Les enjeux de l’écriture mystique


Abdelaziz El Aloui et Nejmeddine Khalfallah (Dir.)

Cet ouvrage examine d’une part les difficultés que rencontrent les Soufis lorsqu’ils s’adonnent à exprimer l’inexprimable et à illustrer, par des mots, un vécu insaisissable. Délibérément, ils mettent en œuvre les procédés et motifs littéraires, notamment issus de la poésie, pour décrire leurs expériences intérieures. D’autre part, cet ouvrage met en lumière la contribution des Soufis qui, en dépassant les exigences doctrinales perçues comme des « obstacles épistémologiques », ont pu composer des œuvres techniques, relevant des disciplines de leur époque, comme l’exégèse, la jurisprudence, la théologie où un profond échange s’est établi entre les références mystiques et les savoirs doctrinaux d’alors.

L’écriture mystique a fait montre d’originalité et de dynamisme en inspirant, dans diverses aires culturelles, bien d’expériences littéraires contemporaines ; celles-ci ont puisé des motifs et des thématiques dans les Textes et figures les plus emblématiques, comme ont fait Gamal Ghitany, Théophile Gautier, André Gide, Doris Lessing et d’autres.

Cet ouvrage revisite donc les enjeux de l’écriture mystique, souvent à la quête d’une authenticité expressive, et ce depuis les hésitations des premiers Soufis jusqu’à l’innovation d’un modèle littéraire singulier et le développement d’une terminologie spécialisée fondant plusieurs disciplines. Cette écriture reste toutefois ouverte, car elle reprend, inlassablement, le questionnement primaire, et éternel, sur les zones d’ombre de la conscience humaine.

 

Date de parution : décembre 2020

Editeur : Editions des archives contemporaines ; ISBN : 9782813003768

À consulter sur le site de l'éditeur

https://www.archivescontemporaines.com/books/9782813003768

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8