Les pratiques télévisuelles de citoyens dans cinq pays et leur impact sur la construction d’une culture juridique


Le Groupe de recherche JILC (Justices, Images, Langues, Cultures - EA 1569) de l’université Paris 8 et la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord organise une journée d’études sur les pratiques télévisuelles de citoyens dans cinq pays et leur impact sur la construction d’une culture juridique
 
 
Vendredi 16 septembre 2011
De 10h à 16h
A la Maison des Sciences de la Communication (MSCI)
1er étage
20 rue Berbier du Mets
75013 Paris
Métro : Les Gobelins (ligne 7)
 
 
 
Il est souvent dit que le public américain construit ses connaissances sur la justice grâce aux fictions diffusées à la télévision depuis une cinquantaine d’années. Il apparaît aujourd’hui que le cinéma américain ainsi que les séries judiciaires télévisuelles ont produit le même effet en France. On peut également constater que les productions cinématographiques nationales déforment la justice française (est-ce aussi le cas dans d’autres pays européens ?) : par exemple, des juges d’instructions préviennent des détenus de leurs droits lors des arrestations, ce qui n’arrivera pas en réalité en France. On constate aussi des attentes décalées de citoyens se trouvant confrontés à la justice, s’adressant aux juges français en les appelant ’Votre Honneur’. Mais à part ces constats anecdotiques, aucune recherche systématique n’a été faite pour prouver réellement d’où viennent ces attentes et pourquoi le cinéma national ne respecte pas l’organisation de sa propre justice.
Le rôle central des images dans la construction d’une culture est incontestable aujourd’hui. On peut croire que les images servent aussi de sources d’informations cognitives quant aux disciplines plus spécialisées comme le droit ou la médecine. Les taux d’audience des séries judiciaires ou hospitalières, dont beaucoup, mais pas toutes, sont importées des Etats-Unis, prouvent au moins l’intérêt du public pour ces sujets.
Ce projet a cherché à vérifier, par un travail de terrain auprès d’un public restreint, si les fictions judiciaires sont bien une source principale de connaissances juridiques. Comme les fictions étudiées concernent deux systèmes judiciaires différents (la Common Law et le droit civil), le public dans quatre pays ont fait l’objet de cette étude : l’Irlande, l’Angleterre et les Etats-Unis pour la Common Law, la France, l’Italie et la Grèce pour le droit civil.
 
 
Pour assister, merci de prévenir corinne.navelant@lcp.cnrs.fr ou villez.barbara@orange.fr
16 septembre 2011 : 10h57 - 11h57

Organisé par le Groupe de recherche JILC (Justices, Images, Langues, Cultures - EA 1569) de l’université Paris 8 et la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord
Paris

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8