Ouverture du 41ème festival Banlieues Bleues - Vendredi 8 mars



Mis à jour le 1er mars 2024
Crédits photos : Sophye Soliveau © Benjamin Duburcq / Cleo-Reed © Amandla Baraka / Diaty Diallo © Jean-Luc Bertini / Sakina Abdou © Frank Schemmann.
 
Banlieues Bleues est une association loi 1901 créée en 1984 à l’initiative d’une dizaine de villes de la Seine-Saint-Denis, et qui organise le festival du même nom.
 
Chaque année au printemps, le Festival Banlieues Bleues accueille pendant quatre semaines les artistes qui font l’histoire du jazz et des musiques qui lui sont liées, ou représentent les courants les plus novateurs du moment. Créations, inédits et découvertes sont au cœur d’une programmation internationale à la ligne artistique large, ouverte et défricheuse. Rendez-vous incontournable de la saison musicale en France et en Europe, l’événement déploie ses concerts sur le territoire francilien, plus particulièrement sur la Seine-Saint-Denis, en rayonnant sur près de quinze villes et une vingtaine de salles de la périphérie parisienne.
 
Au programme de cette soirée à l’université Paris 8 :
  • SOPHYE SOLIVEAU (Trio) (France) CREATION - AMPHI X.
    Sophye Soliveau voix, harpe, Eric Turpaud basse, Florian Mensah-Assiakoley batterie.
    Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=Q7PLEqI5LUQ&ab_channel=SophyeSoliveau 
  • CLEO REED & THE BLACK AMERICAN CIRCUS (États-Unis) INEDIT - AMPHI X.
    Cleo Reed voix, guitare, machines, direction artistique, Kenny Moore : saxophone, flûte, guitare, Daniel McDowell : basse, Dom Gervais batterie.
    Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=tgIq1b2LmY8&ab_channel=CleoReed 
  • DIATY DIALLO SOUND SYSTEM Deux Secondes d’Air qui Brûle (France) - AMPHI Y.
    Diaty Diallo voix, texte, clavier, Raoul Joseph machines. Concert suivi d’une table ronde.
  • TABLE RONDE - SEXISME ET INÉGALITÉS DE GENRE DANS LA MUSIQUE, QUELLES RÉPONSES CONCRÈTES ? - AMPHI Y.
    Depuis quelques années, les inégalités femmes-hommes et les violences sexistes et sexuelles dans la musique sont un sujet abondamment commenté. En parallèle d’une prise de conscience toujours en cours, de nombreux espaces de parole et de dispositifs ont été mis en place, que ce soit à l’échelle individuelle (création de collectifs féministes comme We Have Voice) ou institutionnelle (politiques d’incitation à la programmation de femmes et de prévention des VSS du CNM). Pourtant, cette lutte ne se traduit guère dans les chiffres, qui continuent de stagner dans tous les domaines : éducation, artistes, professionnels. À l’occasion de sa soirée d’ouverture à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, le festival Banlieues Bleues organise une table ronde pour faire le point sur la situation actuelle et évoquer certaines des réponses concrètes mises en œuvre pour lutter contre ces inégalités. Quatre champs musicaux différents seront abordés : le jazz et les musiques improvisées (Marie Buscatto), les musiques populaires afro-uruguayennes (Clara Biermann), le chant lyrique (Lara Dubois) et le métal (Andrée Friaud, sous réserve). L’occasion d’identifier des dénominateurs communs ou au contraire des variations, et de s’inspirer des pratiques d’autres secteurs de la musique.
    Invitées :
    • Clara Biermann, anthropologue de la musique et Maître de Conférences en ethnomusicologie à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, spécialiste du candombe, une pratique musicale et dansée emblématique de la culture afro-uruguayenne
    • Marie Buscatto, sociologue du travail, du genre et des arts et Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, co-responsable de la dernière enquête sur la représentation femmes-hommes dans le jazz et les musiques improvisées coordonnée par AJC, la FNEIJMA et Grands Formats
    • Lara Dubois, doctorante à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis sur les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement du chant lyrique
    • Andrée Friaud (sous réserve), doctorante à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis sur les questions de genre dans le métal
    • Modération : Raphaëlle Tchamitchian, journaliste indépendante
  • PARASITE JAZZ (France) - COUPOLE.
    Tamara Goukassova violon, synthétiseurs, machines, Théo Delaunay batterie, percussions, Alexandre Larcier machines.
    Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=gJUiTgaI_B0&ab_channel=ParasiteJazz-Topic 
  • SAKINA ABDOU SOLO Goodbye Ground (France) - COUPOLE.
    Sakina Abdou : saxophones. Sakina Abdou est artiste en résidence au Département musique de l’Université Paris 8 dans le cadre du cours L1 Le Champ Jazzistique.
    Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=eNuPwnJ08As&ab_channel=SakinaAbdou 
  • LEMON JAM - COUPOLE.
    Jam Session imaginée par Taylor Philemon et Jessica Simon.
8 mars 2024 : 17h00 - 21h00

Université Paris 8

Amphi X, Amphi Y, Coupole

Informations pratiques

Gratuit – sur réservation obligatoire sur notre billetterie en ligne : https://banlieuesbleues.notre-billetterie.org/billets?kld=fest2324

Concerts assis/debout.
Attention ! En raison des jauges limitées de chaque site, l’accès aux concerts ne peut être garanti.

Horaires :
 17h30 – ouverture des portes
 18h-19h15 : table ronde (amphi Y)
 19h30-20h50 : Diaty Diallo (amphi Y)
 19h45-20h35 : Parasite Jazz (Coupole)
 20h15-21h05 : Sophye Soliveau (amphi X)
 21h05-21h45 : Sakina Abdou (amphi Y)
 21h15-22h30 : Lemon Jam (Coupole)
 21h35-22h45 : Cleo Reed (amphi x)

https://www.banlieuesbleues.org/

Recevez les actualités de l’université Paris 8