Littérature, nation et identité


Journée d’études de l’école doctorale « Pratiques et théories du sens »
 
Mardi 14 décembre 2010
Bâtiment D, salle 143
 
A partir de l’évocation des problématiques italiennes, à la veille de la célébration du cent cinquantenaire du Risorgimento (1861-2011), on réfléchira sur les liens entre la littérature et la construction politique de la nation et des identités nationales en Europe, mais aussi aux Etats-Unis et en Amérique latine. L’Italie représente, durant le « long XIXème siècle », l’exemple manifeste d’un rôle extrêmement important joué par la littérature, et l’histoire littéraire, dans la construction, ou « l’invention », d’une identité nationale commune. L’analyse des particularités italiennes - ce que l’on appelle, selon des formules consacrées, le « cas » ou le « laboratoire » italien - permettra d’interroger d’autres situations et d’autres façons dont se sont tissés, au moment du nation building, les liens entre la littérature et la nation, en France, en Espagne et en Allemagne, mais aussi aux Etats-Unis, au Chili, et en Argentine. Il ne s’agira pas de faire un « éloge des nations », mais de réfléchir en commun, à partir de l’analyse d’oeuvres littéraires et de débats publics des XIXème et XXème siècles, aux façons dont on a pu concevoir, en Europe et en Amérique, la question nationale, le rôle de la littérature dans la vie publique, mais aussi l’existence de « caractères » nationaux de nos différentes littératures et cultures.
 
Programme

 
Contact : xavier.tabet@wanadoo.fr
14 décembre 2010 : 11h56 - 12h56

Journée d’études de l’école doctorale « Pratiques et théories du sens »
Salle D 143

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8