Récits de rêves en Asie orientale


Durand-Dastès Vincent, LanselleRainier (Dir.)

Métaphore de l’existence, indice de l’avenir, les rêves furent aussi lus comme des symptômes par les traités de médecine chinoise. Les maîtres de rituels exorcistes surent y relever la trace des démons à la poursuite desquels ils s’étaient lancés.
Mais ce ne sont pas de ces « rêves savants » dont nous parle Extrême-Orient Extrême-Occident. La perspective est ici avant tout littéraire. Quels sont les traits rhétoriques du récit de rêve en Asie orientale ? Quel rôle joue l’image onirique, le récit de rêve, au sein d’un poème, d’une anecdote ou d’un conte classique, d’une pièce de théâtre ou d’un roman long aux maints rebondissements ? Quelle langue, autrement dit, parle les rêves ? En Asie orientale, les rêves font beaucoup de choses à l’écriture.

Vincent Durand-Dastès est professeur de littérature chinoise prémoderne à l’INALCO.

Rainier Lanselle est directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études et directeur du CRCAO, Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale.

Date de parution : 17/01/2019

Editeur : Presses Universitaires de Vincennes - ISBN : 978-2-84292-988-6 - Format 155x220 - Nombre de pages : 192 - 20€

À consulter sur le site de l'éditeur

https://bit.ly/2CoV2qS

Abonnez-vous à la newsletter de l'université Paris 8