PAROLE DONNÉE. Entraide et solidarité en Seine Saint Denis en temps de pandémie


Jean-François Laé

Une « campagne d’appels solidaires » du Conseil Départemental, avec 26 000 conversations auprès des classes populaires, des centaines de suppliques reçues à la Présidence du Département du 93, autant de mots désespérés d’étudiants de Paris 8 à la dérive, envoyés à l’Université : que faire de ces appels au secours tombés dans l’oubli ?

Il faut lire ces pages avec ce trouble inquiet d’une contamination dont on ne savait rien en mars 2020. Il faut se souvenir des ruptures entre jeunes et vieux, vivant seul ou en famille nombreuse, dans un petit logement, avec ou sans les grands-parents.

Tous les services fermés, les aides sociales en bernes. Un monde s’effondrait. Contact zéro. La sidération foudroyant toutes les maisonnées. L’isolement sans témoin.

Dans ces messages et ces écrits, on entend une catastrophe par les liens rompus, la disparition des modes d’échange courants et ordinaires, mais aussi par la rupture des sociabilités.

Mais on y découvre aussi de nouvelles solidarités, de proche en proche, des voisins, des amies qui se rapprochent, des enfants aussi, nombre de filles qui n’ont pas comptées à la dépense pour leurs parents. On y découvre enfin d’heureuses improvisations associatives pour palier à la paralysie des services d’Etat, dans une chaîne générationnelle marquée par la solidarité.

 

Date de parution : janvier 2022

Éditeur : Éditions Syllepse ; ISBN : 979-10-399-0011-9 ; Nombre de pages : 144 ; Format : 210 x 210 mm ; Prix : 15 €

À consulter sur le site de l'éditeur

https://www.syllepse.net/parole-donnee-_r_21_i_883.html

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8