abyme), des affinités se donnent à lire, dans une œuvre, entre écriture littéraire et écriture filmique : primauté donnée au visuel, ou au visualisable, images et procédés poétiques ou modes narratifs qui rappellent très précisément les plans, découpages et montages filmiques ; voire des situations d’énonciation inédites qui modifient le processus de la lecture en l’apparentant à celui que le film impose au spectateur. On exclura a priori les romans écrits « pour » le cinéma, destinés à être médiatisés, sauf s’ils relèvent de la littérature proprement dite - de même que les scénarios.
 
 
Le second axe de recherche, « de la littérature à l’image », recouvre bien évidemment des investigations relatives à l’adaptation d’une œuvre littéraire à l’écran (avec tout ce qu’elle comporte : lecture, transposition, relecture critique, appropriation, projections, etc.), investigations qui, par delà la simple constatation d’une plus ou moins grande fidélité au texte, se prêtent à développer des questions plus spécifiques, ayant trait, par exemple, aux imaginaires respectifs de l’écrivain et du réalisateur (pour ne citer que des cas bien connus, les profondes affinités qui lient Visconti à Tomasi di Lampedusa, Buñuel à Galdós ou la « haine » que Fellini nourrit pour Casanova) ; questions techniques (comment le langage cinématographique est-il apte à rendre, voire amplifier des significations issues de mécanismes spécifiquement textuels, tels que les connotations ou les corrélations qui s’établissent entre différents lieux et niveaux du texte) ; ou enfin, questions théoriques : dans quelle mesure l’adaptation à l’écran bloque le processus
de signification polysémique d’un texte littéraire, en même temps que sa relecture potentiellement « infinie », ou, à l’inverse, se donnant comme une lecture possible, permet de relancer le processus génératif de l’œuvre, et incite en même temps à lire, ou relire, une œuvre oubliée.
Enfin, l’on pourra s’interroger sur la pratique même de la critique comparative des œuvres adaptantes et des œuvres adaptées, en ce qu’elle peut impliquer la présupposition d’un texte idéal absent et d’une incomplétude à la fois originelle et définitive, tant du texte source que du texte cible.
 
 
 
Contacts :
Annick Allaigre annick.allaigre0109@orange.fr
Marina Fratnik marina.fratnik@gmail.com
Pascale Thibaudeau pthib@wanadoo.fr
Fatima Zenati fzenati@univ-paris8.fr
19 mai 2011 : 12h04 - 13h04

Colloque international organisé par l’équipe Textes-Arts-Images (Laboratoire d’Etudes Romanes) sur l'exploration des relations intersémiotiques entre la littérature et le cinéma.
Paris 8 / INHA

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8